EUR 26,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Kamerun! Une guerre caché... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Kamerun! Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948 - 1971) Broché – 6 janvier 2011

3.9 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 26,00
EUR 26,00 EUR 34,50
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Kamerun! Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948 - 1971)
  • +
  • Main basse sur le Cameroun
  • +
  • De la Françafrique à la Mafiafrique
Prix total: EUR 41,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Pendant plus de quinze ans, de 1955 à 1971, la France a mené au Cameroun une guerre secrète. Une guerre coloniale, puis néocoloniale, qui a fait des dizaines de milliers de morts, peut-être davantage. Une guerre totalement effacée des histoires officielles. En France, où l'on enseigne toujours que la décolonisation de l'" Afrique française " fut exemplaire et pacifique. Et au Cameroun, où il est encore risqué aujourd'hui d'évoquer ce terrible conflit qui enfanta une redoutable dictature... C'est dire l'importance de ce livre, qui retrace pour la première fois l'histoire de la guerre menée par les autorités françaises contre l'Union des populations du Cameroun (UPC), le parti indépendantiste créé en 1948, et tous ceux pour qui la liberté et la justice s'incarnaient en un mot : " Kamerun ! "
Pendant quatre ans, les auteurs ont enquêté en France et au Cameroun. Ils ont retrouvé de nombreux témoins : militaires français et camerounais, combattants nationalistes, rescapés des massacres... Dans les archives, ils ont consulté des milliers de documents et fait d'étonnantes trouvailles. Ils racontent comment furent assassinés, un à un, les leaders de l'UPC : Ruben Um Nyobè en 1958, Félix Moumié en 1960 et Ernest Ouandié en 1971. Et ils montrent comment l'administration et l'armée françaises, avec leurs exécutants locaux, ont conduit pendant des années une effroyable répression : bombardements des populations, escadrons de la mort, lavage de cerveau, torture généralisée, etc.
Plus de cinquante ans après la pseudo-indépendance accordée au Cameroun le 1er janvier 1960, cette histoire reste d'une brûlante actualité. Car c'est aussi celle de la naissance de la Françafrique, fruit du consensus colonial de la IVe République, puis de la diplomatie secrète de la Ve République. C'est l'histoire, enfin, d'un régime " ami de la France " en guerre perpétuelle contre son propre peuple : après vingt-deux ans de dictature sous Ahmadou Ahidjo et près de trois décennies de déliquescence sous Paul Biya, les Camerounais rêvent toujours d'indépendance et de démocratie.

Suivez l'actualité de ce livre sur Facebook

Biographie de l'auteur

Thomas Deltombe, journaliste indépendant, est l'auteur de L'Islam imaginaire. La construction médiatique de l'islamophobie en France, 1975-2005 (La Découverte, 2005). Manuel Domergue est journaliste indépendant. Jacob Tatsitsa est enseignant et doctorant en histoire à l'université de Yaoundé

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Cette somme importante a été réalisé par trois auteurs:

* Thomas Deltombe, journaliste
* Manuel Domergue, journaliste
* Jacob Tatsitsa, enseignant camerounais préparant sa thèse de doctorat à Yaoundé. J'imagine volontiers qu'elle devrait concerner le sujet de l'ouvrage.

En fait, j'ai deux sentiments après avoir terminé ce pavé de 700 pages:

* tout d'abord, j'y ai appris beaucoup vue le volume d'informations et de notes fourni: c'est un gros travail d'enquête qui a été réalisé par les trois auteurs. Les sources sont nombreuses, variées, de nombreux témoignages ont été recueillis. Dont acte.
* par contre, j'ai eu vraiment du mal à le finir ayant trouvé le ton trop militant à mon goût. J'ai régulièrement eu l'impression d'avoir un texte à charge (ça s'explique) contre la France et l'Armée Française en utilisant les canons traditionnels de l'analyse « progressiste » que je croyais ne plus voir en ce début de 21ème siècle dans un ouvrage de fond.

Dans le côté positif, l'ouvrage est très complet. Il revient sur la situation particulière du Cameroun dans l'empire colonial français: le passage de colonie allemande au protectorat confié aux puissances victorieuses suite à la première guerre mondiale: la Grande Bretagne et la France. Cette situation va largement influencer le comportement de la France jusqu'à la décolonisation car la métropole est alors sous surveillance de l'ONU concernant le dossier camerounais.
Lire la suite ›
2 commentaires 29 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mathieu Laroche TOP 500 COMMENTATEURS le 26 juillet 2014
Format: Broché Achat vérifié
Ce qu'ont écrit Thomas Deltombe, Manuel Domergue et Jacob Tatsitsa est une oeuvre magistale. Il sont bâtisseurs d'un historicisme salutaire et, je le crois, objectif (tant que faire se peut).
je recommande pour toute personne intéressée un tant soit peu par l'Afrique, son histoire, son évolution moderne et future. Car, bien que cet ouvrage semble traiter exclusivement du Cameroun (son titre !), la transposition à d'autres pays peut aisément s'imaginer...
Je recommande, d'autant plus que le volume est conséquent, vous aurez de quoi lire.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Désormais une version travaillée de l'histoire de la période de lutte de libération au Cameroun nous est livrée en édition ordinaire. Que ceux qui ignorent y puisent, quand il ne s'agit pas de faire travailler leur imaginaire. Il ne faut toutefois pas prendre la version pour une bible de référence! La culture des acteurs camerounais et la sociologie des sociétés africaines sont encore perçues et écrites de l'extérieur.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ayant passé mon enfance au Cameroun, j'ai toujours été très intéressé par l'histoire tourmentée de ce pays.

J'ai lu avec intérêt ce livre, très charpenté et remarquable mais qui pèche par une approche partisane.

Les points forts :

l'émergence du mouvement nationaliste, sa marginalisation de la compétition politique officielle ainsi que son implantation sont remarquablement restituées. Le passage à la clandestinité et les tensions qui ont agité le mouvement de l'UPC dans le maquis également.

Les points faibles :

Ils procèdent largement de d'un parti pris militant : les auteurs négligent presque complètement les dynamiques endogènes qui ont permis à A. AHIDJO d'accéder au pouvoir et de s'y maintenir. Il reprennent le concept de « Françafrique », en présentant largement Ahmadou Ahidjou comme un fantoche et son régime comme une pure façade, qui n'aurait bénéficié d'aucun véritable soutien. Ils éludent sa grande force et la raison de son maintien au pouvoir : la coalition des élites traditionnelles et bureaucratiques de toutes les régions du pays et leur assimilation réciproque. Les hautes personnalités françaises interviewées ont la part trop belle et ont souvent, à mon avis, surinterprété l'importance de leur action.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?