EUR 8,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Karitas, Tome 1 : L'esqui... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Karitas, Tome 1 : L'esquisse d'un rêve (Anglais) Poche – 17 novembre 2011

4.3 étoiles sur 5 14 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,40
EUR 3,71 EUR 2,81
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Karitas, Tome 1 : L'esquisse d'un rêve
  • +
  • Karitas, Tome 2 : L'art de la vie
  • +
  • Entre ciel et terre
Prix total: EUR 24,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Née en 1949 en Islande, Kristin Marja Baldursdottir est l'auteur de quatre romans, d'un recueil de nouvelles et d'une biographie. Karitas, sans titre est son premier roman traduit en français.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Feron Béatrice TOP 500 COMMENTATEURS le 15 mai 2013
Format: Poche Achat vérifié
Nous sommes en Islande en 1915. Steinunn est seule avec six enfants. La petite Karitas dessine très bien, un don qu'elle a hérité de son père, qui lui a aussi offert son premier carnet de croquis.
La veuve abandonne tout ce qu'elle a et déménage pour permettre à ses enfants de faire des études. Leur nouvelle vie est très dure: ils n'ont pas obtenu le logement promis et doivent travailler au salage des poissons qui blesse les mains jusqu'à l'os pour épargner, sou par sou, la somme qui ouvrira les portes de la connaissance.
Karitas est placée comme bonne et, très débrouillarde, arrive à trouver des solutions pour améliorer la vie familiale. Elle est remarquée par une belle dame passionnée par l'art, qui propose de lui donner des leçons de peinture.
Au début du XXe siècle, dans ce rude pays, la condition féminine est vraiment pénible.
Même une femme de caractère comme Steinunn, qui trouve le courage de braver le froid, la banquise, le mal de mer, le dénuement, le harassement du travail et j'en passe, avec ses six enfants et ce pour les faire étudier, ce qui ne manque pas de stupéfier son entourage, même elle dépend du bon vouloir des hommes. On ne tient pas les promesses qu'on lui a faites, on l'exploite. Karitas doit mettre son art entre parenthèses pour élever ses petits. Elle est seule, le plus souvent. Son mari arpente les mers en tous sens et ne se soucie pas de lui acheter ne serait-ce qu'une marmite convenable, en dépit de ses belles promesses.
Le récit est entrecoupé de brefs chapitres d'une ou deux pages présentant une des oeuvres de Karitas.
Lire la suite ›
4 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Guillaume TOP 1000 COMMENTATEURS le 13 octobre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Excellent roman !!!! En trois épisodes plus ou moins éloignés, nous voici confrontés à la vie de Karitas.

Nous découvrons tout d'abord son enfance et surtout la vie de sa mère, veuve qui s'installe dans une région de l'Islande qu'elle ne connaît pas. Quelle abnégation ! Cette femme sacrifie sa vie pour que ses enfants puissent acquérir l'instruction. Tous feront des études et la petite Karitas étant la plus jeune, elle sera la dernière à quitter le foyer familial pour aller jusqu'à Copenhague étudier les beaux arts...! Entre temps, elle sera la petite débrouillarde de la famille, celle qui améliore le quotidien pendant que sa mère, se frères et soeurs travaillent au salage des poissons : tache harassante qui abime la peau des mains.

Nous retrouvons ensuite Karitas dans sa vie conjugale. Elle se laisse séduire par un marin un soir et tombe enceinte sans que le père ne soit au courant. Etre fille mère dans l'Islande de l'époque n'est pas une mince affaire. Finalement, le père la retrouve et la fait venir dans son modeste foyer. Sa richesse n'est que dans ses paroles et la vie au foyer est pour le moins austère. Un enfant meurt et Karitas continue à cultiver son art malgré tout. Sa soeur, maîtresse de maison d'un grand domaine paraît sans coeur et lui fait faire une promesse qu'elle regrettera amèrement plus tard. Face à son conjoint qui cherche la fortune en mer et n'est jamais là, Karitas finit par dépérir et par quitter le foyer familial.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Inutile de faire un résumé sur "Karitas l'ébauche d'un rêve" et la suite aussi passionnante "Chaos sur la toile"Je viens grâce à ces deux livres ainsi bien sûr qu'au troisième dont j'ai fait l'éloge sur le
commentaire précédent de découvrir la littérature islandaise et je suis émerveillée par la profondeur,la sensibilité,l'intelligence et la psychologie des caractères aussi je vais continuer à lire les auteurs de ce pays en espérant être toujours aussi touchée par leur écriture et leurs histoires tellement vraies et passionnantes,de véritables leçons de vie.
1 commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
L'histoire est intéressante, on a ensuite envie de lire le tome II. Cependant, j'ai largement préféré les livres de l'islandais Jon Kalman Stefansson qui se déroulent à la même époque mais qui sont d'une merveilleuse poésie.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ecriture agréable, style originale loin des sentiers battus de la littérature.
Dépaysement total dans un pays tellement inconnu.
Karitas, Singmar, deux personnages hors du commun qu'on ne peut oublier.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Style très original, je dirais même unique. L'auteure mélange avec beaucoup de talent les évocations des oeuvres de l'artiste Karitas -- ses aquarelle, dessins, collages -- avec les dures réalités de sa vie de femme et de mère et sa relation avec son beau Viking de mari. Style très dense aussi, pas de dialogue, et avec des références culturelles pas toujours faciles. J'aurais voulu comprendre pourquoi il y a toutes ces références aux points cardinaux avec ou sans lettres majuscules --"le poète du Nord," "la ferme de l'est".
Je recommande ce beau roman mais en ce qui concerne les romans scandinaves que j'ai lus récemment, je préfère ceux de la norvégienne, Herbjorg Wassmo.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?