• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Houses Of The Holy (Editi... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par zeedee-france
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Cet article sera envoyé depuis l'Allemagne, dans un délai de un à deux jours après la commande.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 15,99

Houses Of The Holy (Edition Deluxe 2 CD)

4.7 étoiles sur 5 16 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
38 neufs à partir de EUR 11,19 7 d'occasion à partir de EUR 11,18
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Led Zeppelin


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Houses Of The Holy (Edition Deluxe 2 CD)
  • +
  • Physical Graffiti - Album original remasterisé (2 CD)
  • +
  • IV (Album original remasterisé 1 CD)
Prix total: EUR 45,91
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (27 octobre 2014)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Atlantic
  • ASIN : B00M30V1YO
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 27.259 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. The song remains the same
  2. The rain song
  3. Over the hills and far away
  4. The crunge
  5. Dancing days
  6. D yer mak er
  7. No quarter 2007 remastered version
  8. The océan
  9. D yer mak er
  10. No quarter
  11. No quarter 2007 remastered version
  12. The océan
  13. The océan

Disque : 2

  1. The song remains the same guitar overdub reference
  2. The rain song mix minus piano
  3. Over the hills and far away guitar mix backing tra
  4. The crunge rough mix - keys up
  5. Dancing days rough mix with vocal
  6. No quarter rough mix with jpj keyboard overdubs -
  7. The océan working mix

Description du produit

Description du produit

Le groupe s’est attelé aux rééditions de Led Zeppelin IV (le troisième album le plus vendu de l’histoire aux Etats-Unis) et Houses Of The Holy. Comme c’était déjà le cas pour les précédentes éditions Deluxe, ces deux albums ont été remasterisés par Jimmy Page, avec pour chacun d’entre eux un disque supplémentaire de contenu audio inédit relatif à l’album correspondant.

Critique

Bien que son enregistrement (une nouvelle fois effectué à Headley Grange) est fini à l'été 1972, le groupe ne peut sortir cet album que début 1973, à cause du temps considérable que prend l'élaboration de la pochette (confiée à l’agence Hipgnosis, responsable de pochettes – pour Pink Floyd, Yes, ou encore Genesis – parmi les plus belles de l’histoire du rock). Celle-ci, somptueuse (une constante dans la carrière de Led Zeppelin), fait d'ailleurs couler beaucoup d'encre en raison des symboles ésotériques qu'on cherche à y déceler et surtout des drames atroces qui frapperont le groupe quelques années plus tard.  

Mal compris à sa parution, Houses Of The HolyBurn that Candle était le premier titre envisagé – n'eut pas, en dépit d'un nouveau numéro 1 obtenu dans les classements, un aussi bon accueil que Led Zeppelin IV, ses détracteurs estimant que le groupe y avait pris une direction un peu trop « progressive ». Trente-cinq ans plus tard, on ne peut que remettre en question le bien-fondé d'une telle critique, très peu de morceaux pouvant en fait être rattachés à ce genre : bien sûr, l'épique « No Quarter », au son unique, habilement traité par Page, a certes la longueur et la solennité de morceaux progressifs, mais il ressemble en fait beaucoup plus à un ancêtre du doom metal de par les paroles lugubres de Plant. En tout cas, il devient vite sur scène le morceau de bravoure de John Paul Jones (son principal compositeur), certaines versions dépassant la demi-heure.  

La ballade « The Rain Song » est aussi un grand moment dans la carrière enregistrée de John Baldwin, avec sa magnifique partie de mellotron, un instrument alors peu exploité et dont il saura pleinement tirer parti en concert. Evidemment, Page brille lui aussi, ainsi sur « The Song Remains the Same » (titre de travail : « The Overture ») où il se déchaîne à la guitare dix-huit-cordes, modèle qui avait été créé spécialement à son intention, afin qu'il puisse jouer « Stairway to Heaven » en concert. Il montre aussi sa science du riff sur l'impeccable « Dancing Days », ainsi que sur « Over the Hills and Far Away », avec une immense performance vocale de Plant, qui compte parmi les plus belles ballades de Led Zeppelin et se mesure presque à « Stairway to Heaven ».  

Et John Henry Bonham ? Comme d'habitude : impérial, sublime, il peut tout jouer, dans tous les registres et il a même le droit de chanter le couplet d'intro de « The Ocean », chanson joyeuse, inspirée par toutes les foules devant lesquelles Led Zeppelin peut alors se produire. Sur tous les titres, ces hommes sont immensément heureux de jouer ensemble et d'enregistrer, la légende prétendant même qu'il improvisèrent dans leur jardin une petite chorégraphie sur « Dancing Days » à l'écoute du résultat final.   Sur « The Crunge », ils se risquent même à un pastiche de James Brown, qui représente (avec la tentative mi-pop, mi-reggae un peu maladroite de « D'yer Mak'er », c’est-à-dire « Jamaica » dit avec l'accent de Birmingham) un des rares moments de flottement sur le disque : ce qui passait très bien en live comme une sorte de délire récréatif de la rythmique au milieu d'un medley de « Whole Lotta Love » bloque complètement ici. A cause de ce petit faux pas, on est juste un ton en-dessous de Led Zeppelin IV, autrement dit encore très, très haut. Un très bel album, plein de chaleur et (le plus souvent) de gaieté.  

Frédéric Régent - Copyright 2017 Music Story

Voir l'ensemble des Description du produit

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Avec LZ 3, Houses a toujours été mon préféré dans la discographie du grand Zeppelin.
Mais, ça a toujours été aussi un disque un peu frustrant au niveau du son. Batterie étriquée, médiums prédominants, mixage brouillon (particulièrement sur "The Song Remains The Same"), etc. En fait, c'est un disque qui accusait des défauts directement liés à l'époque de son enregistrement.
Après avoir écouté le nouveau remastering de LZ IV, qui m'a laissé une impression étrange (c'est "mieux", mais pas aussi bien qu'on pouvait l'espérer), je n'espérais pas mieux de Houses of The Holy. Une fois de plus, je me trompais.
Si les premiers accords de l'intro de The Song ne laisse rien présager d'extraordinaire, dès que la basse JPJ entre en jeu, on prend un bon coup de pied dans les valseuses. Graves plus pêchus, percussions plus "dynamiques", clarté du mix améliorée. Ouf! Alors, ce morceau sera toujours un peu bizarre, puisque les vocaux de Plant ont été accéléré au mixage pour donner une impression spéciale. Mais jamais, au grand jamais, ce morceau n'a sonné aussi bien!
Et ce n'est encore rien.

Juste derrière déboule The Rain Song.
Quelques arpèges acoustiques dans l'enceinte gauche, doublé rapidement par une électrique. L'image stéréo se déplace progressivement jusqu'à l'enceinte droite. La voix de Plant débarque, avec une très légère reverb. La guitare acoustique scintille, le delay sur l'électrique envoie des harmoniques dans les cieux.
Lire la suite ›
6 commentaires 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
J'ai bien reçu mon produit sans aucun soucis livré même avec un peu d'avance je suis très satisfait, cela s'est fait avec efficacité je n'est rien a dire de plus, merci
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Aujourd'hui , 6 novembre 2014 , j'ai encore un peu plus contribué à la richesse de Jimmy Page et sans doute de ses acolytes survivants ( même si JP. Jones et R.Plant ne se prononcent pas beaucoup sur ces rééditions ) en m'allégeant de 236 Euros pour les coffrets super deluxe du 4eme et 5 eme album du dirigeable mais bon, j'y peux rien .. c'est plus fort que moi.
Apres les trois premiers , c'était couru d'avance . J'ai beau avoir déjà tout accumulé et sous toutes les formes possibles et imaginables : LP,CD ,K7,DVD,VHS,livres, t-shirt ..; il me fallait ces coffrets pour pousser un peu plus loin la collectionnite aigue et la zeppelinmania qui me tiens en alerte depuis bientôt 30 Ans .

Je ne reviendrai pas sur la musique que tout le monde connait ( ou devrait connaitre ) et sa remasterisation impeccable mais bon sang , quelle collection de morceaux quand même !! et cette pochette ! On pourrait plus sortir cela de nos jours ..
Le livre bien qu'assez beau et contenant de belles photos n'apportent pas grand chose sinon un peu plus de poids à l'objet.
L'album compagnon est interessant pour analyser encore un peu plus le travail de studio de ces 4 musiciens de génie.

Allez , je me refait The Crunge encore une fois , yeaaahhh.

PS: Vivement , PHYSICAL GRAFFITY le chef d'oeuvre du zeppelin .. / .. Celui par qui tout a commencé , en tout cas pour moi .
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
...qu'ont ne trouve rien à redire sur ce bijoux sacré.

Edition Deluxe > très beau coffret, Livre de qualité, les pistes à DL en Flac haute qualité sont bluffantes sur mon système audio !!

La "remasterisation" est vraiment top et ont entend la différence, tous ressort avec une netteté à couper le souffle.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 21 avril 2016
Format: CD Achat vérifié
Houses of the Holy est le premier album où Led Zeppelin se cherche sans tout à fait se trouver. Ça n'en fait pas un mauvais album pour autant, parce que ces gars-là, même quand ils tâtonnent, ont de l'or dans les doigts, juste un peu moins décisif que tout ce qui a précédé... Alors, certes, il y a encore de vrais classiques, et encore un vrai goût de la provocation (et pas seulement avec la pochette polémique de Storm Thorgerson) mais de, audiblement, de nouvelles ambitions. De fait, ce n'est plus cette formation fondatrice des quatre premiers albums, cette bête de hard rock sachant glisser vers la folk ou le blues sans jamais rien perdre de sa morgue, c'est une formation en réévaluation de ses possibles, une formation à l'ouverture.... Du coup, Houses of the Holy, le premier album avec un vrai titre d'ailleurs, est moins focus, plus explosé et passionnant exactement pour ça. Et si tout ne réussit pas (le funk de The Crunge est rigolo mais demeure accessoire), c'est tout de même d'une fort belle collection dont il s'agit. Une collection où les amateurs du groupe d'avant pourront se raccrocher à quelques titres (le dynamique The Song Remains the Same en introduction, les inspirés mid-tempo Over the Hills and Far Away, Dancing Days et The Ocean un peu plus loin et en conclusion de l'album) pour plus aisément attaquer la face exploratrice de la galette où avec la ballade psyché-folk The Rain Song (superbe !Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique