EUR 18,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Kaija Saariaho : D'Om le ... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Kaija Saariaho : D'Om le vrai sens, Laterna Magica, Leino Songs

5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
15 neufs à partir de EUR 11,66 2 d'occasion à partir de EUR 25,27
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Kari Kriikku


Détails sur le produit

  • Interprète: Kari Kriikku & Anu Komsi
  • Orchestre: Finnish Radio Symphony Orchestra
  • Chef d'orchestre: Sakari Oramo
  • Compositeur: Kaija Saariaho
  • CD (6 septembre 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Ondine
  • ASIN : B005FAH18O
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.246 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
7:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
7:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:27
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
6:11
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
23:49
Album uniquement
8
30
3:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
2:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
4:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
2:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Die Musik der mit zahlreichen renommierten Preisen ausgezeichneten Komponistin Kaija Saariaho hat einen kraftvollen, charakteristischen und augenblicklich wiedererkennbaren Stil: In der von ihr kreierten Klangwelt zischt und summt, brummt und bimmelt es, und wir meinen die Merkwürdigkeit des Seins zu hören. Einige wiederkehrende Themen in ihrem Werk sowohl in der Orchester- und Kammermusik als auch in ihren Opern - sind Licht und Raum, Suchen und Umherirren, Träumen und die Abläufe im menschlichen Körper.

Critique

The result is a filigree tone-poem with a soul of steel that showcases the Finnish Orchestral splendidly. --Gramophone,Dec'11

The recordings are excellent, capturing this rich yet elusively textured music without a hint of artificiality. Performance ***** Recording ***** --BBC Music Magazine,Jan'12


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 février 2012
Format: CD Achat vérifié
Les mélomanes de notre temps boudent parfois la musique contemporaine. Pourquoi ? Souvent parce que sous couvert de recherche sonore sophistiquée et avant-gardiste, la beauté et l'émotion ne sont guère au rendez-vous.

J'avais déjà écouté des œuvres de Kaija Saariaho qui avaient répondu à ces deux attentes, notamment la suite symphonique Orion que j'avais commentée il y a quelques mois. Le disque ayant été encensé par la revue Diapason et l'écoute d'extraits sur Amazon m'ont conduit à tenter l'aventure. Cet album nous propose trois œuvres d'un style purement instrumental et lyrique. Un retour à l'orchestre après que la compositrice finlandaise ait acquis une grande réputation dans l'écriture plus électroacoustique.

Le concerto pour clarinette "D'om le vrai sens" comprend 6 mouvements, cinq correspondant aux cinq sens et un sixième intitulé "À mon seul désir". Pour préciser, ce concerto trouve son essence dans les tapisseries de La Dame à la licorne du XVème siècle visibles au musée de Cluny à Paris et consacrées, elles aussi, au sens et à la beauté. L'introduction nous conduit vers des sonorités féériques des percussions cristallines et des cordes.
Lire la suite ›
5 commentaires 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par M. Girardin TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 septembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Kaija Saariaho fut une des plus brillantes disciples de l'école spectrale, puis résidente à l'IRCAM de nombreuses années. Le compositeur connaît donc intimement le son et ses composantes. Mais, là où Saariaho s'affirme comme la plus talentueuse musicienne de sa génération, c'est qu'elle sait mettre ses connaissances acoustiques au service d'un art affirmé et d'une sensibilité rare.
Les immenses plages sonores qui se déploient alors semblent tactiles, un must lorsque le propos est de mettre en musique les 5 sens (c'est le sujet du concerto pour clarinette, qui s'étend à un mystérieux 6ème sens). Les œuvres enregistrées sur ce disque montrent tout l'art orchestral de Saariaho : couleurs chatoyantes, accents cathartiques, débordements orchestraux s'opposant à des sonorités aux confins de l'audible.
Associant la voix à l'orchestre, les Leino Songs rappellent que Saariaho est également à l'origine de quelques uns des plus beaux opéras contemporains (L'Amour de Loin, surtout). Anu Komsi y déploie un timbre magnifique, capable de grande légèreté autant que de force.
Le Concerto pour Clarinette est simplement un chef d'oeuvre absolu. La clarinette y est incantatrice, le recours à de nombreux modes de jeux (sons fendus, harmoniques, glissandi, ...) la transformant en un autre instrument, irréel et fantastique, celui de nos rêves extatiques. Une telle pièce nécessitait un interprète hors normes, Kari Kriikku s'est révélé l'homme de la situation : sa clarinette se fait instrument-monde, tour à tour sensible et déchirant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
UNE ECOLE EN PLEIN DEVELOPPEMENT

La Finlande est sortie de l'anonymat musical grâce à Sibelius (1865-1957), en dépit des profonds malentendus que suscite sa musique, encouragés par la lecture au premier degré de l'inspiration qu'il puise dans le «Kalevala», et bien qu'il ait fortement affirmé à Gustav Mahler que ce qu'il admirait le plus dans la symphonie était sa rigueur architecturale. Des critiques aveugles et des admirateurs trop zélés ont fait germer chez cet homme dépressif un doute radical le conduisant au silence après «Tapiola». Il aurait pu être l'exception qui confirme la règle. Mais non. Une jeune école de compositeurs «avant-gardistes», nés pour la plupart dans la décennie 50-60 où le vieux maître silencieux s'éteignait, s'est rapidement affirmée et s'impose de plus en plus chaque jour. La musique finnoise du XX° et début du XXI° siècle a conquis toute sa place. Entre les deux, Rautavaara (né en 1928) avait relancé le mouvement. On pourra estimer que son style certes très personnel est devenu conservateur et surtout manque de consistance dans ses ouvres ambitieuses (voir par exemple les critiques de Denis Urval sur ses symphonies, le mettant en rupture avec les fondements de l'écriture sibelienne en dépit de similitudes de surface). Sa sincérité et son originalité sont néanmoins évidentes.
Lire la suite ›
7 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?