EUR 5,35
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par dodax-online-fr.
EUR 5,35 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 5,86
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : moviemars-amerique
Ajouter au panier
EUR 5,87
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 6,79
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : marvelio-france
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

José Carreras Sings

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

16 neufs à partir de EUR 5,35 1 d'occasion à partir de EUR 5,35
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • José Carreras Sings
  • +
  • José Carreras - Granada
  • +
  • José Carreras - Verdi, Donizetti, Rossini
Prix total: EUR 27,08
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: José Carreras, Roberto Royal Philharmonic Orchestra
  • Orchestre: London Symphony Orchestra, Royal Philharmonic Orchestra
  • Chef d'orchestre: Jesús López-Cobos, Roberto Benzi
  • Compositeur: Amilcare Ponchielli, Francesco Cilèa, Gaetano Donizetti, Giuseppe Verdi, Pietro Mascagni, et al.
  • CD (5 mai 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Decca
  • ASIN : B00I9NJI3U
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 68.125 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. - la mia letizia infondere - Roberto Benzi
  2. - la vita è inferno..oh, tu che in seno agli angeli - Roberto Benzi
  3. - oh! fede negar potessi...quando le sere al placido - Roberto Benzi
  4. - forse la soglia attinse...ma se m'è forza perderti - Roberto Benzi
  5. - l'infamie..o mes amis, mes frères - Roberto Benzi
  6. - la dea di tutti I cor...bella adorata incognita - Roberto Benzi
  7. - compiuta è omai...fu céleste - Roberto Benzi
  8. - inosservato...angelo casto e bel - Roberto Benzi
  9. - nel fragor della festa...alma soave e cara - Roberto Benzi
  10. - ecco, signor, la sposa - Roberto Benzi
  11. - il padre!...tenda natal - Roberto Benzi
  12. - vesti la giubba - Jesús López-Cobos
  13. - testa adorata - Jesús López-Cobos
  14. - o mio piccolo tavolo - Jesús López-Cobos
  15. - dammi un amore - Jesús López-Cobos
  16. - ed anche beppe amò - Jesús López-Cobos
  17. - e la solita storia - Jesús López-Cobos


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Ce CD comporte l'intégralité d'un récital enregistré, en 1976 (chez Philips), sous la direction de Roberto BENZI. Le CD est complété avec des titres véristes enregistrés postérieurement avec Jesus LOPEZ-COBOS. C'est l'album BENZI qui est l'incunable de l'affaire. Il comporte des plages restées inédites en CD... et quelles plages !... Des verdi bien connus que CARRERAS a parfois réenregistrés ensuite mais qu'il n'a jamais servis avec autant de somptuosité vocale. Des raretés de Donizetti, Mercadante, Bellini voire Ponchielli auxquelles s'ajoute la stupéfiante version française de I Lombardi (Jérusalem). Le jeune CARRERAS, que j'avais entendu quand il n'était "personne" encore et qu'il laissait le public béat d'admiration, est capté à l'aube de sa carrière dans un répertoire taillé à sa mesure. Il faut en convenir, bien peu de ténors ont disposé d'un tel sex-appeal vocal. La voix est ronde, lumineuse, la projection d'une virilité rare et d'une classe confondante. Pour moi, ce disque-là, avec l'intégrale de Simon Boccanegra, est un must absolu d'une carrière qui, malheureusement, n'a pas été à la hauteur des capacités exceptionnelles de cet artiste. Il était, d'emblée, le meilleur des futurs "Trois Ténors" qui fut finalement celui qui semblait faire l'appoint dans une opération "caritative" visant à le maintenir sous les projecteurs quand bien même sa voix avait été altérée par la maladie. Pour se rendre compte de ce que l'art du chant a "perdu" avec José CARRERAS, il faut réécouter ce récital BENZI. On en sort admiratif et un peu mortifié.
11 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Je suis ravie de retrouver , gravé en CD , cet enregistrement de José Carréras , que j'appréciais infiniment .
Il permet de retrouver l'un des plus illustres ténors de son époque , alors en pleine possession de ses moyens , avant qu'il ne soit foudroyé par une terrible maladie ....
La beauté du timbre de Carréras , l'engagement de l'artiste , sont ici clairement mis en lumière , et font mesurer la perte considérable qu'a constitué l'interruption , tellement prématurée en effet , d'une carrière qui se poursuivait sous les meilleures auspices ....
Le programme présenté ici , permet de découvrir des ouvrages rarement interprétés , ce qui constitue pour moi un autre atout intéressant de ce disque : A coté d'ouvrages tels Le Bal Masqué , Luisa Miller ou la Forza del destin , de Verdi , figurent en effet des extraits d'oeuvres moins connues de Mercadante , Donizetti (Il Duca d' Albe , Maria di Rohan ) ou encore Bellini (Adelson e Salvini) , ou Ponchielli (Il figliol prodigo )
A noter l'excellente direction musicale de Roberto Benzi , chef français bien injustement oublié ...; du moins en France ....à la tete
du Royal philharmonique orchestra .

Enfin , un "bonus" bienvenu , est consacré au répertoire vériste , de Leoncavallo et Mascagni , cette fois sous la direction de J Lopes Cobos
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Parfois, l'on ose à peine penser ce que l'on pense...
Et, en tout cas, l'on n'ose pas le dire hors un cercle privé.
Mais les commentaires et remarques publiés par des connaisseurs avertis à propos de ce disque me libèrent de l'autocensure dans un cercle public.
Car depuis longtemps, je pense que José Carreras était, parmi "les trois", le plus doué vocalement et musicalement, le plus sensible, le plus élégant et le plus noble dans une catégorie de chanteurs dangereusement exposée au risque des contraires de ces qualités suprêmes.
Je ne sais plus qui a dit drôlement "bête comme un ténor" mais on comprend bien le sens de cette boutade, évoquant à la fois la psychologie fruste des personnages dévolus au ténor dans la typologie des caractères lyriques et le narcissisme naïf d'artistes souvent poussés à accomplir des exploits vocaux faisant d'eux des acrobates du chant.
José Carreras fut un "ténor intelligent".
Dépourvu, parmi "les trois", de la puissance stratosphérique de l'un et du charisme herculéen de l'autre, mais fort de ce qui le plaçait hors concours.
Né en 1946, José Carreras est ici capté quand il a trente ans (plages 1 à 11) et trente-trois ans (plages 12 à 17).
Il y est de bout en bout magnifique.
La voix, le timbre, l'art du chant, la maîtrise, la distinction et la grâce.
Le programme est classique mais pas conventionnel.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.8 étoiles sur 5 5 commentaires
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 NICE TO HAVE IT BACK AGAIN 26 juin 2014
Par Harry Sillen - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
José Carreras made quite a splash when he first recorded Rossini's "La Pietra del Paragone" for Vanguard. Philips scooped him up shortly after that and this was his first recital for them. The singing is vigorous and full-throat-ed which seems to suit the early Verdi arias best. There are some wonderful discoveries of (then) mostly unknown music.Fans of Mr. Carreras need no prodding from me to purchase this disc, but others might want to consider it. Carreras' voice is in splendid shape at this time, a far cry from the sad things we had to listen to later on. The recording itself is a mixed bag. Recorded in London's famous Kingsway Hall, it does not sound like Kingsway. For that, you have to listen to the new Joseph Rouleau disc in this same series. There, the full glorious sound comes your way compliments of Kenneth Wilkinson, the engineer. A pity. Decca's new system of remastering in 24bit/192 Khz is paying off nicely. The 6 discs I have listened to have been models of clarity, that inevitably uncovers problems with the recordings themselves, like the orchestral sound above. Voices, however, have come through wonderfully clear.
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ... had early in his career a tenor voice of great beauty and passion - In this release rare arias ... 17 septembre 2014
Par RONALD CORK - Publié sur Amazon.com
Jose Carreras had early in his career a tenor voice of great beauty and passion - In this release rare arias are performed from composers such as Ponchielli, Verdi, Donizetti and many others. The voice then was young and vocally secure and I highly recommend this release. At just over 70 minutes long it is great value and Decca have re-mastered the original recordings to today's finest standards.
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Re-discover the most beautiful tenor voice of its era 14 mars 2015
Par Ralph Moore - Publié sur Amazon.com
Decca has finally re-issued a combination of Carreras's earliest recordings from 1976 and 1979 conducted by Roberto Benzi and Jesús López Cobos respectively in the Kingsway Hall with London orchestras and they present him in his finest, most youthful and plangent voice with none of the strain, beat or mannerisms which, sadly, later and all too soon afflicted his most lovely of tenors.

The Benzi recital was my first encounter with him, although he had already participated in a professional studio recording as early as 1971 for Vanguard Classics in Rossini's "La Pietra del Paragone" and if you want to remember what the fuss was about, go straight to his "Forza" aria and revel in the sheer beauty of the sound and the passion he injects into the words. Nor have I heard a better rendition of the opening aria, the lilting, triple-time "La mia letizia"; I couldn't get it out of my head for days and it stuck with me ever since as a kind of paradigm of what early Verdi should sound like. The slight, expressive catch in his phrasing is the most wonderfully affecting little tic and his melting tone, backed up by inexhaustible breath, goes straight to the heart of the true operaphile.

Unfortunately, there are only six bonus tracks from the López-Cobos recital album and it would be nice to have the others, but we must be grateful for what we have here. (OK; the voice was probably too light and callow to have dared to tackle the aria from "Andrea Chénier" which is perhaps why it is not included here, but it's finely and convincingly done and evinces few of the signs of over-singing which started the rot only a few years later.) This is a compilation to remind you why Carreras deserves his place amongst the greats, long before he joined the circus or suffered ill-health.

PS: I have now helpfully been informed by a fellow Amazonian that the other arias from the López-Cobos album are included on the second "Carreras - Most Wanted" issue, so grab it.
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A Great Tenor 7 mars 2015
Par Andy Goodman - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
For the music lover who only knows Carreras through the overly-commercial Three Tenor recordings, this is a wonderful CD to discover what a truly magnificent voice he had. He sings freely and passionately through some well-known Verdi and some lesser known Donizetti and Mercadante. A true artist and a magnificent talent.
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Five Stars 11 août 2014
Par Willis Popenoe - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
Thanks for restoring this to the catalog. The "Lombardi" and Mercadante cuts are matchless.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?