• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par ZOverstocksFR.
EUR 7,29 + EUR 2,49 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 7,30
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : marvelio-france
Ajouter au panier
EUR 7,99
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : discover.store
Ajouter au panier
EUR 8,35
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : zoreno-france
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Humbug

4.2 étoiles sur 5 20 commentaires client

25 neufs à partir de EUR 7,29 14 d'occasion à partir de EUR 1,18 1 de collection à partir de EUR 17,54
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Arctic Monkeys


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Humbug
  • +
  • Suck It and See
  • +
  • Favourite Worst Nightmare
Prix total: EUR 20,38
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (24 août 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Domino
  • ASIN : B002FOPGW6
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 20 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 26.022 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:32
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:57
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:17
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:40
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
5:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Description du produit

DECOUVREZ LE TANT ATTENDU 3ème ALBUM DES ARCTIC MONKEYS, PRODUIT PAR JOSH HOMME (QUEENS OF THE STONE AGE) ET JAMES FORD (SIMIAN MOBILE DISCO) ! Après le succès de leurs deux premiers albums Whatever People Say I Am, That's What I'm Not et Favourite Worst Nightmare, les ARCTIC MONKEYS reviennent avec leur nouveau bijou Humbug. Quatre ans seulement après leur spectaculaire éclosion, le jeune groupe phénomène (5 millions d'albums vendus dans le monde) revient enfin avec un album produit par JOSH HOMME (QUEENS OF THE STONE AGE) et JAMES FORD (SIMIAN MOBILE DISCO). Le troisième album des ARCTIC MONKEYS, Humbug, est une combinaison de sensations, tout à la fois " turbulent et complexe, instinctif et érudit, vif et raffiné " : " un album épatant " (Les Inrocks) Après deux ans de silence, les quatre anglais proposent sur cet album un son différent de leurs précédentes productions (guitares plus lourdes et rythmes moins effrénés), mais qui promet d'être, comme à leur habitude, un succès planétaire !

Critique

Après deux années de répit, les Arctic Monkeys se sont remis au travail. Le résultat s’appelle Humbug, avec, à la production, Josh Homme de Queens of the Stone Age et James Ford de Simian Mobile Disco.  

La clarté du son et la puissance des rythmiques introduisent en force ce troisième album très attendu. « My Propeller » rappelle que les Arctic Monkeys ne sont pas là pour seulement gratouiller des guitares. Malgré l’orientation pop de certains morceaux (« Crying Lightning » ou la ballade « Cornerstone »), c’est toujours à un rock sans aucune concession que l’auditeur des Arctic Monkeys a affaire. « Dangerous Animals », servi par le chant sensuel du crooner crapuleux qu’est Alex Turner, ne lésine pas sur l’effet des basses. Le sombre « Fire and the Thud » est hanté de chœurs qui ne sont pas sans rappeler Jim Morrison, le Roi Lézard. Et pour cause, l’album a été enregistré entre Los Angeles et le désert de Mojave.

Comme on peut l’entendre tout du long des dix chansons que constituent Humbug, les seventies ont tapé aussi fort que le soleil sur la tête du quatuor. « Dance Little Liar » s’amuse de la country et du vocoder, dégageant des effluves de road trip et de séjours ensablés. Le tout simplement juste « Secret Door », la marche dansante de « Position Approaching » ou le punk métallique de « Pretty Visitors » contribuent à faire de Humbug un album réussi, tenu en haleine par Alex Turner du début à la fin. Et la fin est très belle, en forme d’incantation rock qui s’appelle « The Jeweller’s Hands »… Les chamanes ne sont pas loin.  

Sophie Rosemont - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Catapultés dans le peloton des groupes britanniques essentiels de la décennie par des hordes de fans déchaînés, c'est peu dire que ce troisième album des Arctic Monkeys était ardemment attendu. Surtout depuis l'annonce de la présence de Josh Homme derrière la console sur la majorité des morceaux.
Avec un parcours quasi-immaculé mais relativement étroit, il était désormais obligatoire pour le groupe de tout remettre en question afin d'aller de l'avant et éviter la redite. Il aurait été plutôt décevant de retrouver ici la même recette que sur les deux premiers (très bons) albums ainsi que leurs quelques EPs. La diffusion du premier single "Crying Lightning" leva bien vite toute appréhension. Nouveau son, nouvelle veine mélodique et surtout une atmosphère bien loin des ambiances électriques et tendues habituelle. Un son gras, chaud et une chape mélancolique sert de base à ce titre complètement déroutant. Il aura d'ailleurs fallut des dizaines d'écoutes pour apprivoiser ce nouvel univers et comprendre où voulait nous mener Alex Turner. Une fois ce pas franchit, la compréhension de "Humbug" se fait plus facilement.
Exit donc les tubes dansants où la verve unique de Turner taillait un costard aux demeurés de sa génération. Humbug est plus abouti, travaillé et ciselé. On sent que le groupe a poli ses mélodies et ses arrangements pour tenter un album plus réfléchi. Fini l'urgence. Et le résultat s'avère raté parfois, admirable souvent.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Avec Humbug, la bande d'Alex Turner a donné une nouvelle résonnance à la musique des Artic Monkeys. L'évolution porte sur l'écrin de la musique, plus soyeux, plus classieux que sur les deux premiers albums. On va plus du coté de The Last Shadow Puppets, voir même de Franz Ferdinand (du Label Domino également). Alors, Alex Turner crooner ? Pas encore mais la route d'une maturité assumée qui fait la nique aux trublions qu'étaient les Artic Monkeys à leur début. L'album est extrêmement puissant avec des hits qui s'enchainent. Aucune baisse de régime et les variations rythmiques ne font que souligner la capacité du groupe à naviguer sur tous les flows. Leur talent est juste époustouflant, de la maîtrise instrumentale aux arrangements parfaits. Il est rare de pouvoir dire d'un groupe de pop, que le son de la batterie est unique. Ici, c'est le cas. De même pour les guitares qui se conjuguent, se mêlent et s'engouffrent comme le vent le long des falaises au point de vous faire perdre l'équilibre. Un album magistral d'un grand groupe de Rock.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Après deux albums de brit-pop-rock qui parlent directement aux jambes, les singes de l'Arctique reviennent dans un album nettement plus sage, au son lourd. La cause de ce changement? La présence de Josh Homme des Queens of the Stone Age.
C'est pourtant James Ford (producteur du précédent album) qui ouvre la danse avec My Propeller, une des meilleures chansons de l'album, sur un son déjà Josh-Hommien. Le son est lancé tout de suite: il va y avoir des basses, des grosses guitares, mais le tout sera plus ambiant que dansant. Par la suite, on retrouvera James Ford sur Secret Door, bonne chanson mais qui dépareille un peu du reste de l'album tant Josh Homme s'est emparé de l'album.
Du son Queens of the Stone Age, Josh Homme apporte l'énervement contenu, le côté heavy de heavy metal, mais pas le côté metal (on lui en est reconnaissant). Et étonnamment, les jeunots de Arctic Monkeys adoptent très bien ce son, d'autant que la voix d'Alex Turner vient apporter de la pop dans ce mélange, une douceur dans un son brutal, un souffle de vent dans un désert aride.
Les compositions sont au poil, on reprend assez rapidement certaines chansons en choeur, on sent que les singes se sont faits extrêmement plaisir, et ça se transmet lors de l'écoute.
Sur la chanson d'ouverture, James Ford avait fait du Josh Homme, il est donc parfaitement normal que l'album se conclue par une production Josh Homme rappelant James Ford: The Jeweller's Hands est un petit bijou.
Entre temps, on aura eu la chance d'entendre Alison Mosshart des Kills sur le très très très bon morceau The Fire and the Thud, mais aussi un millier de petits détails qui rendent cet album assez passionnant.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Téléchargement MP3
Je n'accroche pas trop avec les titres un peu bourrins, mais l'album recèle quelques merveilles, notamment Secret Door, Cornerstone et Dance Little Liar qui sortent un peu du registre habituel du groupe. Preuve que les Arctic Monkeys ont gagné en maturité ? En tous les cas, ce tournant musical fera le bonheur des uns (comme moi donc !) et le malheur des autres...
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents