Karl Böhm : Die Entführun... a été ajouté à votre Panier

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Karl Böhm : Die Entführung aus dem Serail (l'enlèvement au sérail)

4.6 étoiles sur 5 9 commentaires client

Prix : EUR 22,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
19 neufs à partir de EUR 13,75 7 d'occasion à partir de EUR 5,44
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Karl Böhm : Die Entführung aus dem Serail (l'enlèvement au sérail)
  • +
  • Charles Gounod : Faust
Prix total: EUR 41,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Détails sur le produit

  • Acteurs : Choeurs et Orchestre du Bayerischen Staatsoper, Edita Gruberova, Francisco Araiza, Karl Böhm, Martti Talvela
  • Format : Classique, Dolby, DTS stéréo, DVD-Vidéo, Plein écran, PAL
  • Audio : Italien (Dolby Digital 2.0), Allemand (DTS 5.1), Allemand (PCM Stéréo)
  • Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Studio Canal
  • Date de sortie du DVD : 29 août 2005
  • Durée : 146 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • ASIN: B0009I8PHS
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.765 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Description du produit

Die Entführung aus dem Serail, 1 DVD, 146 minutes

Synopsis

Ce chef d'oeuvre comique de Mozart relate la "fuite du harem" de Belmonte, un noble espagnol. Une excellente mise en scène reconstituant de manière féérique le palais turc du pacha Selim...

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Karl Böhm est une valeur très sûre. Que le vieux maître - 86 ans lors de cette production ! - chemine lentement dans la fosse ne doit pas nous tromper : à peine a-t-il tourné vers un public munichois archi-conquis son sourire pétillant, tout juste a-t-il levé augustement sa baguette, et l'on frémit de bonheur. Böhm envahit la soirée de son autorité mâtinée d'une éternelle joie ; il a donné sa vie à Mozart, et ce tout dernier enregistrement est le véritable testament d'un apôtre du divin compositeur. Le réalisateur de la télévision allemande ne s'y trompe d'ailleurs pas : l'enregistrement s'arrête, alors que l'ovation est toujours à son comble (il faut d'ailleurs apprécier à leur valeur les hurlements de joie du public guindé de l'opéra de Munich !), sur l'image du maestro, seul sur la scène, qui, ému, fait mine de tirer le rideau et rit de la ferveur qu'il a su créer ! Cette nuit a dû assurément être très longue pour tous les privilégiés, artistes et spectateurs, ayant partagé ce moment.

La figure de Böhm vaut à elle seule l'achat du DVD ; mais que dire de la distribution ? Sensationnelle, fabuleuse, les qualificatifs les plus élogieux viennent à l'esprit d'un bout à l'autre des 2h30 du spectacle. La diva Gruberova est une bouleversante Konstanze, tout en retenue dans son jeu mais libérant une fureur lyrique hallucinante dans ses grands airs. Le second rôle féminin est assuré par la pétillante et délicieusement têtue Reri Grist.
Lire la suite ›
1 commentaire 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Karl Böhm et ses artistes nous offrent une version de l'Enlèvement du Sérail en effet d'anthologie, tant le chef conduit de manière symphonique mais jubilatoire cet opéra intimiste, gai, lyrique et comique tout à la fois, hymne d'amour et de rebélion...superbe.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Que c'est beau, quand le public reconnaissant acclame un vieux chef mozartien de 86 ans, tout ému........ après une représentation exceptionnelle qui n'a pas pris une ride : décors sobres en gris et blanc, à base de panneaux mobiles qui s'écartent, ou se rejoignent; costumes très simples, à peine suggestifs; et surtout, distribution irréprochable, avec en-tête une Edita Gruberova de 34 ans qui se joue de toutes les difficultés du rôle de Constance, et un Martti Talvela (Osmin, gardien du sérail) écrasant de stature et de présence scénique. Un Enlèvement au Sérail d'une beauté classique, rigoureuse, et respectueuse, au service de Mozart et de lui seul.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
L'Enlèvement avec Böhm à la baguette, on a beau dire, cela reste un must, le temps a eu beau passer. Une direction sublime, des voix remarquables, bref ce qu'on ne voit plus guère aujourd'hui. Et puis, et puis, une mise en scène gentillette, sans grande originalité, mais qui habite la musique, dialogue avec elle, et nous épargne les délires agressifs et plus ou moins délirants qui fleurissent en ce moment, qui défigurent la musique et éloignent de l'opéra les mélomanes les mieux accrochés, et même bien des chefs. Bref, tout le monde le sait, cet Enlèvement est l'une des valeurs les plus sures qui soient, et c'est un régal qui dure depuis longtemps.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
C’est peu de dire que Bohm connaissait l’œuvre lorsqu’il l’a dirigée en 1980 à l’opéra de Munich : la notice nous indique qu’il l’avait déjà jouée dans cette même salle en 1924 !! Au fait, cela lui faisait combien de trimestres de cotisation…pour une retraite qu’il n’a pas prise (il est mort l’année suivante) ? Que ces métiers de chef ou d’artiste doivent être passionnants pour que l’on ait à présent tant d’octogénaires qui remplissent encore les salles !
Donc dans les beaux décors de Max Bignens et avec une mise en scène de plus traditionnels (avec August Everding, on ne craignait rien…), correspondant bien à la direction musicale du Herr Doktor Bohm, vive, aux tempos assez lents mais paraissant toujours évidents, nous avons une distribution des grands soirs (cette soirée a d’ailleurs été télédiffusée en direct). On lui a reproché à l’époque quelques gags visuels, mais d’abord il n’y en n’a pas tant que cela, et puis après tout, un « singspiel » n’est pas Parsifal…
Edita Gruberova était – avec Christine Eda-Pierre, plus vivante sur scène- la grande Constance de l’époque (et à tous jamais). L’acquisition de ce CD se justifie déjà par sa seule interprétation. Mais ses 4 comparses sont très bien dans leurs rôles. « L’hénaurme » Osmin de Talvela est un bon gros nounours pas si méchant, à la voix à la fois métallique et grave, unique (je le préfère en Sarastro, et Kurt Moll en Osmin).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?