Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Hergé : Lignes de vie Broché – 9 novembre 2007

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"

Boutique BD Boutique BD

Nos clients ont également consulté ces articles en stock
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'avant-propos :

J'étais occupé depuis longtemps déjà à la présentation chronologique de l'oeuvre d'Hergé, lorsque les Éditions Moulinsart m'ont invité à faire un «arrêt sur image» pour me consacrer au récit de la vie de Georges Rémi dans la perspective du centenaire, en 2007, de sa naissance.

Un tel projet était risqué à plus d'un titre. D'abord, parmi les nombreux ouvrages déjà dédiés à Hergé, les essais biographiques de qualité ne manquent pas. Comme Tournesol prétendant, à l'orée des années soixante, réinventer la télévision, j'allais me faire ironiquement traiter de précurseur par quelque émule du capitaine Haddock. Je dirais même plus, si je ne trouvais pas le moyen d'aborder le sujet autrement, je n'offrirais, tels les Dupondt, que bégaiements et redites. Ensuite, publié sous l'égide des Studios Hergé, le livre avait toutes chances d'être, sans autre forme de procès, catalogué comme une biographie «officielle», «autorisée», avec ce que cela sous-entend de complaisance, voire de non-dit.

Si j'ai néanmoins accepté de faire le zouave comme Tournesol, c'est que je pensais avoir sur ces deux points des éléments de réponse suffisants pour tenter l'aventure. Mon parcours personnel, loin de disqualifier a priori l'entreprise, pouvait apporter à celle-ci une authenticité inédite. De par mes propres rencontres avec Hergé à l'époque où, enseignant en arts plastiques, je l'avais à plusieurs reprises interrogé sur le fond comme sur la forme de son oeuvre : l'homme que j'avais découvert, avec son humour, sa cordialité non feinte, son détachement par rapport à sa création, m'avait déjà convaincu de ses qualités. De par la décennie passée ensuite, comme responsable de la Fondation Hergé, - assis à «son» bureau de l'avenue Louise - à le retrouver dans l'intimité de ses archives. C'est la première biographie qui bénéficie d'un tel trésor d'informations de première main, et d'une telle richesse de recoupements. À côté des documents et témoignages provenant directement de celles qui ont partagé la vie de l'auteur - Germaine Kieckens et Fanny Vlamynck -, j'ai eu accès à des fonds exceptionnels, que ce soit par leur contenu, comme ceux de la famille Rémi et des proches d'Hergé, ou par leur ampleur : je pense par exemple à la réserve précieuse de l'Institut Saint-Boniface, où Georges Rémi fit ses classes d'étudiant et de boy-scout. Mes travaux antérieurs, puis mes recherches pour le compte de la Fondation, m'ont également mis en contact avec les derniers témoins de la vie et de l'oeuvre d'Hergé à toutes les époques.

Au bout du défi, cette biographie est la première à accorder une aussi large place aux écrits d'Hergé. À travers ses notes personnelles, les lettres adressées à sa première épouse ou à de rares confidents, on découvre la face plus spontanée de l'artiste. Derrière le propos de circonstance, l'anecdote sans importance historique apparente, ces textes viennent souvent conforter ou expliciter certaines informations et en renvoient bien d'autres à la légende pure et simple.

Quant à l'aspect «officiel», faut-il rappeler que, pour pouvoir brosser, le premier, le portrait d'Hergé sous l'Occupation, Pierre Assouline a bénéficié de l'appui de la Fondation Hergé et, au premier chef, de Fanny Rodwell ? Et est-il nécessaire de souligner que c'est précisément le secrétaire général de ladite Fondation, que j'étais à cette époque, qui le guida dans son exploration des archives alors accessibles ? Dix ans après, il n'est évidemment question pour personne de faire machine arrière, sauf à vouloir faire retomber sur Hergé, ne serait-ce que par omission, les suspicions de trahison qui l'ont accablé de son vivant.

Revue de presse

Le sous-titre «Lignes de vie» dit tout, car c'est bien de cela qu'il s'agit dans cet imposant volume : raconter autrement un homme et une oeuvre auxquels a déjà été consacrée une bibliographie impressionnante (plus de 150 livres déjà ! même si cela ne saute pas aux yeux à la lecture des notes en bas de page de celui-ci). C'est de l'ordre du défi...
Tout y est, et même un peu plus. Il faut dire que le champ a déjà été bien balayé par des hergéologues de toute obédience et des tintinophiles de stricte observance. Les zones d'ombre sont devenues rares dans le hergéland, même si l'explication d'une vie et l'intelligence d'une oeuvre sont irréductibles à la prétention d'exhaustivité d'un livre total. Celui-ci offre une particularité visuelle qui le distingue de tous les autres : sa documentation. Il ne s'agit pas seulement de quelques documents d'archives inédits, mais de photos, mises en scène plutôt que mises en pages avec autant de générosité que d'inventivité. (Pierre Assouline - Le Nouvel Observateur du 24 janvier 2008)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Sur les 5 bios que j'ai lues sur le sujet c'est sans conteste la meilleure. Philippe Goddin est le grand spécialiste de l'oeuvre hergéenne. Il a occupé le poste envié de responsable de la fondation Hergé pendant une décennie, assis au "bureau du maître" de l'avenue Louise, à le retrouver dans l'intimité de ses archives. Il s'est entretenu à de nombreuses reprises avec l'artiste, sur le fond et la forme de son oeuvre. Il est l'auteur de la remarquable "Chronologie d'une oeuvre" (5 volumes à ce jour), de l'excellent "Tintin et les Bigotudos", de "Comment naît une bande dessinée", etc... La liste est longue...

La volumineuse biographie de 1003 pages, "emballée" dans une boîte en carton, a une présentation particulièrement soignée, très classe. Ca n'est pas une biographie de plus, c'est la biographie. D'une authenticité sans faille, de nombreuses photos inédites ou rares, une place encore jamais égalée réservée aux écrits d'Hergé, à ses notes, aux lettres adressées à sa première épouse ou à ses rares confidents,...et de nombreux autres trésors. La lecture est aisée et à aucun moment ennuyeuse. Aucune redondance, beaucoup d'anecdotes, de spontanéité.

Les tintinophiles doivent posséder ce magnifique ouvrage. Pour les autres, outre un livre plaisant à lire, c'est le témoignage d'une époque révolue, des tranches de la vie au XXème siècle. Une réussite sans précédent....
Remarque sur ce commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hervé J COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 25 novembre 2012
Format: Broché Achat vérifié
Bien qu'ayant préféré la biographie écrite par Benoît Peeters pour l'analyse de l'oeuvre et pour avoir cerné avec beaucoup de sensibilité le créateur Hergé, je pense que cet énorme pavé de Philippe Goddin est tout aussi incontournable pour tout amateur éclairé de Tintin (bien que le prix "made in Moulinsart" soit un peu dissuasif!). Commandité par Fanny et Nick Rodwell, cet ouvrage n'est pourtant pas une hagiographie et rien de la vie de Georges Rémi-Hergé n'est passé sous silence.

Outre la superbe couverture tirée d'un portrait d'Hergé par Andy Warhol, ce livre est surtout remarquable pour son iconographie: beaucoup de photos inédites et surtout énormément de lettres qui illustrent la personnalité claire-obscure d'Hergé. C'est tellement fouillé et précis que cela en donne presque le tournis, tout juste si on a pas le menu de la petite auberge suisse où Hergé allait se reposer au bord du lac Léman.

Finalement ici, il s'agit plus de l'homme Georges Rémi que de l'auteur Hergé. On regrettera quand même qu'avec l'énorme fond d'archives de la fondation Hergé, Philippe Goddin ne nous ait pas plus proposé de documents graphiques inédits évoqués tout au long du livre (peut-être qu'il les réserve pour ses volumineux et onéreux ouvrages chronologiques sur l'oeuvre d'Hergé).

Par son exhaustivité,cette biographie est un peu la bible sur Hergé et le livre refermé on a presque l'impression d'en connaitre plus sur le père de Tintin que sur sa propre vie. Difficile après de relire Tintin de la même façon.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?