• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Junomichi : L'origine du ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Biblio49
État: D'occasion: Bon
Commentaire: 93
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Junomichi : L'origine du judo Broché – 18 octobre 2010


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 16,34 EUR 10,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Le junomichi est une pratique, autrement dit une activité engageant un certain usage du corps, un mode de relation singulier, un registre d'actions précises. Le junomichi ne se conçoit donc pas, il ne peut que s'exécuter. Avant toute chose, et sans doute même à l'exclusion de toute autre, le junomichi a pleinement vocation à être pratiqué, à déployer un savoir-faire. Comment, dès lors, en communiquer quelque chose hors du dojo qui est son lieu ? Comment dire le junomichi sans le distordre ou le dénaturer ?
Si l'espace pour cette parole est étroit, il est peut-être accessible, à quelques conditions. La première consiste à s'interdire de quitter le périmètre tracé par la pratique, à ne jamais la considérer d'un autre point que celui où elle se tient, à ne céder ni à la tentation d'un regard en surplomb, ni au confort d'un recul. Il est possible alors de distinguer des registres de parole singuliers, propres au junomichi. Cet ouvrage en explore deux. Le junomichi s'y présente sous deux aspects, en deux parties distinctes : «L'origine du judo», d'abord, est constituée de la parole d'un homme, Igor Correa, fondateur du junomichi ; puis «Junomichi no kotoba» («Les mots du junomichi»), expose et détaille les termes utilisés par les pratiquants de cette discipline pour désigner les éléments dont elle est faite - l'une des particularités du junomichi étant précisément qu'on y évolue d'emblée dans un dire malaisé, dans l'obscur scintillement de noms inconnus, dans une langue étrangère que seuls des actes sont appelés à traduire.

L'ORIGINE DU JUDO

A la fin de sa vie, Igor Correa participa à une série d'entretiens à propos du junomichi, discipline qu'il avait forgée et qu'il continuait d'animer avec ardeur au sein de son dojo parisien ainsi qu'au cours de stages dans toute la France.
Né le 12 décembre 1912 à Montevideo, en Uruguay, d'un père uruguayen violoncelliste et chef d'orchestre et d'une mère française, Igor Correa-Luna émigra en France avec sa famille à l'âge de huit ans. A Paris où la famille s'était installée, il découvrit le judo, auquel il s'exerça aux côtés des tout premiers pratiquants. Après l'éclatement du Collège des ceintures noires, dont il fut secrétaire durant plusieurs années, il devint, de 1974 à 2000, directeur technique de la Fédération France autonome de junomichi (FFAJ), aujourd'hui appelée Fédération internationale autonome de junomichi (FIAI).
On comprendra donc que «l'origine du judo» renvoie au judo tel qu'Igor Correa l'a découvert, tel qu'il commençait d'être pratiqué à ce moment-là en France, du vivant de son fondateur Jigorô Kanô; mais renvoie également à l'acte de (re)fondation opéré par Igor Correa : la nouvelle impulsion, le nouveau départ donnés par lui au tournant des années 1970 sous le nom de «junomichi» à une discipline qu'il voyait se dénaturer et se perdre en son cadre désormais officiel, nationalisé, médaillé. C'est ainsi que le junomichi s'est longtemps appelé «judo originel» : le lieu d'une fidélité à une origine établie, certes, mais le lieu surtout d'une création en cours, d'une discipline inventive, libre, en train de se concevoir et capable de se penser.

Présentation de l'éditeur

En 1974, voyant le judo perdu dans son cadre médaillé, officiel et national, Igor Correa inaugurait la pratique du junomichi. En acceptant de prendre la direction technique d'une nouvelle fédération, en ravivant la pratique du judo sous un nouveau nom, celui qui avait découvert le judo aux côtés des pionniers français de la discipline signait un nouveau départ. Presque quarante ans plus tard, le présent ouvrage vient témoigner de la singulière universalité du junomichi, attester son actualité, sa vivacité, et - pourquoi pas -la faire partager au plus grand nombre.

Ce livre est destiné aux milliers de judokas qu'Igor Corréa a initiés. Il est aussi dédié à tous ceux qui n'ont pas encore rencontré cette pratique et qui voudraient s'engager dans la «voie douce» dont Jigorô Kanô et Igor Correa sont les jalons décisifs.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique