Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 0,99

Économisez
EUR 8,02 (89%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

An Introduction to the Principles of Morals and Legislation (with linked TOC) (English Edition) par [Bentham, Jeremy]
Publicité sur l'appli Kindle

An Introduction to the Principles of Morals and Legislation (with linked TOC) (English Edition) Format Kindle

3.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 0,99
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 15,51
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,83

Longueur : 404 pages Word Wise: Activé Composition améliorée: Activé
Page Flip: Activé Langue : Anglais

Descriptions du produit

Revue de presse

Dr Schofield's editorial work is exemplary, and greatly assists the reader. The editor's labours and scholarship are much to our profit. These writings add significantly to our knowledge of Bentham ... the paperback reissue of the definitive text of the Collected Works edition is very welcome. (Peter Nicholson, University of York, Political Studies, Vol. 45, No. 1, March '97)

Présentation de l'éditeur

This ebook is complete with linked Table of Content making navigation quicker and easier.

Jeremy Bentham was an English jurist, philosopher, and legal and social reformer. He became a leading theorist in Anglo-American philosophy of law, and a political radical whose ideas influenced the development of welfarism. He is best known for his advocacy of utilitarianism and animal rights, and the idea of the panopticon.

His position included arguments in favour of individual and economic freedom, usury, the separation of church and state, freedom of expression, equal rights for women, the right to divorce, and the decriminalizing of homosexual acts. He also argued for the abolition of slavery, physical punishment (including that of children) and the death penalty. Although strongly in favour of the extension of individual legal rights, he opposed the idea of natural law and natural rights, calling them "nonsense upon stilts."

He became the most influential of the utilitarians, through his own work and that of his students. These included his secretary and collaborator on the utilitarian school of philosophy, James Mill; James Mill's son John Stuart Mill; John Austin, legal philosopher; and several political leaders, including Robert Owen, a founder of modern socialism. He is also considered the godfather of University College London.

Bentham's ambition in life was to create a "Pannomion", a complete utilitarian code of law. Bentham not only proposed many legal and social reforms, but also expounded an underlying moral principle on which they should be based. This utilitarianism philosophy argued that the right act or policy was that which would cause "the greatest good for the greatest number of people", also known as "the greatest happiness principle", or the principle of utility. He wrote in The Principles of Morals and Legislation:
“ Nature has placed mankind under the governance of two sovereign masters, pain and pleasure. It is for them alone to point out what we ought to do, as well as to determine what we shall do. On the one hand the standard of right and wrong, on the other the chain of causes and effects, are fastened to their throne. They govern us in all we do, in all we say, in all we think.. ”

He also suggested a procedure for estimating the moral status of any action, which he called the Hedonistic or felicific calculus. Utilitarianism was revised and expanded by Bentham's student, John Stuart Mill. In Mill's hands, "Benthamism" became a major element in the liberal conception of state policy objectives. ---From Wikipedia

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 688 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 404 pages
  • Editeur : White Dog Publishing (28 avril 2010)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B003JTHQJC
  • Synthèse vocale : Activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°321.343 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?

click to open popover

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Jean-paul Lacharme TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 8 mars 2009
Format: Broché Achat vérifié
Si les ouvrages inspirés par l'utilitarisme demeurent assez nombreux, ceux de son premier théoricien, Jeremy Bentham (1748-1832), ne sont plus édités en français. C'est donc une fois de plus chez l'éditeur New-Yorkais Dover qu'il faut se tourner si l'on veut remonter à la source. En fait, comme l'explique très bien Alain Caillé dans sa Critique de la raison utilitaire (Manifeste du MAUSS), la pensée utilitariste n'a pas attendu Bentham pour s'édifier, mais c'est bien chez cet auteur et notamment dans la présente introduction aux principes de la morale et à la législation (publiée en 1789) qu'on en trouve un exposé concis (les 22 premières pages des chapitres I et II de l'ouvrage). Le reste du livre (qui compte 378 pages) est une description taxinomique systématique des plaisirs et des souffrances, des actions humaines, des délits, des peines et des punitions définie finement avec un souci constant (un peu vain) de quantification, de mesurabilité.
Ce livre, qui possède d'abord un intérêt historique, intéressera plus particulièrement l'historien du droit pénal. La pensée de l'auteur, taillée à la serpe, a été peaufinée par son filleul John Stuart Mill. A choisir, mieux vaut sans doute lire Mill que Bentham. Sur la forme, l'anglais de Bentham (début XIXe) n'est pas toujours commode à lire et il faut souvent s'y reprendre à deux fois pour saisir le sens exact des phrases. Sur le plan du droit, Bentham est un digne successeur de Beccaria (1738-1794). S'il se positionne clairement contre la peine capitale (p.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus