1 neuf à partir de EUR 22,33
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Johann Jacob Froberger : Works For Harpsichord

5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

1 neuf à partir de EUR 22,33
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Orchestre: Gustav Leonhardt
  • Compositeur: Johann Jacob Froberger
  • CD (5 juillet 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Harmonia Mundi
  • ASIN : B002HQWQL6
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 62.402 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
2
30
1:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
3
30
5:36
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
4
30
3:13
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
5
30
1:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
6
30
1:14
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
7
30
1:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
8
30
6:21
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
9
30
3:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
10
30
2:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
11
30
1:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
12
30
1:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
13
30
1:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
14
30
3:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
15
30
4:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
16
30
3:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
17
30
5:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
18
30
5:18
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 

Descriptions du produit

WORKS FOR HARPSICHO


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Nicolas TOP 50 COMMENTATEURS le 13 janvier 2013
Format: CD Achat vérifié
Cette anthologie Froberger de Gustav Leonhardt peut à bien des égards être considérée comme une synthèse aboutie de ses expériences précédentes ainsi que des différents aspects de l'oeuvre de Froberger:
- Le choix du clavecin allemand à un clavier Michael Mietke, synthèse entre les factures italiennes et flamandes que Froberger connaissaient bien
- Le programme qui alterne rapidement entre les différents styles de compositions de Froberger avec une mention particulière pour les pièces contrapunctiques qui sonnent merveilleusement bien sur ce clavecin
- La synthèse entre cette fluidité naturellement chantante, caractéristique du style du Leonhardt des années 80, avec cet art de la ponctuation et des retards majestueux pour faire émerger le STYLE: ce fameux STYLE qui était le plus important pour Leonhardt et que l'on pourrait peut-être définir comme le contraire de la vulgarité.
Lire la suite ›
2 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Dans ce premier enregistrement de Leonhardt consacré à Froberger, c'est l'émotion qui domine:
- L'émotion de la rencontre presque physique avec la musique de Froberger (on dirait que Leonhardt fait litéralement l'amour avec cette musique) qui donnera naissance à un enregistrement physique
- L'émotion de la rencontre avec un "vrai" clavecin historique (clavecin Ruckers 1640 de Velen) très différent des clavecins métalliques Neupert et Ammer que Leonhardt avait joués dans les années 50 (en 1962, les clavecinistes n'avaient pas encore tous -loin de là- changé leur habitude en matière d'instrument même si Hubbard et Dowd avait commencé la phase finale de la révolution du clavecin historique en 1949)

La prise de son est correcte mais loin d'être parfaite, le jeu peut parfois donner l'impression de flotter un peu (hésitation rhétorique?), phénomène amplifié par la réverbération des lieux, chez ce Leonhardt qui semble à chaque moment en passe d'être submergé par l'émotion. C'est à la fois radicalement respectueux du texte, magistralement éloquent (les sarabandes notamment sont chargées d'une émotion incroyable, les gigues dégagent une énergie remarquable) et en même temps aussi suggestif voire subjectif que certaines des interprétations les plus engagées de Fréderic Chopin. On est finalement assez loin de l'ascèse spirituelle et millimétrée, même si elle est aussi jubilatoire, de
...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 12 juillet 2010
Format: CD Achat vérifié
...joué sur un clavecin Ruckers de 1640 (également réédité en CD par DHM), Gustav Leonhardt enregistrait en juin 1989 en l'église luthérienne de Haarlem le présent florilège illustrant les deux versants (français et italien) de cet oeuvre imprégné par les « goûts réunis » -un CD relativement bref (57 minutes) mais infiniment admirable.

Leonhardt « ressent la musique de façon si profonde qu'il n'a pas besoin de forcer un théâtre vide pour la transmettre » selon le flûtiste Barthold Kuijken.
Loin de l'imaginaire fantasque et du caractère extraverti dont témoigneront Blandine Verlet (Astrée) ou Christophe Rousset (Harmonia Mundi), le maître néerlandais semble ici s'extraire de ce bas-monde qui inspira tant d'amertume à ce compositeur si attachant, auteur d'une "Lamentation sur ce que j'ay été volé".
Sur un clavecin (Bruce Kennedy 1985, d'après un Mietke 1702-1704) d'une sonorité extrêmement douce et fine, le toucher parvient à une caressante fluidité où l'ornement se coule avec une intimiste poésie.
Sous ces doigts, même les pièces virtuoses (Toccatas) ou se souvenant de la dissonance frescobaldienne ne se départissent pas de pudeur.

Rien de savant ou de rhétorique dans ce récital. Mais l'expression d'une âme sereine qui retrouve dans le subtil pincé des luthistes de Louis XIII le secret d'une exquise sensibilité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?