EUR 45,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Incidence des ectoparasites sur la tortue mauresque Broché – 24 septembre 2015

Découvrez toutes les nouveautés de la Rentrée Littéraire 2017

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 24 septembre 2015
"Veuillez réessayer"
EUR 45,90
EUR 36,72 EUR 86,03
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Présentation de l'éditeur

En Algérie, les testudinidés ne sont représentés que par une seule espèce, la tortue mauresque, Testudo graeca graeca. Une population a été étudiée de la mi Avril à la fin Mai 2010 au niveau des steppes d’Aflou. L’objectif de cette étude est l’identification et la quantification de la charge parasitaire en tiques. Ainsi, que l’examen des frottis sanguin afin d’identifier les hémoparasites. Hyalomma aegyptium s'est avéré la seule espèce de tiques qui parasite notre population de tortue avec presque le même degré pour les mâles et les femelles. La prévalence totale d’ Hyalomma est de 59.71 % d’un nombre global de 105 tiques collectées. L’intensité moyenne totale est de l’ordre de 2.83 ; plus importante chez les femelles que chez les males avec des valeurs respectives de 3.72 et 2.57 et beaucoup plus faible chez les juvéniles avec une valeur de 1.00. L’abondance également est très faible dans la population étudiée, avec une valeur de 1.69 seulement. Il n’existe aucune corrélation entre la charge parasitaire et les paramètres morphologiques ou physiologiques des tortues. En effet, la partie antérieure de la tortue est la plus parasité avec un taux de 77,69%.

Biographie de l'auteur

Aridj BOUBRIMA est diplômée des universités de Laghouat et de Bab Ezzouar (Alger). Ses travaux de recherche portent sur la parasitologie et l'écologie en milieu aride.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?