• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Histoire de Lisey a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Histoire de Lisey Broché – 29 août 2007

3.3 étoiles sur 5 36 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,80
EUR 22,33 EUR 1,78
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Histoire de Lisey
  • +
  • Duma key
  • +
  • Tout est fatal
Prix total: EUR 70,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Lisey et Amanda
(Tout Idem)

Autant dire que les épouses des écrivains célèbres sont invisibles au regard public et nul ne le savait mieux que Lisey Landon. Son mari avait remporté le prix Pulitzer et le Prix National du Livre, mais Lisey n'avait donné qu'une seule interview dans sa vie, et ce pour le célèbre magazine féminin où paraît la rubrique «Oui, je suis mariée avec lui !» Lisey passait en gros la moitié de ses cinq cents mots à expliquer que son diminutif rimait avec «See-See» (autrement dit, prononcez «Lissi»). Presque toute l'autre moitié concernait sa recette de cuisson lente du rôti de boeuf. Amanda, l'une des soeurs de Lisey, disait que la photo illustrant l'interview la faisait paraître grosse.
Aucune des soeurs de Lisey n'était immunisée contre les joies du lâcher de pavés dans les mares («semer du rififi chez les filles», pour reprendre l'expression de leur père), ou du lavage énergique du linge sale d'autrui, mais la seule que Lisey avait du mal à bien aimer était cette même Amanda. Aînée (et moins nette) des cinq filles Debusher natives de Lisbon Falls, Amanda vivait seule, dans une maison que Lisey lui avait procurée, une petite maison clés en mains pas trop éloignée de Castle View, où Lisey, Darla et Can-tata pouvaient l'avoir à l'oeil. Lisey la lui avait achetée sept ans plus tôt, cinq ans avant la mort de Scott. Mort prématurément. Mort avant son heure, comme on dit. Lisey avait encore du mal à croire qu'il s'en était allé depuis deux ans. Cela semblait à la fois plus long et comme le temps d'un clin d'oeil.
Lorsque Lisey s'était finalement attelée au nettoyage complet de la suite où il travaillait, une enfilade de pièces magnifiquement éclairées dans ce qui avait autrefois été le grenier à foin de la grange, Amanda s'était ramenée le troisième jour, alors que Lisey avait terminé l'inventaire de toutes les éditions étrangères (il y en avait des centaines) mais entamé tout au plus celui des meubles, signalant par de petites croix ceux qu'elle pensait devoir garder. Lisey attendit qu'Amanda lui demande pourquoi elle n'allait pas plus vite, nom d'un chien, mais Amanda ne demanda rien. Pendant que Lisey passait de la question des meubles à l'examen léthargique (elle en avait pour la journée) des cartons de correspondance empilés dans le bureau principal, l'intérêt d'Amanda sembla se focaliser sur les monceaux impressionnants de publications qui couraient sur toute la longueur du mur sud du bureau. Elle longea dans un sens, puis dans l'autre, cette accumulation serpentine, sans rien dire ou presque, mais en prenant fréquemment des notes dans un petit carnet qu'elle gardait sous la main.
Ce que ne dit pas Lisey fut Tu cherches quoi ? Ni Qu'est-ce que tu écris ? Comme Scott l'avait observé en mainte occasion, Lisey possédait ce qui est certainement un des talents humains les plus rares : elle s'occupait de ses oignons et ne s'en faisait pas trop si les autres ne s'occupaient pas exclusivement des leurs. Du moins tant qu'ils ne concoctaient pas des explosifs en vue de les balancer sur quelqu'un, et dans le cas d'Amanda, les explosifs n'étaient jamais exclus. Amanda était le genre de femme qui ne peut s'empêcher de sonder, le genre de femme qui ne manquerait pas d'ouvrir la bouche, tôt ou tard.
En 1985 son mari avait mis cap au sud, quittant Rumford où ils avaient vécu jusque-là («comme une paire de carcajous pris dans une canalisation», avait dit Scott après un après-midi de visite qu'il s'était promis de ne jamais réitérer). En 1989 sa fille unique, nommée Intermezzo, Metzie en abrégé, avait mis cap au nord, direction le Canada (avec un routier au long cours à son bras). «Une a volé vers le nord, une a volé vers le sud, la troisième n'a pu fermer son moulin à paroles éperdu.»

Revue de presse

On ne peut qu'admirer l'aisance avec laquelle l'auteur s'empare d'un sujet difficile pour en tirer un grand roman populaire. Il applique ici brillamment les codes du thriller fantastique sur une narration éclatée (à la manière des postmodernes américains), brouille les repères entre réalité et fiction, et livre une fable riche en émotions - même si la traductrice a été contrainte de supprimer une grande partie des jeux phonétiques originaux. Dédié à sa femme, Tabitha, Histoire de Lisey est aussi un magnifique cadeau de Stephen King à sa muse. Pas étonnant, dès lors, que la couverture ait des airs de bouquet de fleurs. (Baptiste Liger - L'Express du 15 novembre 2007 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 9 janvier 2008
Format: Broché
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2009
Format: Poche
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique