EUR 60,41
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 60,41 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 62,83
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : Smaller World Future FR
Ajouter au panier
EUR 62,84
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : FastMedia "Navires De USA"
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Intimate Art Pepper Son numérique, SACD Hybride, Super Audio CD, Import

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

3 neufs à partir de EUR 60,41 1 d'occasion à partir de EUR 55,54
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Art Pepper


Détails sur le produit

  • CD (9 mars 2004)
  • : Requires SACD-compatible hardware
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Son numérique, SACD Hybride, Super Audio CD, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0001FGB02
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 751.384 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Critique

Pour ce qui constitue son dixième album en leader, Art Pepper réunit la section rythmique du moment, celle qu'il partage avec le fameux premier quintette de Miles Davis, soit le pianiste Red Garland, le contrebassiste Paul Chambers et le batteur Philly Joe Jones.

En ce 19 janvier 1957, le saxophoniste alto, qui n'en a pas fini avec les démons de la drogue, se surpasse après une période de réclusion qui l'a vu abandonner l'instrument. Regagné par l'envie de jouer, il s'administre une injection d'héroïne pour se donner confiance, avant de rejoindre le studio de Los Angeles pour une séance qui restera historique.

Aux interprétations de « You'd Be So Nice to Come Home To » (Cole Porter), « Star Eyes » (Gene DePaul) et « Birk's Work » (Dizzy Gillespie), qui le voient renouer avec le style décontracté et virtuose de Surf Ride ou Playboys (avec Chet Baker), et la mélodie latine de « Tin Tin Deo » de Dizzy Gillespie et Chano Pozo, revue sous un angle californien, s'ajoutent des compositions originales fortes apportées par Red Garland (« Red Pepper Blues ») et Paul Chambers (« Waltz Me Blues »).

Virtuose et libéré de toute notion esthétique, Art Pepper s'envole et laisse son saxophone explorer le tempo cool du classique « Imagination » comme il prend à bras-le-corps le chorus de « Straight Life », l'une de ses compositions, co-écrite avec Johnny Mandel, qui donnera son titre à l'autobiographie qu'il signera avec sa femme Laurie, et symbolise avec ironie sa vie chaotique, mais néanmoins essentielle à l'histoire du jazz. - Copyright 2016 Music Story

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Etatcritique TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 septembre 2009
Format: CD
Si, bien sûr, il n'a pas tenu le même rôle historique que Charlie Parker, Art Pepper est juste peut-être le plus grand Sax alto de tous les temps ! Ce solitaire à la sensibilité d'écorché vif a connu deux périodes artistiques bien distinctes, séparées par la force des choses par prés de 15 ans de différents internements thérapeutiques ou pénaux, l'ami Art ayant un peu trop gouté à la drogue et refusé, de surcroit, de livrer le nom de son fournisseur... massacrant du même coup ce qui aurait du être une carrière exceptionnelle.
Fin 47, ce West Coastien découvre le Bop qu'il intègrera mais tout en restant un des seuls à ne pas imiter Charlie Parker. Il en sera de même, après son retour en 75, des apports de John Coltrane et d'Ornette Coleman. Sa lignée à lui, en effet, reste celle de Lester Young mais avec, plus encore dans sa seconde période, un sentiment contraignant d'urgence et de nécessité. Art brule sa vie mais gardera toujours, jusqu'à sa mort en 82, cette profondeur humaine bouleversante, sans fard ni revendications ni regrets, perceptible déjà dans son seul son si reconnaissable. Son jeu élégant et lyrique en conserve toujours du poids et excelle d'autant plus dans les ballades.

Il s'agit d'une des compilations de titres de la seconde période d'Art, réalisée par sa femme Laurie. La production y est léchée, les titres bien choisis. Son pendant est l'autre Cd intitulé « So in love ». Mais on préférera sans doute celui-ci.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 3.3 étoiles sur 5 3 commentaires
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pepper on clarinet and solo sax 11 juillet 2001
Par Matthew James Black - Publié sur Amazon.com
Format: CD
The music on this album dates from the late 1970s when Art Pepper made some very nice recordings for the Artists House label. My favorite was "So In Love" which I originally bought on LP, and then searched for in vain on CD until Analogue Productions reissued it, along with "New York Album" and "The Intimate Art Pepper." "So In Love" might be Art Pepper at his best, and "New York Album" is pretty good. "The Intimate Art Pepper" is the weakest of the three albums for me because I am not fond of the clarinet and solo sax pieces. The use of clarinet on "Anthropology" was a turn-off. However, the quartet recordings, with Pepper on sax, of 'Body and Soul,' and 'Landscape' are great, and 'Desafinado' makes the album mandatory listening -- Art Pepper being perhaps the only sax player who could play a tune "owned" by Stan Getz and not suffer in comparison. I guess even the solo 'You Go To My Head' works well enough. It's that clarinet I can't stand. Art Pepper fans will want all three of the releases by Analogue Productions, and chance being weired-out by Pepper on clarinet
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 YOU'LL ENJOY THIS CD... 4 mai 2016
Par TC - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
....especially if you're an Art Pepper fan like I am. The tunes are wonderfully recorded (SACD or not) and interesting. I personally enjoy hearing Art playing the clarinet, an instrument he loved to play and continually wanted to learn. Being that I play both the alto and clarinet (at least try to!), I love listening to Art change over to the clarinet once in a while....although no one could top him on alto. You'll enjoy this very interesting and entertaining CD.
2 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Fine music, good analog recording, but this is a regular CD, not Hybrid SACD 18 février 2013
Par Alfred - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I purchased this one a while ago from acoustic sound, as SACD, but didn't pay attention to the fact that three of my SACD/CD players all showing this is just a regular CD when I played it.

Other than that the recording and music are overall just fine. But the Track 3 solo has some low level noise in the quiet moment, which sounds like the print-through noise from analog tape.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?