undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 avril 2009
L'univers du Fourth World regroupe les 4 titres New Gods, Mister Miracle, Jimmy Olsen et Forever People. Ces séries ont marqué les comics des 70's car il n'existait aucune épopée de ce genre, en fait il n'existait rien de semblable ! Cette épopée n'a pas connu le succès escompté et l'éditeur DC a utilisé Kirby pour d'autres titres ; c'est un privilège de retrouver cette série en édition de qualité, comportant quelques paroles d'experts (Mark Evanier en particulier), comme certainement Kirby l'aurait voulu. Je regrette personnellement juste le très faible nombre de reproductions des dessins originaux, alors que de ridicules agrandissements de dessins comblent les trous de la mise en page (quel graphiste a eu cette idée ridicule?).
On peut faire de nombreux reproches à la série : les dialogues sont parfois gauches, les événements invraisemblables, le rythme parfois incohérent, on aime le style caricatural Kirby (on devient alors fan) ou on déteste (la plupart des lecteurs, et c'est un fan qui l'admet). Le papier n'est pas à la hauteur de certains recueils récents, si l'on compare par exemple aux rééditions des oeuvres de Kirby lors de sa 2ème période Marvel (Devil Dinosaur ou le Démon, par exemple), mais mon expérience est qu'un livre disparait suite à un prêt malencontreux, des infiltrations, un carton perdu dans un déménagement... bien avant que son papier ne se détériore du fait de sa mauvaise qualité. Cette édition est, au final, d'une qualité suffisante.
Ce 2ème volume nous fait plonger dans la série, avec des événements marquants pour les héros et l'apparition de personnages et surtout de vilains hauts en couleurs - Desaad dans toute sa dimension vaut le détour...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2014
Kirby touche au Mythe avec les "New Gods", s'essaie à l'humour potache avec "Jimmy Olsen" - où le fabuleux est farfelu et extrapole de manière invraisemblable des inventions mécaniques et techniques, s'adonnant à une science-fiction délurée qui est amusante mais pas toujours crédible - et puis Superman a été redessiné de manière classique mais dénuée d'intérêt. "Mr. Miracle" part d'un principe répétitif et invraisemblable, l'idée d'un homme qui a des moyens d'évasion incroyable, mais dans ce second volume "Omnibus", apparaît la formidable, l'épique Big Barda, qui sauve complètement la série. Quant aux "Forever People", ils sont sympathiques, et il y a de bonnes idées, notamment que les parcs d'attraction cachent des intentions diaboliques, ici matérialisées par le peuple d'Apokolips. Mais le plus beau c'est les "New Gods", avec le romantique Orion, transfuge d'Apokolips, et des images d'un dynamisme fabuleux, une trame mythologique à souhait, une netteté philosophique remarquable, accompagnée d'une violence réaliste, la mort étant présente, c'est épique. Alors Kirby était digne de Tolkien, que selon Mark Evannier il s'efforçait d'imiter sur le principe. Même si les compagnons de Jimmy Olsen sont un peu comme des Hobbits, aussi !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici