undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
I Never Learn
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

I Never Learn

5 mai 2014 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,74 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:06
30
2
3:42
30
3
4:08
30
4
3:52
30
5
3:24
30
6
3:47
30
7
4:00
30
8
3:54
30
9
2:59
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par lUnstOne MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 7 mai 2014
Format: CD
Deux albums ont suffi à faire de Lykke li une nouvelle prêtresse pop. Wounded rhymes a même consacré commercialement la translucide suédoise avec ce single cinégénique « I follow rivers ». On aimait bien ce deuxième album qui laissait la part belle à des rythmes intenses qui transcendaient une écriture très eighties.
En fait, Lykke Li pourrait être la fille de Robert Smith et d’Elisabeth Fraser (des Cocteau Twins), bref, elle est une jeune femme au teint plus que diaphane, définitivement très new wave. Avec l’album précédent, on se dit qu’elle avait dû séjourner un temps au Brésil, au vu des rythmes quasi samba. C’est plutôt dans l’obscurité de son appartement suédois et après avoir été quitté par son boyfriend que Lykke semble avoir écrit celui-ci. Le thème de l’incommunication et de l’amour impossible est plus que jamais celui de cette jeune chanteuse, le tempo celui de la balade qui met en lumière comme jamais sa voix incroyable et habitée. Le son de l’album sonne comme s’il avait été produit dans une cathédrale : on aime davantage les balades sépulcrales « I never learn » « Love me like I’m not made of stone », "Heart of Steel".que ces mid tempos un peu faciles avec refrains accrocheurs « Just like a dream » « Never gonna love again ». Attention donc, chez Lykke, le pompiérisme n’est jamais très loin et pourtant sa voix de bluesgirl du froid sauve tout.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
J'ai découvert cette chanteuse en écoutant au hasard le disque pendant un trajet d'avion et il m'a accompagné pendant tout le vol. Depuis je l'écoute régulièrement pour cette atmosphère si particulière qu'il dégage. Je regrette la qualité de l'enregistrement pour certaines chansons qui aurait pu être meilleure, mais malgré cela j'y reviens régulièrement avec plaisir.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Un peu déçu aux premières écoutes, mais on finit par tomber sous le charme de cet album porté par cette voix toujours aussi envoûtante. Plus épuré musicalement que le précédent avec moins d'électronique mais toujours aussi sombre.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
2 ou 3 morceaux sortent vraiment du lot dont celui ayant servi de support pour un clip de France 2 sur les films primés aux Césars.
Et l'album est quand même assez inégal car l'artiste se renouvelle assez peu dans ses mélodies.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Lykke Li - et son petit succès - est, je l'avoue, une énigme pour moi. Après m'être passablement ennuyé sur "Wounded Rhymes" - hormis la réussite pop de "I Follow Rivers" -, j'ai voulu tenter l'expérience à nouveau sur ce "I Never Learn"... qui n'a, à mon avis que deux qualités, sa pochette de très bon goût et sa concision (30 minutes, ce qui devrait être le format obligatoire pour 99% des albums...). Pour le reste, qu'entend-on ici ? Des chansons peu inspirées, recyclant idées et mélodies ressassées depuis au moins trois décennies par bien des artistes plus novateurs que Lykke Li, une orchestration prétentieuse, oscillant entre minimalisme et pompe grandiloquente (oh, ces batteries surpuissantes qui m'évoquent un Steve Lillywhite 80's de sombre mémoire !), mais qui n'apporte pas grand chose aux dites chansons, et surtout une chanteuse sans qualité, à la voix certes singulière, mais rapidement lassante, voire même horripilante quand elle "se lâche" (prenez par exemple l'horrible "Love Me Like I'n Mot Made of Stone", inécoutable !). Bref ce disque réussit à être à la fois prétentieux et insignifiant, un record en la matière !
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
J'avais écouté en boucle "No rest for the wicked", c'est ce qui m'a décidée à acheter l'album... J'aurais pu m'en tenir à mon cd promo des Inrocks. Sur une bonne sono, j'ai du mal à supporter le son de "Love me like I'm not made of stone"; voix cassée à la limite du faux, sonorités numériques saturées, j'ai bien compris le message: gros, gros chagrin d'amour. Pour le reste, c'est sympa, mais pas révolutionnaire. "Gunshot" commence comme du Madonna et s'en sort pas mal. A se faire prêter...
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique