Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Kensington Square Edition limitée

3.6 étoiles sur 5 24 commentaires client

Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.
Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Vincent Delerm


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Album vinyle (13 avril 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Edition limitée
  • Label: Tot Ou Tard (Distribution)
  • ASIN : B0001XPYKW
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 24 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 874.244 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

Description du produit

Edition vinyl limitée 8345105251

Critique

Comme dans un inventaire à la Prévert, Vincent Delerm continue à déballer sa malle aux souvenirs et ajuste un vaillant name dropping. Et si tout cela n’était qu’un leurre, une manière élégante de prêter le flanc à la critique, alors que l’essentiel est ailleurs ?

Ce qui constituaient d’aimables vignettes dans le premier album se transforme avec Kensington Square en une œuvre à part entière et homogène. Si l’auteur-compositeur reste fidèle à ses thèmes et à l’idiome musical qu’il s’est choisit, cet art atteint là sa plénitude, que ce soit dans la ballade nue « Veruca Salt et Frank Black » interprétée avec Dominique A. et Keren Ann, ou le quatuor à cordes du morceau-titre évoquant un John Barry en grande forme.

Il subsiste bien encore quelques hésitations dans le curieux mélange de quincaillerie baroque et trompette-pacotille de « Les Filles de 1973 ont trente ans », thème fort astucieux et vachard dans lequel Delerm cite d’anciennes camarades de classes promues réelles ou fictives victimes ; ou dans la pochade « Natation synchronisée ». Mais ces séquelles ne sauraient gâcher l’élan d’un album construit autour du thème de la rencontre amoureuse, depuis la filature sautillante de « Quatrième de couverture » à l’épanouissement de  « Anna Pettersen ».

Album à l’inspiration riche et aux arrangements somptueux, Kensington Square est le tour de force d’un Vincent Delerm tout sauf dilettante. 

Loïc Picaud - Copyright 2017 Music Story

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Kensington square est avant tout l'histoire de rencontres. Prévues ou imprévues, on ne saurait dire quelles sont les plus belles,celle d'un homme et d'une femme devant l'étalage d'un vieux bouquiniste, celle de deux musiciens dans une pièce pour clavecin, ou encore celle qui est à l'origine d'une longue histoire d'amitié et de natation synchronisée ...
Au delà de ces rencontres, il s'agit également de la rencontre exceptionnelle entre une voix peu commune et de notes poétiques, tantôt légères ou graves, qui s'enchaînent et se lient pour créer des rythmes surprenants et s'échapper d'un piano. Dans leur envol, elles s'attachent à celles d'une multitude d'autres instruments, qui font toute la richesse de ce deuxième album. Alors,laissez vous tenter et arrêtez vous un instant Kensington square où vous redécouvrirez les petits riens qui font toute la beauté du quotidien ...
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 14 avril 2004
Format: CD
Un premier album exceptionnel dont je connais les paroles en intégralité du premier au dernier titre. Un second volet qui vient me combler totalement. Delerm est mon artiste préféré, je l'adore. Ce second album, je ne le possède que depuis moins de 24 heures, et il est déjà passé en boucle plus d'une dizaine de fois dans ma chaine hi-fi. C'est du grand art. Un disque dont on se dit qu'on pourra l'écouter 50 fois, 100 fois, 1000 fois et même plus, sans que l'on ne s'en lasse. On retrouve ici un Vincent Delerm fidèle à celui du premier album. Des textes bien écrits, d'une fluidité impressionnante, et qui nous amènent au creux des histoires qu'ils racontent. Ces textes sonnent vrais, et semblement proches de nous tout en étant de vrais chefs-d'ouvres littéraires. Ce qui nous fait dire que Vincent est plus qu'un chanteur, c'est un auteur qui chante ses textes. On retrouve également ici son gout particulier pour les noms propres tout comme une alternance de chanson calfeutrées, émouvantes, et de titres plus rythmés. "Le baiser Modiano" fait chialer, "Les filles de 1973 ont trente ans" rappelle surement à beaucoup une partie de leur histoire personnelle. Mais Delerm a aussi évolué, en bien. Ce deuxième opus, aux accents anglo-saxons, parait plus évolué musicalement, et l'interprétation, même si elle souffre toujours de certaines lacunes, s'améliore ici un peu. Mais là n'est pas l'important, Vincent nous fait rêver, voyager, rire, pleurer, et n'est-ce pas là la véritable marque de son talent... A l'heure des succès commerciaux, Delerm redonne à la chanson française une véritable identité.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En formation de Chambre, musicalement plus fruité, plus subtil, plus varié et plus sombre parfois, voici le nouveau Delerm. On n'est pas déçu, et pour ceux qui estime qu'il ne s'agit que d'un remake du premier, on peut leur répondre que Delerm reste Delerm. Il n'a rien renié de sa personnalité au contraire il s'affirme sans jamais forcer le trait, il a son style littéraire, son univers poétique référencant d'innombrables marques, anecdotes de la vie banale, celle de tous les jours. Mention spéciale pour "gare de Milan" à vous déchirer le coeur, "Anita Petersen" à vous arracher la machoir.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
e deuxième album, on l'attendait depuis longtemps. Surtout si on était tout comme moi fan de Vincent Delerm, qu'on connaissait par cœur son premier album, qu'on avait hurlé au chef-d'œuvre sur son DVD "un soir boulevard voltaire"... surtout si on aime Vincent Delerm. Enfin, ce temps est résolu, et c'est avec empressement que nous mettons "kensington square" (tant pis pour les majuscules !) dans notre lecteur. Et à partir de cet instant, nous allons entrer dans 45 minutes de bonheur, de pure joie, de désir intense. Oui, qu'on se le dise, Delerm n'a pas changé. Même si son côté anglais ressort sur ce deuxième album. Même si les arrangements sont plus travaillés. Et ce, au plus grand bonheur des auditeurs. Il y a comme toujours des moments de joie, des moments de tristesse. La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Même, il y a des moments de franche rigolade, comme à la fin de "Gare de Milan", où les crédits sont dictés, et non écrits. Certes, les personnes n'ayant pas aimé son premier album seront déçues. Mais pour les autres, ils seront tous d'accord : "Kensington Square" est un pur chef-d'œuvre.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
2ème album, 2ème merveille. Vincent Delerm nous décrit une fois de plus avec humour tendresse et parfois gravité ce monde qui est le nôtre. Les fans du dvd seront peut être surpris à la première écoute car il ne s'agit plus d'un duo piano voix grave mais de mélodies qui servent ces textes si joliment soignés!!
A écouter avec beaucoup d'attention !
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique