The Innocents [Import ang... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Round3FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié la jour prochaine á partir de GA, ETATS UNIS. Toutes les produits sont inspectée pour assurer la qualitié jouable (á l'exclusion de tout contenu numérique). Notre equipe sympathique et multilingue sera prêt et heureux de résoudre vos requêtes.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 17,54
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

The Innocents [Import anglais]

4.2 étoiles sur 5 20 commentaires client

Prix : EUR 15,63 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Skyvo Direct et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
15 neufs à partir de EUR 5,93 5 d'occasion à partir de EUR 5,05
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Innocents [Import anglais]
  • +
  • Les autres
Prix total: EUR 25,62
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Format : PAL, Import
  • Audio : Anglais
  • Sous-titres : Anglais
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Bfi
  • Date de sortie du DVD : 11 décembre 2006
  • Durée : 100 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 20 commentaires client
  • ASIN: B000IMVMH0
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 36.044 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Les coulisses d'un film de genre (25')
De la cave au grenier (7')
"Le tour d'écrou", la nouvelle phare d'Henry James (8')
Galerie de photos
Filmographie de Jack Clayton

Descriptions du produit

Description du produit

THE INNOCENTS
A Film by Jack Clayton

Described by critic Pauline Keal as 'the best ghost movie I've ever seen', Jack Clayton's adaptation of Henrys James's The Turn of the Screw is a virtuoso piece of storytelling

Deborah Kerr (in the performance of her career) plays the emotionally repressed vicar's daughter who takes up a job as governess to two seemingly angelic orphans. Gradually coming to believe that the children are possessed by the perverse spirits of their former governess and her sadistic lover, she begins to see manifestations of the ghosts prowling the huge gothic mansion of Bly House.

Director Jack Clayton sustains a superbly haunting atmosphere throughout the film, and like James's original work, cleverly retains the ambiguity of whether the ghosts are real or the products of the governess's fevered imagination. Aided by Freddie Francis's exquisitely inventive and atmospheric Cinemascope photography, we, like the governess, are never quite sure what unspoken horrors might be lurking beyond the edge of the frame and are kept guessing until the film's tragic conclusion.

Special features

  • Feature commentary by professor Christopher Frayling
  • Filmed introduction with Professor Christopher Frayling
  • The Bespoke Overcoat (Jack Clayton, 1955, 37 mins)
  • Gallery of production stills including an essay by The league of Gentleman s Jeremy Dyson

UK | 1961 | black and white | English language, with optional hard-of-hearing subtitles | 96 minutes | DVD9 | Original aspect Ratio 2.35:1 (Cinemascope) | Region 0 DVD

Synopsis

Angleterre, fin du XIXe siècle. Miss Giddens, engagée pour assurer l'éducation de Flora et Miles, arrive au vieux manoir de Bly. Les enfants, charmants au premier abord, manifestent bientôt un comportement étrange, et Miss Giddens ne tarde pas à comprendre que la maison fut le théâtre d'une relation des plus malsaines entre l'intendant Peter Quint et la précédente gouvernante, mystérieusement décédés. Une nouvelle d'Henri James, adaptée par Truman Capote, mise en image par Freddie Francis... et Deborah Kerr en héroïne tourmentée. Jack Clayton convoque, au début des années 1960, d'immenses talents pour réaliser la plus belle adaptation de littérature fantastique au cinéma. Les Innocents, filmé dans un noir et blanc sublime, distille un charme vénéneux, et reste à ce jour un sommet du film d'épouvante gothique et psychologique. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Le pitch : Miss Giddens (Déborah Kerr) est la nouvelle préceptrice de "Miles & Flora", deux jeunes orphelins isolés dans un vieux manoir victorien. Avant elle, la gouvernante l'ayant précédée s'était adonnée à des plaisirs interdits avec le jardinier et ce, devant les enfants ! Avant de mourir avec ce dernier, dans d'atroces circonstances...
Notre nouvelle nounou, vieille fille frustrée, surprise par l'attitude étrange des deux bambins, soupçonne l'ascendance des défunts libertins de perdurer. Comment ? Et bien peut-être par leur présence spectrale...

Adaptation extraordinaire du roman Le Tour d'écrou d'Henry James (maintes fois adapté au théâtre, à la télévision et à l'opéra), "Les Innocents" est peut-être la plus belle itération jamais réalisée sur le sujet de la peur suggérée et de la schizophrénie (avec La Maison du Diable -"The Haunting"- de Robert Wise, 1963) .
Réalisé en 1961 par Jack Clayton (le polar ultime Les Chemins de la Haute Ville, avec Richard Widmark, c'était lui !), scénarisé par Truman Capote, photographié par Freddie Francis (le chef opérateur d'Orson Welles sur
...Lire la suite ›
1 commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jorginho TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 octobre 2006
Format: DVD Achat vérifié
Avant "Les Autres" il y eu en 1961, ce chef-d'oeuvre du cinéma britannique. Cette adaptation d'un livre d'Henry James, fait encore aujourd'hui son petit effet. La suggestion est reine et c'est cela qui donne sa force à cette histoire de possession. Un noir et blanc somptueux, une grande maison "vivante", une Deborah Kerr au bord de l'hystérie et deux enfants "innocents" mais inquiétants. Jack Clayton donnait, avec ce film, ses lettres de noblesse au cinéma de genre. Ici point de surenchère technique: le seul effet spécial étant cette caméra subjective qui telle un fantôme hante les sombres recoins de cette demeure qui est loin d'être chaleureuse.

Du cinéma fantastique adulte comme on n'en fait plus.
Remarque sur ce commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Ce film est un bien étrange compromis entre La maison du diable de Robert Wise, La nuit du chasseur de Charles Laughton et Rendez-vous avec la peur de Jacques Tourneur. Une préceptrice, Deborrah Kerr dans un rôle à contre-emploi, remplace l'ancienne gouvernante, morte dans des conditions mystérieuses, de deux jeunes orphelins dans une demeure anglaise du XIXème siècle. Elle n'a que pour confidente une vieille intendante qui connait les événements dramatiques qu'elle se refuse à livrer sur le passé qui resurgira au sein du château et de ses petits occupants.

De plus en plus, le réalisme cèdera sa place au surnaturel...

Avec un scénario adapté du livre d'Henry James, Le Tour d'écrou, telle histoire trouve une fois de plus un écrin de prestige tourné par d'audacieux techniciens: le noir et blanc qui permet trucages plus réussis, mouvements de caméra et cadrages flous plus impressionnants, éclairages qui contribuent à déstabiliser le spectateur.

Le résultat est un chef-d'oeuvre du genre.
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Inspiré de la nouvelle d'Henry James "Le Tour d'écrou" , dont Truman Capote a tiré le scénario, "The Innocents" est sans conteste un des plus grands films fantastique jamais réalisés, au même titre que "La Maison du Diable" de Wise, les deux films ayant pour point commun une grande demeure gothique dans le rôle principal.

Les Innocents est avant tout un film de fantômes ; un film fait pour faire peur et instaurer un climat paranoïaque, et qui y réussit admirablement. La force des scénaristes et du réalisateur va être d'insuffler cette peur par petites touches successives et légères. Un seul thème: la possession démoniaque. Sans l'hystérie, les gros mots, les lits baladeurs, les grimaces, les dégueulis et les pipis de "l'Exorciste" . Ici, les fantômes n'envahissent jamais l'écran. Leurs rares et très brèves apparitions ne misent pas sur l'effet de peur, et l'on n'est même pas certain qu'ils ne soient pas le fruit de l'imagination de la gouvernante.

La maison est un personnage à part entière, au même titre que le parc de la propriété, où l'on trouve d'étranges statues; d' inquiétantes images pieuses ou des scènes païennes de couples enlacés, disséminées ici et là. Il y a la vieille tour, envahie par les mouches, au sommet de laquelle passent des ombres qui semblent vous fixer... Et puis il y a ces autres silhouettes évanescentes qui hantent une maison trop grande, que la gouvernante, au contraire des enfants, n'arrive pas à s'approprier.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?