undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
35
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:20,01 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 août 2012
Je ne suis pas forcément un énorme fan de Saez mais je dois dire que j'ai vraiment adoré cet album. En effet, je me reconnait pleinement dans son rejet et sa critique de la société moderne qui traverse ses textes ainsi que sa nostalgie décomplexée , nostalgie que l'on retrouve en particulier dans le morceau "les anarchitectures" et le morceau "cigarette".

Qu'il est bon d'entendre un jeune chanteur revendiquer et assumer à ce point une nostalgie, à l'heure actuelle où celle ci est assez mal vue, sans cesse pourfendue et ridiculisée parfois assimilée à du passéisme honteux. L'homme moderne devrait être en effet libéré de toute nostalgie, être heureux du présent, s'enthousiasmer de ses évolutions qui seraient des "progrès" par nature, et regarder vers l'avenir sans jamais se retourner.

Le monde moderne ne veut plus d'hommes conscients de leur passé, de leur histoire, et encore moins épris d'une quelconque nostalgie. Il préfère des hommes asservis par le carcan de l'instant, réduit à sur-vivre au jour le jour, avec comme seule horizon leur petite personne et la jouissance matérielle.

La nostalgie est le sentiment révolutionnaire par excellence, c'est l'art de remettre en cause le présent et la société actuelle en les comparant avec le passé, et c'est bien pour cela que l'on entend aujourd'hui, l'étouffer méticuleusement.

Alors un grand merci à Damien Saez pour ce très bel album.
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2010
Visiblement, Damien Saez n'a rien perdu de sa rage contre la société de consommation qui le caractérise depuis ses premiers albums. Après la pause poétique de son triple album Paris - Varsovie - L'Alhambra, il revient cette fois ci avec J'Accuse, écho à la lettre d'Emile Zola, qui dès la vision de la pochette victime d'un scandale nous annonce le ton : Damien Saez est énervé, Damien Saez va dénoncer, va râler, va nous donner une grosse baffe. Et le problème, c'est qu'on en a ras-le-bol de tout ce pessimisme. On est tous des moutons, on est tous cons, le message est passé depuis belle lurette. Et à l'heure où son clip "J'accuse" était diffusé, bourré d'idées plus stupides et puériles les unes que les autres, la crainte d'un nouvel album dans le genre du titre "Jeune et Con" nous résignait. Mais il se trouve que, étonnement, une fois ouvert, et après plusieurs écoutes, l'album s'avère être de facture pas si mauvaise, hormis le titre éponyme. Et pour cause, Saez a grandi, et ses textes, s'ils sont toujours autant révoltés, montrent une once de maturité dans le propos, notamment "Pilule", qui outre le son démentiel prouve que le bonhomme sait prendre du recul sur ce qu'il dit, et pousse l'auditeur à en prendre aussi. On trouve aussi parmi les exceptions"On a tous une Lula", référence (ou pas?) au film du génie David Lynch Sailor et Lula, assez magnifique dans sa fulgurance et sa poésie, belle réussite.

Mais bon, cela reste un album de Damien Saez, qui s'en sort assurément mieux quand il fait des chansons d'amour et qu'il nous délivre tout son talent de compositeur tant attaché à la poésie que quand il se veut porteur des causes perdues et dénonciateur de la société de consommation actuelle. Il y a des choses à prendre, d'autres à laisser dans J'accuse, mais Saez s'en sort plutôt bien. On attend de voir ce que cela va donner par la suite, et plus qu'une chose à espérer : qu'il cesse définitivement de se prendre pour le chanteur du peuple, pour l'incompris, et de se construire une image autour là-dessus. Car cette fois ci, nous pouvons dire sans aucunes hésitations que s'il faut, évidemment, des chanteurs qui critiquent, parce qu'il y a à critiquer sans doute, il est indubitablement meilleur quand il sort des titres comme "Kasia","Putains vous m'aurez plus","Varsovie"  ou encore "Les bars du port".

Dommage oui, mais après tout, un album de Damien Saez, c'est un peu comme un film de Catherine Breillat (ben oui, je vous vois déjà rire là, mais si si, c'est vrai) : pas spécialement appréciable ni enthousiasmant (que le premier qui est sorti heureux d'Anatomie de l'Enfer lève la main), mais qui s'inscrit dans une réelle démarche artistique, ce qui n'est finalement pas si courant. On ne peut pas plaire à tout le monde.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2010
Ce disque a été une grande surprise. J''ai quitté la France il y a maintenant un bail et le nom de Saez m''était inconnu il n''y a qu'une semaine. Cet album est inégal, mais atteint par moment des sommets par l''adéquation surprenante de la musique et des textes. D''un point de vue plus personnel, j''ai été très sensible aux thèmes principaux des chansons, qui sont comme une synthèse de beaucoup de choses que j''ai sur le coeur et auxquelles je répugne souvent de me confronter. Quelques impressions pêle-mêle ci-dessous. Mais avant, laissons de côté la « polémique » sur la pochette, qui ne fait que confirmer que pour devenir censeur il faut surtout être hypocrite et ne pas avoir de miroir dans lequel se regarder.

La première chanson, « les anarchitectures » est en fait un texte déclamé sans musique. Je l''ai vue décrite comme étant « A Capella », mais il s''agit plus de poésie que de chanson. On regarde le passé en se disant que même s'il n''était pas parfait, il n''était pas médiocre. C'e'st en cela qu'on évite le passéisme: on a une critique plus spécifique du présent que le sempiternel « avant c''était mieux ». Avant c''était surtout toujours différent et pas vraiment uniforme, contrairement à la vision commune d''un âge d'or dont on s''éloigne. Et le présent est moins vu comme une corruption apocalyptique des valeurs qui faisaient le bon vieux temps que comme une atrophie mesquine des cerveaux et des sentiments. Il y a de la révolte et du désespoir dans les mots et le mètre. C'est bien, et cela donne le ton pour la suite comme peu d''introductions auraient pu le faire.

Ce qui caractérise la suite de l''album c''est une approche musicale simple, mais pas simpliste, qui tend à mettre en valeur les textes plus qu'à leur voler la vedette. Ça me plaît.
C''est surtout vrai pour les quelques huit ou neuf premières pistes, qui sont un regard noir et misanthrope sur les valeurs de nos sociétés contemporaines. J''ai par contre moins accroché sur la fin: Saez donne l''impression de moins bien savoir faire le positif. Quelques commentateurs ont mentionné que ça faisait ado, et effectivement critique et révolte sans vraiment savoir quoi proposer, c''était notre lot quand on avait 15 ans. Mais si les ados sont devenus trop adultes, peut être qu''il faut certains adultes pour éviter qu''une certaine flamme ne s''éteigne. Il mentionne les Béruriers à un moment et je ne peux que me demander qui parle de solidarité ces jours-ci. Finalement, il faut aussi admettre que le message est parfois plus nuancé ou intéressant qu''un rejet en masse et indiscriminé: où est l''amour des mots, du travail bien fait et de l''Oeuvre? On doit reconnaître à l''auteur une certaine forme de sincérité et d''ambition qui vont au-delà de la norme en vigueur. Une impression contradictoire pour finir: Je ne sais pas pourquoi, mais j'e ne peux m'empêcher de penser que le chanteur est un petit poseur à la personnalité détestable. C''est peut-être dû à la façon péremptoire et maniérée avec laquelle il délivre ses textes qui d'un point de vue strictement artistique marche assez bien. Je sais encore moins pourquoi cela ne me gêne pas vraiment.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2014
Damien Saez est un très grand de la musique. Comme d'habitude il a créé une oeuvre qui touche au sublime ; toujours beaucoup de sensibilité ; Quelles que soient ses influences et le genre, Damien sait tout faire brillamment.
on pleure, on se révolte, on est ému, on sourit ..... que d'émotions à chaque fois !
Damien Saez est aussi important que Dylan, Lennon et Thiéfaine. le mutisme des médias n'y changera rien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2010
Eh bien, voilà un artiste français qui ne passera pas sur TF1... Damien Saez a frappé fort pour ce nouvel Opus, toujours aussi envoûtant et anti-conformiste, il ne traverse pas dans les clous ça c'est certain, ne ménageant ni la chèvre ni le choux, il n'épargne pas grand monde et a un regard acéré et sans détour sur nos sociétés.
Un album vraiment équilibré avec deux plages musicales de bonne valeur, un acapella et des textes vraiment épais aussi bien qualitativement que quantitativement.
Saez ne s'adresse plus à des "jeunes ados paumés" et ses musiques toujours aussi mélodiques ne sont pas froides mais restent "roots" et "underground" pour aller vers un rock minimal.
Que ça fait du bien de se prendre des claques musicales parfois ! Quelques perles, notamment Pilule, Des p'tits sous, Regarde les filles pleurer (superbe), mais tout le reste est grand également.
Ce n'est pas Noir désir c'est du Saez, mais c'est sacrément bon quand-même, à quand le prochain album ??... Vite vite vite...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2012
Oui, on ne sait plus trop, un album de rock français avec de jolie balades pleines de verves (Marguerites, Les Primtemps, Tricyle Jaune, vraiment sympas) Musicalement super mais au niveau des textes, franchement un peu déçu... Il ne fait que répèter ce que les simples d'esprits ont peut-être oublié. Personellement j'ai pas besoin de ce genre de musique pour ne pas mener une vie mesquine (argent, pouvoir, et...), ni pour célébrer les valeurs de ce pays (travail, famille, patrie). Ce sont encore des évidences qu'ils nous présentent, le tout est de savoir comment les surmonter et cela, ça ne tient qu'à l'individus alors l'homme révoltés parano et sanguinaire qui appelle à la révolution, non merci, j'ai mon propre soleil à conquérir !!!

Alors OK pour la lucidité ! Mais j'en assez de m'enfoncer grâce à lui dans ce nihilisme à la française qui freine toute nos envies. Il faut fuir d'ici, car le pire est à venir... je crois qu'il a assez exprimé et je sais que le mettrais en pratique car tout ce qu'il a dit depuis son premier album, beaucoup en avait conscience. Et nous le savons, le monde est absurde et immoral,nous ne créons que des illusions et OUI la vie est TRAGIQUE et OUI, c'est pas gâteau, c'est fatiguant d'avoir des piqures de rappel pour notre quotidien qui pour ma part sait prendre le large et fuir l'occident et ses cadavres !

Donc bon album, jouissif mais attention de ne pas virer dans le nihilisme facile et séduisant, je l'avoue... mais tellement redondant et à force, inexpressif voir morbide !

espérant un meilleur et plus créatif nouvel album moins porté sur la nostalgie et les pulsions de mort qui sont ici, vides de sens !

à plus Saez
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2010
Un texte engagé pour un disque un peu toujours sur le même ton. Perso, je trouve que Saez pousse un peu trop l'ouverture de son accent. Ca enlève du naturel au personnage. Pour le reste on peut dire que Damien secoue le cocotier et que tout le monde en prend pour son grade.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2010
Honte à tous ceux qui ont interdit la parution de l'affiche de cet album. La meilleure façon de lutter contre cette ignoble censure c'est encore d'acheter cet album.
Au niveau musical c'est du Damien Saez et ça reste toujours excellent. Du vrai rock électro français, des paroles chocs, une voix inégalable... déjà 4 albums dans mes tiroirs et rien à jeter...
11 commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album résolument rock est absolument fabuleux. Musicalement tous les titres font mouches. Et au niveau des textes ils sont imparables comme d'habitude. Actuellement sur la scène Française, il n'a pas d'équivalent. il est le seul qui fasse des textes avec du sens, qui parlent à toute une génération. Sa carrière est sans concession, exemplaire, résolument rock....
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2010
Un bon crue cet album même si les premiers morceaux ce repette sur le theme et dans le style . Le clin d'oeil aux beruriers Noirs "salut a toi au mon frere" m'a beaucoup plus et le style du morceaux, guitare agressive chant batterrie, m'a rappeler de bon souvenirs. Mais au bout de 4 ou 5 titres abordant toujours le même sujet ca lasse un peu , la critique sur notre société de consommation et d'interdiction ,réaliste certe, mais deja entendu n'apporte rien de nouveau et on finis par se sentir visé car on n'a pas la chance 'nous autes" de vivre de notre music , on bosse pour gagner de l'argent que l on dépense connement dans tout un tas de choses inutiles du style acheter des albums de Seize.
Ceci dit cette album tres vindicatif dans ça premiere partie a quand même l'avantage de données la rage et c'est toujours agréable cette envie de levée le point serré en montrand les crocs et l'ecriture si elle se repete est tout de même de qualité.
En deuxieme partie Damien revient a des melodies moins agressives ,le calme aprés la tempête, est cette partie ne manque pas de charme. certain titre sont même tres bien du style ou Damien Seize chevauche son trycicle jaune quand d'autre voyageait en sous marins jaune .
Pour résumer un album tres rock voir punk rock tienteé de morceux plus cool et melodique comme cette artiste sait le faire .
A acheter sans restrictions
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici