Acheter d'occasion
EUR 6,99
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Julie de Lespinasse : Mourir d'amour Broché – 2 octobre 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 4,99

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Sous les auspices de l'amour et du malheur - Une illustre famille de Lyonnais - Un château croulant dur les bords de la Turdine - Déçue par la vie - Madame a un amant ? Quel est-il ? - «Je suis fille de M. le Comte de V...» -Il épouse la fille de sa maîtresse
- Le dernier soupir de la mère - Monsieur le Comte est un gaillard
- Je mangeai comme un ogre - Terrible révélation - Les barbares
persécuteurs - Se jeter dans un cloître...

Ambroise Basiliac - le joli nom, à l'odeur de cuisine méridionale ! - était vicaire de la paroisse Saint-Paul de Lyon. Ce soir-là, il se hâta d'expédier la cérémonie du baptême : une entant adultérine, murmurait-on... Puis, tous feux éteints, il écrivit sur le registre paroissial, d'une écriture à vrai dire assez claire :
«Le dix novembre 1732 a été baptisée Julie Jeanne Eléonore de Lespinasse, née hier, fille légitime de Claude Lespinasse, bourgeons s de Lion, et de dame Julie Navarre, son épouse. Le parrain, sieur Louis Basiliac, chirurgien juré de Lion, la marraine, dame Julie Lechot, représentée par dame Madeleine Ganivet, épouse dudit sieur Basiliac, et ledit enfant est né chez le sieur Basiliac. Le père n'a signé pour être absent, et deux témoins ont suppléé, avec le parrain et la marraine. En foi de ce :
Basiliac-Ambroise, vicaire.»
Des années plus tard, une main inconnue ajoutait «il» devant légitime, biffait les mots «son épouse», et traçait dans la marge une croix qui était le signe des naissances irrégulières.
Le sieur Lespinasse n'existait pas plus que la dame Navarre. Mais les prénoms de Julie et Claude étaient ceux d'une dame de haute naissance à qui la chronique du Forez prêtait une vie scandaleuse : Julie-Claude d'Albon, princesse d'Yvetot, marquise de Saint-Forgeux. Quant au nom «Lespinasse», c'était celui d'une terre qu'Alix de Lespinasse, fille du seigneur de Saint-André, avait apportée en dot au XVe siècle à Guillaume d'Albon. Cet acte de baptême désignait de la façon la plus évidente la mère de cette enfant clandestine.

Présentation de l'éditeur

Enfant illégitime, sans beauté et sans fortune, domestique à seize ans des enfants de son père, puis obscure dame de compagnie à vingt ans de Madame du Deffand, la femme la plus illustre de Paris, Julie de Lespinasse semblait promise à un bien triste avenir.

Mais elle était le charme même. Elle ouvre un salon, et c'est le succès : d'Alembert, Condorcet, Marmontel, La Rochefoucauld, Turgot, La Harpe, Grimm, le Tout Paris des lettres et des arts vient y refaire le monde. Elle est la muse de l'Encyclopédie ; celle qu'il faut séduire pour entrer à l'Académie française ; elle a la gloire, le pouvoir.

Mais seule la passion amoureuse l'anime. D'Alembert est à ses pieds, mais elle aime le marquis de Mora trop beau, trop jeune, trop parfait. Elle le trahit pour le comte de Guibert, trop volage, trop séduisant, qui en aime une autre et en épouse une troisième... Elle entretiendra avec lui une correspondance amoureuse plus brûlante que les Lettres de la Religieuse portugaise.

Cette biographie est suivie d'un choix des plus belles lettres de Julie de Lespinasse.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?