• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Kairos a été ajouté à votre Panier
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par SDRC
État: D'occasion: Bon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Kairos

4.6 étoiles sur 5 9 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 4,41 7 d'occasion à partir de EUR 4,40 1 de collection à partir de EUR 12,86
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Sepultura


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Kairos
  • +
  • The Mediator Between the Head and Hands Must Be the Heart (Edition Limitée)
Prix total: EUR 26,32
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (27 juin 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Nuclear Blast Records
  • ASIN : B004WOJ99I
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 57.554 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:00
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
0:28
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:54
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:29
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
0:29
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
2:24
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
4:37
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
3:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
0:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
13
30
3:15
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
14
30
5:37
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
15
30
0:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

SEPULTURA, les légendaires thrashers originaires de Beolo Horizonte (Brésil) sont de retour avec leur douzième album, encore plus « Roots Bloody Roots » que jamais ! Inutile de présenter ce groupe phare, maître du Thrash du début des années 90, avant qu'il n'amorce un tournant plus tribal consacré avec leur sixième album « Roots ». SEPULTURA oeuvre dans un registre sans concession tout en proposant des alternatives originales au sein du Thrash Metal. Alliant parfaitement brutalité et technicité musicale, les quatre brésiliens ont su trouver en la personne de DERRICK GREEN (remplaçant de MAX CAVALERA, parti en solo) le parfait vocaliste au service de la puissance dévastatrice de leur musique. Un nouvel album de SEPULTURA ne peut être qu'un évènement. SEPULTURA en fait une nouvelle fois la démonstration avec « Kairos » !

Critique

Cela fait pour ainsi dire quinze ans que l’ancien Sepultura qui a tant fait vibrer des hordes de thrashers n’est plus. Il n’est pas un nouvel album qui sorte sans qu’on entende des commentaires du type « c’était mieux à l’époque de Max Cavalera » ou « c’est sympa mais on ne ressent plus la magie ». Sepultura est différent. On le sait, on fait avec, point barre ! Et non seulement Max est parti il y a fort longtemps, mais son frère Igor a fait de même en 2006. On peut toujours débattre autour du nom du groupe (doit-il le conserver ou non ?) mais il faudra se faire à l’idée que côté musique, des choses ont changé. Quoique...

En effet, après avoir livré quelques disques moyens et des concept-albums tournant autour de la Divine Comédie de Dante et d’Orange Mécanique d’Anthony Burgess, le groupe brésilien semble effectuer un retour aux sources pour ainsi dire inespéré. Sepultura avait commencé à reprendre du poil de la bête avec A-Lex. Il revient enfin en force, un goût de thrash fleurant bon les nineties teintant ce Kairos à la fois rassurant et extrêmement fâché. Pas mal de chansons mid-tempo lourdes et puissantes, une reprise de Ministry (« Just one Fix ») respectant l’esprit original du morceau et la voix d’un Derrick Green tellement plus efficace dans un registre hargneux comme celui développé sur cet album.

Un plaisir ne venant jamais seul, on ne peut qu’applaudir le retour des ambiances malsaines et des solos torturés livrés par Andreas Kisser ainsi que l’excellent travail réalisé par Jean Dolabella derrière les fûts. Ce dernier s’impose définitivement en tant que nouveau poumon (d’acier, serait-on tenté de dire) au jeu puissant et tribal. Au final, ce sont les titres les plus old school qui sont les plus réussis. « No One Will Stand » et « Mask » pourraient bien être les chansons de la réconciliation avec un public ayant cessé de s’intéresser au groupe après avoir découvert Against en 1998. Une des meilleures nouvelles concernant le metal en cette année 2011.

Guillaume Ley - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par fifi59 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 30 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
1984 : naissance de Sepultura, groupe de Thrash Metal originaire du Brésil.
1986 - 1996 : période pendant laquelle six albums sortiront avec, au chant, Max Cavalera (Soulfly, Cavalera Conspiracy).
Puis Max quittera le groupe. Après les claques Chaos A.D (1993) et Roots (1996), autant vous dire que j'étais inquiet (comme tous ceux qui aimaient le groupe) quant à la suite de la carrière du combo...
Igor Cavalera (batterie), Andreas Kisser (guitare) et Paulo Jr (basse) se mirent donc en quête d'un nouveau vocaliste, qu'ils trouveront en la personne de Derrick Green.
1998 - 2009 : période durant laquelle cinq albums sortiront.
Malheureusement, ce que j'appréhendais se produisit, je n'accrochai pas à Against (1998), me disant alors que ses deux remarquables prédécesseurs étaient bien loin.
Si les éléments traditionnels, inclus à la musique du groupe depuis Chaos A.D, n'étaient pas abandonnés, j'étais bien moins sensible à la musique proposée, peut-être, notamment, en raison d'un certain manque d'affinités avec le chant de Derrick.
Même si mon intérêt était loin d'être optimal, je ne me suis pas ennuyé à l'écoute des albums de cette période, qui contenait de bonnes compositions.
Lire la suite ›
7 commentaires 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
la parenthèse de médiocrité ouverte après le départ de max cavalera (voire même avant son départ!) serait-elle aujourd'hui refermée? à l'écoute de ce nouvel et excellent album, je me trouve en droit de le penser! je n'avais pas trop aimé ce qu'avait sorti sepultura après arise, et j'ai trouvé les albums avec derrick green médiocres.
non pas que ce chanteur soit mauvais, il se défend plutôt pas trop mal, mais l'orientation musicale du groupe laissait à désirer: exit le thrash qui a fait la renommée du groupe, enter le néo/hardcore/tribal metal qui a vu le groupe s'enfoncer dans la seconde division.
et là grosse surprise: je trouve un feeling thrash death bien prononcé sur kairos, qui me rappelle un peu l'album schizophrenia pour l'esprit général. je trouve aussi que sepultura s'est recentré sur ses fondamentaux pour nous livrer un album en forme de best of sur lequel on retrouve tous les éléments forts du groupe: riffs briseurs de cou, rythmiques rapides voire ultra-rapides, des mid tempi ravageurs, des arpèges glacés et glauques comme sur beneath the remains, des sonorités bien sombres, des éléments tribaux utilisés avec parcimonie et au rendu optimisé car couplés avec des éléments indus rappelant ministry ou encore fear factory, voire nailbomb!
et surtout, des soli! andreas kisser a renoué avec ce qui lui a permit de s'illustrer depuis son incorporation dans sepultura depuis schizophrenia jusqu'à... arise!
tous ces éléments sont assemblés et mélangés avec talent, pour changer!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par papabordg TOP 1000 COMMENTATEURS le 4 janvier 2017
Format: CD
SEPULTURA en 2011 intègre l'écurie ultime et prolifique actuelle de NUCLEAR BLAST signant son douzième album: KAIROS. N'attendant plus rien des brésiliens depuis fort longtemps, je dirai meme depuis des lustres, je décide malgré tout d'en faire une écoute attentive car ma curiosité l'emportant absolument sur tout et notamment sur de médiocres préjugés qui jalonnent mon petit cerveau étriqué. La surprise fut de taille, immense meme, tant la claque prise me marqua aux fer rouges. L'artwork est somptueuse et révélatrice de l'état de forme du groupe et de sa bestialité, le son mis en boite par ROY Z est fabuleux donnant à KAIROS une puissance royale et interloquant, mettant parfaitement en avant chaque instrument. Les musiciens sont incroyables enchainant les morceaux avec furia, leurs riffs et solos sont à couper le souffle sur des refrains complètement accrocheurs qui meme s' ils restent sur le meme ton et tempo, ne lassent aucunement, conférant à l'oeuvre encore plus de force, de puissance, un mur compact qui vous arrive en pleine tronche. Une rythmique de fou à la RAMMSTEIN sur l'énorme "just one fixe" reprise surprenante et thrashysante de MINISTRY. Les rapides, furieux, groovants et hyper bandants "mask" et "no one will stand". Le lent mais monumental "Spectrum" au riff soutenu et inoubliable. Sans oublier un ANDREAS KISSER déchainé et habité sur le solo fantastique de "relentless". Quel talent! SEPULTURA s'est aussi faire cracher le refrain qui tue comme sur le terrible et imposant éponyme "kairos".Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique