• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 23,37 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 31,97
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : sellerfellafr
Ajouter au panier
EUR 35,58
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : FastMedia "Navires De USA"
Ajouter au panier
EUR 47,53
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : Japan-Select
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

And Justice for All Remastered Import

4.5 étoiles sur 5 52 commentaires client

7 neufs à partir de EUR 16,36 10 d'occasion à partir de EUR 3,62
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Metallica


Produits fréquemment achetés ensemble

  • And Justice for All Remastered
  • +
  • Master of Puppets
  • +
  • Metallica - Black Album
Prix total: EUR 53,41
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (25 octobre 1990)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B000002H6C
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  CD-Rom  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 52 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 81.906 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Blackened
  2. ...And Justice For All
  3. Eye Of The Beholder
  4. One
  5. The Shortest Straw
  6. Harvester Of Sorrow
  7. The Frayed Ends Of Sanity
  8. To Live Is To Die
  9. Dyers Eve

Descriptions du produit

Descriptions du produit

AND JUSTICE FOR ALL

Critique

Avec …And Justice For All, Metallica place son album sous le signe de l’injustice. Comme à son habitude, le groupe diversifie son approche du thème et propose une musique différente de ce que l’on pouvait entendre dans les précédents albums. De ce point de vue, …And Justice For All est sans doute l’album le plus expérimental du groupe, sans pour autant bouleverser les habitudes d’écoute.

  On est d’emblée surpris par la sobriété musicale : une place importante est faite à la batterie qui adopte un son clair et mat, aux résonnances désincarnées. Cela donne à l’album sa couleur froide et dure, renforcée par la colère du chant qui atteint sa maturité. Cette impression est accrue par la simplicité des arrangements : économie des riffs violents, une virtuosité de jeu et des sons parfois d’une étonnante limpidité (« One » retrouve le son et le chant mélancolique de « Fade to black », la guitare acoustique ouvrant et fermant « To live is to die »).  

Cette ambiance sonore contrastée constitue l’espace où s’exprime la violence des sentiments de désillusion, tristesse et colère. La pochette montre la justice en mauvaise posture : aveugle, mais pas aux billets verts présents dans sa très équitable balance, elle se brise sous l’effet de cordes qui  la précipitent au sol. Sobriété à nouveau, pour ce symbole d’humanité foulé aux pieds par les hommes dont elle se réduit à être l’idole et l’instrument : « Lady justice has been raped » (« …And Justice For All »). Il faut faire justice de la justice quand, telle un polype, elle se retourne en injustice. Ce constat rend les paroles de cet album extrêmement sombres, parfois à la limite du doom (« Blackened » ou « Dyers Eve »), pleine de colère et d’un scepticisme désespéré : « I can’t believe » est scandé comme une parole de conjuration impuissante. L’album est très polémique, une fois de plus, jouant sur la dualité faible/puissant au principe de toutes les injustices: le spectre orwellien de Big Brother (« Eye of the beholder »), la facilité du préjugé se donnant bonne conscience (« The shortest straw »), l’acharnement de la société contre ses membres jusqu’à les faire glisser dans la folie et la paranoïa (« The frayed ends of sanity »).

L’injustice devient l’infection du monde, au point que naître devient l’injustice la plus impardonnable, car cela signifie naître à l’injustice et à la décadence menant à la destruction. De ce point de vue, l’album suit une construction circulaire. La dernière malédiction lancée contre les géniteurs prend des accents jobiens (Job 3, 1-26), elle est la brutale conclusion tirée du constat de maladie universelle qui ouvre l’opus. « Dyers Eve » répond à « Blackened ».

Plus encore, cet album forme une sorte de morale tirée des dénonciations successives des précédents albums. À Kill’Em All, Metallica fait répondre …And Justice For All. L’entreprise de démolition s’achève en un cri réclamant justice : tuons les idoles… et justice pour tous. Ainsi la pochette contient un dessin de marteau dont la partie contondante est formée des têtes des musiciens.

 

…And Justice For All a déconcerté les fans, habitués aux riffs puissants et distordus, voire sauvages des premiers albums ; mais cela traduit la volonté du groupe d’être un laboratoire, sans concession.

 

  - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Comment peut-on dire que cet album marque le début de la fin de MetallicA et en plus comment ose-t-on insinuer que l'arrivée de Jason Newsted y est pour quelque chose ?!
Il faut arrêter de dire n'importe quoi sous prétexte que "l'album est inaudible", qu'il n'y a "aucune finesse" ou que c'est du "bruit pour rien"... Bravo ! Quelles critiques constructives !
C'est un album qui manque, c'est vrai, d'un gros son bien lourd. La caisse claire est à l'état brut qe qui donne cette impression de froideur durant l'écoute.
Pour en revenir à cette critique ridicule : "aucune finesse", je dirais qu'il faut écouter l'album (sans appuyer sur avance rapide) ! Croyez-vous que Kill'em All est d'une finesse exemplaire ? Non, l'album est excellent, c'est tout.
... And Justice for All est l'album le plus techniquement abouti, que ce soit au niveau des riffs de guitares, des solos, du chant, des breaks de batterie ou des lyrics qui mettent en garde sur l'extinction de la planète (blackened), qui critiquent la justice (... And Justice...) qui dénoncent l'atrocité et le ridicule de la guerre (One) ...
La vitesse des morceaux n'est pas en reste, écoutez Dyers Eve, Blackened ou ... And Justice For All. La lourdeur est bien présente, The Shortest Straw, Harvester of Sorrow et To Live is To Die (dernière instrumental en date de MetallicA, seule et unique parole de Cliff Burton ...).
C'est peut-être l'album le plus riche et le plus varié de nos 4 Horsemen à ce jour. Il ne faut pas oublier que ce pavé date de 88 ... alors que Megadeth sortait Rust in Peace, album culte qui pêche par la qualité de son enregistrement ....
Lire la suite ›
1 commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par King V le 20 mai 2004
Format: CD
Cet album repousse les limites du genre: les compos sont trés techniques, alambiquées et vous écrasent tel un Bulldozer. Ulrich mit neuf mois a enregistré la batterie tellement le groupe mit un point d'honneur quant à la réalisation unique du quatriéme album de Metallica. Beacoup critiquent la production de ce disque, je dois donc être parmis les rares à l'apprécier mais il est vrai qu'ici l'auditeur est accablé par la lourdeur des compos qui sont parfois un peu trop longues. Blackened est un des meilleurs titres de Metallica tout autant que One: ces deux titres à eux seuls motivent l'acquisition de And Justice For All même si ce titre n'est pas le meilleur de l'album. Harvester of Sorrow, Eye of the Beholder et Dyers Eve sont également considérés comme des classics du groupe et que dire To Live Is To Die un titre quasi instrumental qui ne comporte comme seules paroles les derniéres lignes écrites par Cliff Burton avant sa disparition tragique. Kirk Hammet innove avec des solos trés expérimentaux mais qui conviennent parfaitement à l'ambiance du disque. Cet album risque de vous surprendre au début mais vous y reviendrez tellement les riffs de guitares sont originaux, complexes et surtout réussis. Pour moi un album indispensable.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Fenriz le 11 novembre 2008
Format: CD
And justice for all est le 4ème opus du groupe.
Et Metallica n'a pas la tache facile;Jason Newsted doit remplacer l'irremplaçable Clifford Lee Burton,Mort pendant une tournée avec Anthrax a cause d'un accident du tour bus (Hetfield confiera que la chauffeur puait l'alcool.....) et d'enregistrer le successeur du o combien énorme Master of puppets. Autant dire Mission impossible.....

Et au final,ce n'est ni plus, ni moins que le meilleur disque de leur carrière.Un son très chirurgical, a l'image des compos, des parties de batteries truffées de break, des riffs assassins et tranchants comme jamais, la voix de "Jaimz Hatefield" qui se bonnifie d'album en album.....

En fait le seul defaut de cet album, c'est que la basse est inaudible.il faudra sans doute plus d'une écoute pour l'apprécier à sa juste valeur.......

Mais croyez moi, c'est un Grand cru de 1988 dont on parle ici....
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
S'il fallait retenir l'un des albums marquants du groupe, nul doute que "... And Justice..." figurerait en très bonne place. La production est certes perfectible (quid de la basse ??), mais la qualité et la densité des compositions (certaines, comme "One", étant tout simplement magistrales) en font un incontournable du genre. Ca frappe et ça martèle pour le plaisir de nos oreilles.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
S'il faut juger d'un album c'est avant tout par la qualité de ses compositions, du talent de ses interprètes et du soin porté à l'enregistrement, Et puis il y a le test qui vous permet de juger catégoriquement de la fiabilité du disque, à savoir si dans 10 ou 20 ans, vous écoutez toujours l'album avec le même plaisir que lors de votre première écoute ou bien avec nostalgie ou alors quasiment plus... Pour ma part, "And Justice For All" fait partie de ces petits bijoux que j'écoute régulièrement et qui mérite que je lui laisse ce commentaire sur Amazon. Ha, au fait, mon CD original est usé... j'ai dû récupérer une nouvelle copie... Je n'en dis pas plus, à vous de juger.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?