• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Historien public a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Historien public Broché – 6 octobre 2011

Découvrez toutes les nouveautés de la Rentrée Littéraire 2017
5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,90
EUR 23,90 EUR 9,26
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait du prologue

Khâgne 1950

Ce texte a paru dans Le Débat peu après la création de la revue, à titre anonyme et pour nourrir une rubrique «Lieux et milieux» destinée à faire revivre des institutions exemplaires. C'était le chapitre d'un ouvrage inachevé commencé à Oran où j'avais été professeur de Lettres supérieures de 1958 à 1960. À l'époque, il s'agissait d'une description aussi exacte que possible du type de culture qui nous avait formés, ou déformés, et dont la khâgne apparaissait comme le concentré. Pour l'histoire, il fait revivre deux figures bien connues, Etienne Borne et Jean Beaufret, qui incarnent chacune un aspect de la philosophie française des années 1950, l'héritage d'Alain et l'introduction de Heidegger en France. Il restitue aussi le climat intellectuel d'une génération qui allait traverser bientôt la guerre d'Algérie.

Borne et Beaufret

«Votre identité sur un quart de feuille. L'emploi du temps. Récapitulons : six heures de français, trois heures d'histoire, trois heures de latin, trois heures de grec, deux heures d'anglais. En philosophie, nous nous verrons donc six heures.» Une classe de sixième, mais nous avions vingt ans.
Borne aperçut la grande inscription qui zébrait le tableau : «Bizuths Interdit de sortir avant l'Apparition des Puissances.» Son rictus, quand il rajusta ses lunettes, nous annonça qu'il appréciait la permanence des traditions ; mais elles n'étaient pas drôles, ajouta un haussement des épaules. Sa responsabilité dégagée, Borne proposa quelques «Variations introductives sur le thème : Peut-il y avoir clarté philosophique ?».
«Messieurs», entonna-t-il dans une puissante inspiration scandée qui devait le mener à la fin de l'année à son dernier souffle, au bout de la nuit de la sagesse, «messieurs suspendez votre plume, ici commence l'option...».
Une aura l'entourait ; Borne était l'éloquence. Debout, crucifié sur le tableau noir, habité par une parole qu'il dansait de toute sa maigreur épuisée par le service de la chaire, on s'attendait à le voir mourir à la fin de chaque phrase.
«Car on pourrait dire avec Lagneau que là où la clarté dure, la philosophie n'a pas commencé. Comme le Socrate du Phédon, notre dialogue ne sera qu'un long commentaire, comment tout, de clair, est devenu obscur. Philosopher, c'est expliquer le clair par l'obscur. Eau transparente est peu profonde...»
Le tout neuf effluve d'une rhétorique opiacée venait de nous emporter des rivages du secondaire pour nous pousser vers les îles d'où l'on ne revient pas. Sirène et sorcier, Borne agitait convulsivement les bras pour nous appeler tendrement aux appels du logos.
«Il est naturel que l'homme naisse et meure. Les raisons biologiques n'épuisent pas le problème. Il est clair que le temps coule, est-ce que le temps n'est que création continuée ? Et les fausses certitudes de l'évidence objective ? Merleau-Ponty a raison de dire qu'il y a métaphysique quand, cessant de vivre dans l'évidence de l'objet, nous apercevons la subjectivité radicale de notre expérience et sa vérité. L'explication scientifique n'est qu'une fausse évidence à l'exigence du Philosophe. Quand un son, qui est vibration de l'air, n'est que vibration de l'air, on fait du scientisme, on ne fait pas de la philosophie. Le "tout naturel" est enlisement dans l'habitude, torpeur des puissances d'émerveillement. Le "il n'y a rien de plus dans... que" [le que sortait comme un hoquet] est une formule réductrice qui nie l'existence du Philosophe.»

Revue de presse

Après avoir édité quelque sept cents livres, qui pourrait reprocher à l'historien Pierre Nora de faire paraître le sien ? Il y a réuni des textes qui s'échelonnent sur cinquante ans de sa vie. Leur variété, aussi bien dans leurs sujets que dans leur longueur, donne à cette manière d'autobiographie intellectuelle et de témoignage sur son temps - qui n'est pas celui de tout le monde, car c'est celui d'un historien, et même d'un Historien public - le charme de la curiosité et la séduction de l'intelligence sur le motif. (Bernard Pivot - Le Journal du Dimanche du 13 novembre 2011 )

Pour le grand public, le nom de Pierre Nora est associé au vaste ensemble qu'il dirigea sur «Les lieux de mémoire» dans les années 80, signe annonciateur de la place que la mémoire historique allait bientôt prendre dans le débat national. Mais en lisant ses textes publiés écrits en un demi-siècle de vie intellectuelle (dont le tout premier : «Professeur à Oran», publié par «France-Observateur» en 1960), on découvre un commentateur acéré de la vie politique et intellectuelle, dont les sujets dépassent largement les discussions d'historien. (Eric Aeschimann - Le Nouvel Observateur du 17 novembre 2011 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 2 novembre 2011
Format: Broché
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?