undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Histoire De Melody Nelson

Histoire De Melody Nelson

1 janvier 2010
4.9 étoiles sur 5 54 commentaires client
Indisponible
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 janvier 2010
  • Date de sortie: 20 février 2014
  • Label: Universal Music Division Mercury Records
  • Copyright: (C) 2010 Mercury Music Group
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 27:53
  • Genres:
  • ASIN: B003T6OE8Q
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5 54 commentaires client

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Bon, je ne vais pas vous présenter Melody Nelson. Ca a déjà été fait au moins 100 000 fois, et soyons clair, il est bien évident que tout le monde ici a eu, a ou aura ce disque. Sinon, il faut l'acheter de toute urgence. Ceci étant dit, on peut discuter de cette réédition. Et d'abord, à quoi ressemble t-elle ? Hein ? A un digipack, en 4 volets, avec 2 CDs, 1 DVD, et un livret.

Le premier CD est l'album original. Total : 28 minutes. A l'époque, on savait faire court. En tout cas, Gainsbourg, qui était perfectionniste jusqu'à l'obsession n'a pas laissé passer une minute superflue. Parfait.

Le deuxième CD est présenté comme l'intégralité des prises alternatives. Je n'ai évidemment jamais eu accès aux archives de Philips, mais ce CD ressemble plutôt à un montage, assez bien foutu, de versions instrumentales ou complètes (sans les fade-out) et de vocaux alternatifs, avec quelques commentaires très courts de Serge capturés en studio. Et puis il y a l'inédit, Melody Lit Babar, assez décalé par rapport au reste de l'album, ce qui explique son absence au final cut. C'est aussi le seul rescapé du concept original de Melody, qui devait être une succession de scénettes façon Martine ou Bécassine. Donc l'intégrale, pas sûr, plutôt Melody Nelson revisited. Total : 34 minutes. Soit 6 minutes de rab, ce qui quand on parle de Gainsbourg, égale 6 minutes de magie.

Et le DVD ? C'est le point faible. Jean-Christophe Averty avait tourné (en couleur) une version de Melody pour l'ORTF. Et ben patatras, elle n'y est pas ! Pourquoi ? Mystère.
Lire la suite ›
1 commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 21 juin 2011
Format: CD
Qui a dit qu'un album ambitieux devait s'étirer sur une bonne heure ? Qui a dit qu'on ne pouvait pas trousser un concept en moins de temps qu'il n'en faut à Geneyes pour conclure une intro de harpe cacaphonique et guitare tendue comme l'élastique d'un slip ? Et si il y a un artiste capable de ce rare prodige, c'est bien ce vieux grigou de Lucien Ginsburg aka Serge Gainsbourg.

Les années soixante-dix n'ont pas encore fini de massacrer la Belle France qu'un demi-crasseux amouraché d'un ressortissante britannique commet l'irréparable viol de la Chanson Française avec une scandaleuse déliquescence psychédélico-hippie... Et qu'est-ce que c'est bon !

Il n'est pas, en effet, inutile de se replonger dans le contexte historique, la France post-Soixante-Huitarde de Pompompidou et Georges « Eliane, prépare la valise on rentre à la maison » Marchais. Un vieux pays Européen qui s'accroche désespérément à sa supposée splendeur passée à l'ombre d'un Général trépassé. La scène musicale, si elle bruisse de quelques « allumés » - hélas confinés à l'underground - (Ange, Magma, et quelques autres), affiche une rare morosité. Les shows de Maritie et Gilbert Carpentier font les délices du français moyen qui dit plus souvent stop qu'encore quand on le secoue dans son conformisme moutonnier.

Et, au milieu de cet océan de bêtise normalisée, le renégat. Il n'en est pas exactement à ses premiers faits d'armes lui qui hante la scène parisienne depuis la seconde moitié des années cinquante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Album conceptuel et avant-gardiste, Melody Nelson est le chef-d'oeuvre gainsbourien par excellence.
Deux ans après "Tommy",l'opera-rock des Who, mais trente ans avant le slam,le beau Serge raconte, sur des riffs de guitares prenants, l'histoire des amours tumultueuses entre un homme à la rolls et une "petite conne" de "quatorze automnes et quinze étés". Inspiré du célebre roman de Nabokov,"Lolita", l'album a comme un parfum de scandale et offre plus de trente minutes d'une poésie subversive sur des mélodies envoutantes.
Captivant, novateur, original, aussi sulfureux que sublime, "Histoires de Melody Nelson" fait parti de ces albums -rares- intemporels et indefinisables. Véritable "claque" artistique, c'est à la fois un chef-d'oeuvre poétique, philosophique,rock...Un album culte qui illustre parfaitement le génie Gainsbourien:une merveille.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Sur les "vingt et un"commentaires,personne n'a écrit le nom "Rumplestiltskin",c'est pourtant ce groupe qui fait office de moteur à cette "Rolls",bien sûr "Gainsbourg"est au volant,et c'est "Jean-Claude Vannier"qui a fait qu'elle roule d'une façon remarquable."Rmplestiltskin"n'a jamais été crédité sur la pochette originale,ni les rééditions...Alors,écoutez cet album//Rumplestiltskin//enregistré quelques mois avant cette merveille,qu'est "Melody Nelson",ces (ses)musiciens avaient un nom "RUMPLESTILTSKIN".
8 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique