1 neuf à partir de EUR 209,00
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Hunky Dory (Numbered, ltd Ed Picture Disc) [VINYL] Import

4.6 étoiles sur 5 23 commentaires client

1 neuf à partir de EUR 209,00
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste David Bowie


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Album vinyle
  • Format : Import
  • Label: RCA
  • ASIN : B00BXKR07M
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 23 commentaires client
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Darko TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 mai 2014
Format: CD
Quatrième album de Bowie et premier sommet de sa longue discographie, "Hunky Dory" parait en 1971 et se voit immédiatement hissé au rang de classique des classiques au Panthéon de la pop britannique, et ce avant même les délires de la période Ziggy Stardust. Il faut dire que le pas encore Thin White Duke a placé la barre très haut avec ce disque qui contient son lot de hits imparables et de ritournelles pop étincelantes : l'archi connu "Changes", "Oh ! you Pretty Things", le fabuleux "Life on Mars", "Song for Bob Dylan", le loureedien "Queen Bitch".....

Tout a été dit sur cet album magnifique, pas la peine d'en rajouter donc...

On signalera cependant que la réédition CD Ryko de 1990 comprenait, en sus des 11 titres originaux, 4 titres bonus ("Bombers", "The Supermen", "Quicksand" et "the Bewlay Brothers" ), titres bonus qui seront supprimés de la version remasterisée EMI de 1999, certainement pour des questions de gros sous. Le même traitement sera appliqué par EMI à l'ensemble de la discographie de Bowie. J'ignore si tous les bonus supprimés sont ultérieurement réapparus quelque part, mais ce serait dommage qu'ils soient perdus à jamais...

Le son remasterisé est certes plus puissant, mais je ne suis pas sûr qu'il soit meilleur...
12 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Alexis Bidault TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 novembre 2010
Format: CD
Hunky Dory est pour moi un disque spécial à de nombreux égards. Une des pierres angulaires de ma discothèque :
- Mon premier disque de Bowie, devenu depuis un de mes artistes fétiches.
- Ma première rencontre, intimidante d'abord puis vite rassurante, avec un classique intemporel du rock, avant les Beatles, les Stones, Elvis, le Velvet.
- Le disque sur les partitions duquel j'ai commencé à apprendre la guitare, bien que beaucoup de chansons soient jouées au piano.

Cette découverte fondatrice a eu lieu il y a près 20 ans, 20 ans après la sortie du disque, et encore 20 ans plus tard Hunky Dory n'a a l'évidence rien perdu de sa consistance ni de sa pertinence. Je l'ai écouté en boucle, j'ai cru en explorer le moindre de ses recoins mais aujourd'hui encore chaque nouvelle écoute me révèle des détails auxquels je n'avais pas suffisamment prêté attention.

Assez éloigné musicalement des deux albums qui l'entourent dans la discographie de Bowie, à savoir The Man Who Sold The World et Ziggy Stardust, bien plus agressifs et outrés, Hunky Dory est avant tout un disque ravissant rempli de magnifiques chansons pop, aux mélodies sophistiquées et accrocheuses et aux arrangements fastueux (piano, cordes, cuivres).
C'est beau, ensorcelant, facile à apprécier, agréable à l'oreille, remarquablement travaillé et inspiré.
Lire la suite ›
1 commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 23 mai 2013
Format: CD
Hunky Dory a beau être le, déjà !, 4ème album de David Bowie, c'est une avancée décisive dans une carrière qui peine à combler les rêves de gloire d'un jeune auteur, compositeur, interprète et multi-instrumentiste plein de talent mais n'ayant pas encore à son catalogue une collection aussi intouchable artistiquement parlant que commercialement gorgée de tubes imparables... Jusqu'à Hunky Dory, donc.

On peut attribuer, outre le hasard cosmique qui fait se rencontrer un artiste et sa muse, le succès de l'entreprise à une équipe et d'abord à un groupe - avec le guitariste /co-arrangeur Mick Ronson et le batteur Mick Woodmansey déjà présents sur The Man Who Sold The World, le tout récemment disparu (21 mai 2013) Trevor Bolder à la basse et à la trompette, et le revenant Yes-man Rick Wakeman (déjà aperçu sur Space Oddity où il mélotronisait à merveille le morceau éponyme) au piano - mais aussi un producteur, Ken Scott, transfuge des studios Abbey Road présentement résident des studios Trident qui suivra Bowie jusque Pin Ups (soit 4 albums consécutifs), avant que Bowie ne prenne lui-même les choses en main pour Young Americans.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 22 février 2014
Format: CD
C'est ici que la légende décolle. Constituant la version définitive des futurs Spiders From Mars autour du producteur Tony Visconti et du guitariste Mick Ronson (avec le bassiste Trevor Bolder et le batteur Mick Woodmansey), renforcé aux claviers par le brillant Rick Wakeman (Yes), Bowie va écrire l'une des plus belles brochettes de chansons de ce début des 70's, asseyant encore d'avantage son style entre revendication forcenée de modernité et nostalgie kitsch.
Défouraillant d'entrée de jeu un monstre hit que ne renieraient pas les Beatles (CHANGES), Bowie fait le funambule de génie sur le fil de ses multiples influences, des Kinks (OH! YOU PRETTY THINGS) au Velvet (QUEEN BITCH), en passant par Dylan (SONG FOR BOB DYLAN ou QUICKSAND), sans jamais basculer dans la copie honteuse et réalise du coup l'authentique prouesse de l'album-hommage qui se hisse à hauteur de ses inspirateurs. Capable de créer des climats à l'intensité fabuleuse (THE BEWLAY BROTHERS), il se révèle également mélodiste merveilleux sur l'une des plus belles suites harmoniques que la pop ait créé : celle de l'enchanteur LIFE ON MARS?. Il n'allait d'ailleurs pas tarder à répondre à l'interrogative laissée par cette dernière, ôtant bientôt sa petite robe et s'embarquant avec son équipe en direction d'un futur arachnéen au succès interplanétaire.
Tops : LIFE ON MARS?, CHANGES, QUICKSAND, OH! YOU PRETTY THINGS, ANDY WARHOL, THE BEWLAY BROTHERS
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique