undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
The Imagined Savior Is Far Easier To Paint
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

The Imagined Savior Is Far Easier To Paint

24 mars 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 11,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:14
30
2
6:23
30
3
6:26
30
4
7:45
30
5
5:50
30
6
4:12
30
7
6:01
30
8
3:51
30
9
6:11
30
10
3:38
30
11
5:11
30
12
3:01
30
13
16:28
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 janvier 2014
  • Date de sortie: 24 mars 2014
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 2014 Blue Note Records
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:18:11
  • Genres:
  • ASIN: B00IOOCBRE
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 30.724 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par freddiefreejazz TOP 500 COMMENTATEURS le 5 mai 2014
Format: CD
Cette galette d'Ambrose Akinmusire est de mon point de vue une nouvelle petite déception... Pourtant, souvenez-vous : le trompettiste aujourd’hui âgé d'une trentaine d'années s'était fait remarquer dans trois enregistrements fort bien réalisés (Prelude (To Cora) (publié par Fresh Sound New Talent en 2009), Don't Fight the Inevitable et surtout l’excellent Consequences, respectivement publiés en 2009 et 2008, ces deux dernières galettes étant produites par le pianiste John Escreet…). Si en concert le trompettiste est surprenant, sur disque et dans celui-ci tout particulièrement, c’est tout le contraire. Ou pour le dire autrement, sa production discographique m’apparaît de plus en plus consensuelle... Il signe là son troisième opus en leadeur et son deuxième publié par le label Blue Note (après When The Heart Emerges Glistening sorti en 2011). Bourré de talents, certes. Mais son défaut majeur est de multiplier des pistes plus ou moins doloristes. Alors bien sûr, c'est beau, très joli même, mais mon dieu que tout cela sent la complaisance et la naphtaline. Je sais, la musique d'Ambrose Akinmusire est sous le feu des projecteurs à l'heure actuelle (le dernier numéro de Jazz Mag lui a même décerné un « CHOC »).Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cetalir TOP 100 COMMENTATEURS le 19 avril 2014
Format: CD
On peut dire de ce troisième album du prodige de la trompette de jazz, obsédé par la maîtrise technique parce qu'elle est le seul moyen de le faire accéder à ce qu'il veut exactement exprimer, que c'est un album engagé à plus d'un titre.

Engagé parce que, comme ce titre où une voix d'enfants défile une litanie de liste de noms, il s'agit de dénoncer les enfants noirs tués par la police américaine. Engagé parce qu'il s'agit sur cet autre titre de dire la violence d'un internement à vie d'une jeune fille de seize ans, autant de manifestations des dérives d'une société américaine faite d'outrances. Engagé artistiquement, aussi et surtout, parce que c'est à un voyage musical et poétique, protéiforme et personnel qu'Akinmusire nous invite avec ses quatre compères.

Un voyage où le regard se tourne parfois vers les formes désormais classiques de la musique impressionniste française du début du XXème siècle mais explore le plus souvent des allées laissées vierges comme autant de possibles musicaux où le jeune homme peut laisser la puissance de son imaginaire s'exprimer. Parfois, des chanteurs sont invités donnant une voix éraillée à la limite d'une rupture, illustration supplémentaire et volontaire d'un monde qui se fracture.

Il n'y a pas dans cet album un peu magique une volonté acharnée de faire du neuf pour du neuf. Seule la volonté de faire du neuf si c'est beau et si cela raconte quelque chose prime, et cela s'entend immédiatement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
A. Akinmusire nous invite à un voyage musical divers, imaginatif et original. Sa musique est lyrique, poétique et aussi savante. Elle ne tombe pas cependant dans le piège de l'abstraction. Les climats sont divers. "As we Fight" sonne un peu comme certaines oeuvres d'Herbie Hancock (on pense à Maiden Voyage) et l'écriture pour les trois instruments solistes qui termine le morceau est d'un excellent niveau; de même "Vartha" nous offre deux solos remarquables du guitariste et du pianiste dans une ambiance davisienne. L'écriture pour cordes ne manque pas d'originalité ("Inflatedbyspinning"). Le chant de Cynthoia Brawn s'inscrit dans la tradition du blues et du gospel dans une démarche contemporaine et donne lieu à des échanges d'un grand intérêt avec le trompettiste. Le dernier morceau donne l'occasion aux musiciens tous excellents de déployer de longues improvisations aux marges d'un jazz très ouvert qui ne confond pas liberté et déconstruction. Une mention spéciale pour Justin Brown. Son jeu de batterie profus et d'une instablitité apparente est impressionnant et insufle au groupe au groupe une dynamique et un groove remarquables. Un seul regret; la recherche présente dans ce travail n'évite pas une impression de manque d'unité.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Sérieux comme un pape, le ptit à la trompette...pette... pette............le garçon souffre beaucoup et distille un album de jazz moderne et drôle comme une envolée de corbeaux.................
comme dab : un très beau son + de belles voix..............une inspiration toujours à la limite de ma ligne de flottaison : l'harmonie.......
et puis le passage obligé avec la liste (d'ailleurs très courte d'individus dont je ne connais pas l'histoire, "assassinées" par la police mais assurément innocents - la liste est d'ailleurs tellement courte qu'il est obligé de la réciter en boucle,l'habituelle litanie -et patati et patata)

pour rappel : 72 officiers de police américains sont mort en 2012 dans l'exercice de leurs fonctions (j'attends toujours un morceau de musique pour célébrer leurs sacrifices)

l'album se termine sur un morceau live de 16 minutes un peu casse bonbon........

Si vous faite le calcul : 78 minutes moins 16 minutes live moins trois minutes pour la liste des martyrs,
il vous reste près de 60 minutes de jazz très intéressant .................
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique