• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Jardins : Réflexions sur ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Édition lu en bon état avec traces d'utilisation.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Jardins : Réflexions sur la condition humaine Broché – 16 octobre 2007

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,00
EUR 23,00 EUR 5,26
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

La vocation de Cura

Le plus parfait bonheur des hommes, pour nos ancêtres, était de vivre dans un jardin. Les premiers paradis terrestres imaginaires s'inspiraient-ils d'authentiques jardins cultivés par l'homme ? Ou inspirèrent-ils eux-mêmes, au moins en partie, les premières manifestations esthétiques de l'art du jardinage ? Nul ne saurait le dire. En tout cas, le «jardin des dieux» de L'Epopée de Gilgamesh était sans précédent réel :

Devant [Gilgamesh], c'est le bosquet des dieux. À sa vue, il s'avance. Les fruits qu'il porte sont en cornaline, des grappes pendent, jolies à contempler ; le feuillage qu'il porte est en lazulite, il porte aussi des fruits, séduisants à voir. Sa frondaison est en albâtre, corail de la mer, agate, hématite...

Dans cette oeuvre littéraire, la plus ancienne qui nous soit parvenue, on trouve non pas un mais deux jardins merveilleux. Dilmun, le «jardin du soleil», s'étend derrière les montagnes escarpées et les étendues d'eau qui entourent le monde des mortels. Utnapishtim y savoure les fruits de son extraordinaire existence. Seul parmi les humains, il a reçu des dieux le don de la vie éternelle dans le repos, la paix et l'harmonie avec la nature. Parvenu à ce jardin au terme d'un voyage éprouvant et désespéré, Gilgamesh se trouve contraint de retourner aux tragédies et aux préoccupations d'Uruk, sa cité terrestre, car l'immortalité lui est refusée.
Ou plutôt c'est la vie immortelle qui lui est refusée. Car si l'immortalité peut prendre des formes diverses - gloire, actes fondateurs, témoignages éternels de l'art et de l'écriture -, la vie éternelle est un privilège fabuleux réservé à de rares élus. Chez les Grecs, elle a été accordée à Ménélas, exempté de la mort avec transport direct aux jardins des Champs Elysées, à l'autre bout de la terre :

où la plus douce vie est offerte aux humains, où sans neige, sans grand hiver, toujours sans pluie, on ne sent que zéphyrs, dont les risées sifflantes montées de l'Océan pour rafraîchir les hommes, les dieux t'emmèneront : pour eux, l'époux d'Hélène est le gendre de Zeus.

Oui, le problème avec Hélène, ce n'est pas sa beauté sans pareille, c'est ça : qui la possédait était destiné aux îles Fortunées, et non aux ténèbres d'Hadès. On a déclenché des guerres pour bien moins.
Face à la condition fantomatique des ombres aux Enfers, vivre une existence charnelle aux Champs Élysées est assurément un sort enviable, pour une raison au moins : les hommes ont grand-peine à imaginer un bonheur désincarné et sont incapables de le désirer (on peut désirer ardemment être délivré de son corps, mais c'est une autre question). Même les âmes béatifiées du Paradis de Dante attendent avec une joie débordante la résurrection de leur chair à la fin des temps. Leur béatitude reste imparfaite, en vérité, tant que le temps leur confisque encore ce qu'il leur a dérobé, ce matériau corporel qui reliait leur apparence et leur identité. En attendant que leur corps leur soit restitué, à la fin des temps, les élus de Dante sont incapables, au sens propre, de se reconnaître entre eux ; or ils se languissent de reconnaître ceux qu'ils aiment. Dans le chant XIV du Paradis, Dante dit des deux groupes d'élus qu'il rencontre :

Ils m'apparurent si prompts et empressés, l'un et l'autre choeur, à dire «Amen» qu'ils montrèrent bien désir de leurs corps morts :

non peut-être pour eux mais pour leurs mamans, pour leurs pères et pour ceux qui leur furent chers, avant qu'ils fussent flammes sempiternelles.

Revue de presse

Un livre jardin, plein de bosquets trompeurs, plein de chemins de traverse, plein de ronces mêlées aux fleurs...
Robert Harrison, directeur du département de littérature française et italienne à l'Université de Stanford (en Californie), à qui l'on doit déjà un essai sur les Forêts (Flammarion, 1994), tente de décrire une histoire anthropologique des jardins. Non pas un guide des plus beaux jardins du monde d'hier et d'aujourd'hui mais un questionnement sur ce que nous avons dans la tête quand nous parlons de jardins. Amateurs de descriptions (ou de conseils pratiques) donc, s'abstenir de lire ce livre qui est une méditation érudite, littéraire, philosophique : un guide pour l'esprit plus que pour le corps. (Bruno Frappat - La Croix du 12 décembre 2007 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 2 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 8 mars 2010
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2016
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?