• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Juste une mauvaise action a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Condition très bonne pour un livre d'occasion. Usure minime. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Juste une mauvaise action Broché – 2 octobre 2014

2.8 étoiles sur 5 59 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,50
EUR 23,50 EUR 13,75
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Juste une mauvaise action
  • +
  • La ronde des mensonges
Prix total: EUR 32,80
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

15 novembre

Earls Court
Londres

Thomas Lynley n'aurait jamais imaginé se retrouver un jour assis sur un siège en plastique de Brompton Hall au milieu d'une foule braillarde de plus de deux cents personnes portant des tenues qu'il fallait bien qualifier... d'oripeaux. De la musique crispante se déversait de haut-parleurs grands comme des blocs d'immeubles de Miami Beach. Le snack ne désemplissait pas, écoulant à flots continus hot dogs, pop-corn, bière et sodas. Périodiquement, une présentatrice annonçait les points et les pénalités en hurlant d'une voix suraiguë pour se faire entendre. Mais surtout, dix femmes casquées et juchées sur des patins à roulettes tournaient à toute allure sur une piste plate délimitée par des bandes adhésives sur le sol en béton.
En principe, il assistait à une simple démonstration, dont le but était d'initier le bon peuple aux subtilités du roller derby féminin. Cela dit, les joueuses n'avaient pas l'air au courant, vu le sérieux avec lequel elles se jetaient les unes sur les autres.
Elles portaient toutes un nom pour le moins étrange, qui légendait leurs photos patibulaires à souhait, imprimées sur le programme distribué aux spectateurs à l'entrée. Lynley n'avait pas manqué de manifester par des gloussements son amusement à la lecture de ces noms guerriers : Killeuse, Rita la Faucheuse, Coups et Blessures...
S'il était là, c'était pour une seule patineuse, la dénommée Kickarse Electra, autrement dit : Electra-coups-de-pied-au-cul. Elle ne faisait pas partie de l'équipe locale - les Electric Magic de Londres -, mais de celle de Bristol, un groupe au look déjanté qui sévissait sous le nom des Boadicea's Broads. Derrière le pseudo de Kickarse se cachait Daidre Trahair, une vétérinaire pour gros animaux attachée au jardin zoologique de Bristol. Elle ne se doutait même pas de la présence de Lynley parmi le public déchaîné. D'ailleurs, celui-ci hésitait encore à se faire connaître. Pour l'heure, il fonctionnait à vue.
N'ayant pas eu le courage de s'aventurer seul dans ce monde inconnu, il avait emmené un compagnon. Charlie Denton avait accepté de participer à cette expédition aussi éducative que divertissante au palais des expositions d'Earls Court. Lynley l'apercevait un peu plus loin en train de jouer des coudes dans la cohue devant le snack.
Charlie s'était éloigné en lui lançant :
«C'est moi qui régale, my lord... monsieur.»
Cette correction hâtive avait de quoi surprendre de la part d'un homme depuis sept ans au service de Thomas Lynley. Charlie Denton, en effet, quand il ne s'adonnait pas à sa passion pour le théâtre en courant les auditions dans le Grand Londres, était le valet de chambre, le cuisinier, l'aide de camp, bref le factotum de Lynley. Il avait réussi jusqu'ici à décrocher le rôle de Fortinbras dans un théâtre d'avant-garde du nord de Londres, mais le West End, c'était une autre paire de manches. Il persévérait dans cette double vie, tambour battant, persuadé envers et contre tout que le succès était au coin de la rue.
Leur petite virée en tout cas l'amusait, c'était certain. Lynley le voyait à son air alors qu'il regagnait, un plateau en carton entre les mains, la rangée où ils avaient pris place.
- Des nachos, précisa Charlie tandis que Lynley fronçait les sourcils devant ce qui ressemblait à une coulée de lave orangée sortant d'une montagne de chips de maïs. Votre hot dog est accompagné de moutarde, d'oignons et de cornichons. Le ketchup n'avait pas bonne mine, je l'ai abandonné à son triste sort, mais la bière est bonne. Vous pouvez y aller, monsieur.

Revue de presse

Elizabeth George joue volontairement avec les nerfs du lecteur, l'emmenant lentement, très lentement au coeur d'une intrigue aux multiples ramifications. Se croit-il sur la bonne piste ? Celle-ci s'interrompt brutalement et on passe à autre chose. Un suspect est-il trouvé ? Les chapitres précédents avaient presque fini par aboutir à sa culpabilité, mais le voilà blanchi en quelques lignes et c'est reparti pour un tour. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Cette formule résume bien l'esprit de la romancière américaine, qui offre sept cents pages tenues au lecteur. Toujours avec ce petit supplément d'esprit caustique qui a fait son succès. (Françoise Dargent - Le Figaro du 23 octobre 2014)

Offrant un contrepoint lumineux au cadre brumeux de la Grande-Bretagne, Elizabeth George met le cap sur la Toscane dans son nouveau roman...
Les fidèles lecteurs d'Elizabeth George, l'une des souveraines incontestées du roman policier grand public de belle facture, se réjouiront que sa livraison de l'année mette au premier plan le personnage pittoresque, ô combien attachant, de Barbara Havers. (Emmanuelle Giuliani - La Croix du 5 novembre 2014)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle
l'auteur semble à bout de souffle et ne sait plus quoi inventer pour continuer la série
l'intrigue est très mince et ne tient pas la route du tout, c'est même ridicule !
la fin est completement tiré par les cheveux
vraiment déçu par ce livre sans saveur d'un auteur que je ne lirai plus
Remarque sur ce commentaire 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Nadine le 10 octobre 2014
Format: Format Kindle
Je viens de commencer ce livre (lu un tiers environ) et je suis très déçue ! Style différent de ses autres livres que j'ai adorés.

Si on ne comprend pas l'italien, on est mal à l'aise pour suivre les conversations, et celà n'est vraiment pas utile d'écrire "en italien dans le texte" !

Bon, je vais faire un effort pour le terminer, mais mon opinion est déjà établie, une grosse flemme ou un livre pour payer ses impôts ?
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Elizabeth George est-elle en manque d'imagination ? A-t-elle pensé compenser cela en transposant l'action à l'étranger - ici en Italie - avec toutes les caricatures que l'on retrouve chez bon nombre d'auteurs à succès américains lorsqu'ils placent l'action en dehors de l'Amérique du Nord ? A moins qu'elle n'y ait fait un voyage et ait décidé de consacrer un de ses ouvrages à ce pays...
Le fait est que la finesse dont elle avait fait preuve jusqu'à présent fait totalement défaut. Autre hypothèse : elle ne sait plus comment en finir avec ce pan des aventures de Linley - d'ailleurs est-il encore le personnage principal ? - et est à bout de souffle pour imaginer une nouvelle enquête en Grande-Bretagne (la suite se situera-t-elle aux USA ?).
Au bilan, 250 pages auraient amplement suffi pour ce qui n'est, j'espère, qu'une mauvaise parenthèse. Une chose est certaine : je ne me précipiterai pas à l'aveuglette sur le prochain opus. A ce sujet, pour les lecteurs qui voudraient se faire leur propre opinion, ce livre est téléchargeable dans la boutique Kindle pour... 0 euro.
2 commentaires 40 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Contrairement aux autres romans de Mme George, ce dernier est laborieux, difficile à lire avec son mélange d'italien, utilisé pour donner de la couleur locale je suppose. Bien que le plaisir de retrouver les personnages emblématiques de la série, Linley et Barbara Havers reste intact, l'ennui m'a souvent gagné. C'est une déception ! Ce dernier opus semble avoir été réalisé par un atelier d'écriture.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai lu tous les livres de cet auteur sauf anatomie d'un crime ,je les ai tous aimé ,mais là je suis tres deçue ,ce n'est pas la peine de "pondre" un pavé de 698 pages pour en arriver là .L'intrigue tres mince et cousue de fil blanc ,les personnages peu credibles à force d' outrances sont devenus caricaturaux ,particulierement cette pauvre sergent Havers (que l'auteur doit detester pour la malmener à ce point )et les mots italiens en italique qui parsèment le texte pour faire"vrai" ,j'ai cru par moment me retrouver dans un roman d'Exbrayat et la fin peu vraisemblable et ahurissante .A eviter à tous prix pour les fans de l'inspecteur Linley .pour ma part ,je n'acheterai plus les livres de cette dame,c'est au point ou je me suis demandé si c'etait vraiment E Georges qui avait ecrit ça!!
3 commentaires 36 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Fan de la première heure,je reste sans voix devant ce livre si loin de l'univers auquel j'étais attaché .
Histoire sans intérêt,écriture pénible,personnages sans saveur.
Bref,un bien triste retour !
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Fan de l'auteur, très déçue par son dernier ouvrage (la ronde des mensonges) qui semblait destiné à des adosj je n'e retrouve pas tout ce qui m'avait tant plu chez elle..
Je suis absolument persuadée qu'elle ne l'a pas ecrit elle - meme
Nous avons déjà vecu cela avec Robert Ludlum
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pascale TOP 500 COMMENTATEURS le 15 octobre 2014
Format: Format Kindle
A l'instar de Ruth Rendell, Elizabeth George faisait partie de ces auteurs anglo-saxons dont j'achetais systématiquement les nouvelles publications et qui ont fini par me décevoir. "Just One Evil Act" avait pourtant une amorce prometteuse, la disparition de la petite Haddiyah, mais à l'issue de ce loooooong roman, j'ai envie de dire "much ado about nothing"... L'intrigue se résume en quelques lignes, est relativement bonne à défaut d'être exceptionnelle mais est narrée de façon étonnamment poussive. J'ai lu le livre avec de nombreuses interruptions mais à chaque fois que je le reprenais, j'avais l'impression que l'auteur me prenait pour une idiote et me réexpliquait tout en long et en large. Je suis pourtant une amoureuse de la littérature et la longueur d'un ouvrage ne m'effraie pas, loin de là, mais ici, cette longueur ne servait pas la qualité littéraire et donnait plutôt envie de bâiller d'ennui à certains moments. J'ai souvent octroyé cinq étoiles à Elizabeth George, qui a produit des ouvrages très intéressants voire captivants, mais cette fois, elle m'a laissée sur ma faim et n'a même pas réussi à susciter mon empathie envers des personnages pourtant familiers. Si vous ne la connaissez pas encore, vous aurez compris que "Just One Evil Act" n'est pas la meilleure façon de l'aborder et si comme moi vous aimiez ce qu'elle avait fait auparavant, je vous conseille d'essayer Kate Morton ou Katherine Webb, qui ont produit des oeuvres bien plus passionnantes où les pages défilent sans que l'on y pense.
Remarque sur ce commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?