Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CDV Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
16
L'Éveil
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:4,99 €

le 6 mars 2018
Aëlle, l’héroïne, est une jeune femme de dix-huit ans, qui semble être engagée. Elle manifeste contre une loi visant à privatiser l’éducation. Elle ne le fait pas pour le « fun ». Elle a vraiment de solides arguments pour expliquer tout ce qui découle d’un tel système. Aëlle a reçu une éducation qui n’est pas dans la norme, telle que la société nous la présente. J’imagine qu’elle doit passer pour quelqu’un de loufoque auprès de certains camarades. Mais ce que je retiens principalement sur Aëlle, ce sont ses capacités de discernement sur elle-même autant que sur ce qui l’entoure. C’est ce point-là qui a marqué ma lecture.

En alternance, nous avons aussi accès au journal intime de Sloann, ce pur cliché du gosse de riche. Sloann n’est pas encore majeur et se plie admirablement aux ordres de son père. Son chemin est tout tracé. Il va détester Aëlle qui, même si elle s’en défend, va lui ouvrir des portes et l’obliger à réfléchir sur la vie de façon générale et le système dans lequel nous vivons plus particulièrement. Les tensions sont nombreuses entre eux et vont au-delà d’une attirance mutuelle. Leur attrait ne sera pas une évidence, il va leur falloir du temps et beaucoup de discussions.

Ce roman est bien plus qu’une histoire de cœur entre jeunes adultes, c’est le récit d’une autre façon de vivre, une des multiples possibilités que nous avons pour prendre en main le désastre écolo et politique. Je ne pense pas que ce texte se veuille moraliste même si l’on pourrait le penser. Les explications de Aëlle sont pour le lecteur autant que pour Sloann. Elle n’oblige personne à la suivre.

J’ai adoré tout ce qui touchait aux blessures de l’enfance, les explications, les remises en question.

C’est un roman qui mérite d’être lu surtout si l’on aime tout ce qui touche à la politique, l’environnement et aux différences sociales. Une lecture à n’aborder qu’avec un esprit ouvert.

La plume d’Iléana est toujours aussi agréable, même si j’ai trouvé quelques passages un peu long. J’ai retrouvé ce qui m’avait tellement plu dans La maison abandonnée, quelque chose qui prend aux tripes.

Le mieux, c’est de découvrir et de lire ce roman parce qu’il y a tellement plus à en dire.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 12 janvier 2018
L'héroïne, Aëlle, jeune femme d'une maturité étonnante, est actrice de sa vie et nous propulse dans son sillage. Elle trouve les mots les plus justes pour expliquer les choses graves qui concernent tant chacun de nous que la société toute entière.
On est accaparé par le récit documenté, sourcé avec exactitude comme un travail universitaire. Et c'est une des grandes forces de l'auteure.

Au travers du roman, l'héroïne aborde en profondeur les relations humaines dans leurs divers aspects : sociologiques, psychologiques, affectifs, environnementaux, écologiques, et ce avec amour. Un amour de l'autre, riche de bienveillance…

Voici un passage de l'ÉVEIL, symbole de l'énergie qu'il transmet :
"Elle était la messagère qui avait ouvert un autre chemin dans ma vie. Celle qui m'avait permis de réaliser ma place dans l'univers, rien de moins".

L' ÉVEIL est une œuvre très joliment écrite, intelligente, sensible et sensuelle. Après sa lecture, les voix d'Aëlle et de Sloann continuent d'exister dans la tête, comme les paroles des chansons de Bob Dylan.

Iléana Métivier, de part ses qualités et la noblesse des idées qu'elle défend, est devenue une des forces vives de la littérature indépendante. Un immense merci pour avoir écrit l'ÉVEIL.
À lire en priorité…
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 janvier 2018
Et voilà, je vous l’avais promis, j’ai mis un peu plus de temps que prévu pour le lire, mais je peux vous le dire, c’est une vraie tuerie !!!!

C’est une histoire qui change et qui fait évoluer, qui prépare le mental et nous offre une véritable bouffée d’air frais.

Tout dans ce livre est accrocheur, en partant de la romance pour ensuite se diriger vers l’éveil de son Être et oser appliquer ce qui nous donne envie au risque de devoir affronter sa famille ou ses amis.

C’est un livre qui n’y va pas de main morte, autant du côté politique que du côté écologique et il nous permet de comprendre certaines choses importantes. Le grand plus de ce livre, ce sont toutes ces références pour appliquer l’éveil à nous-même et croire en un avenir meilleur.

J’aime les questions soulevées et les idées proposées pour les résoudre. Car on nous parle tout le temps du problème écologique sans vraiment donner de solutions et surtout de comment les appliquer dans notre quotidien.

Il y a tellement de choses à dire sur cet ouvrage que je ne peux que vous le recommander. Mon personnage préféré c’est Sloann, ce jeune homme qui pense être le mieux informé et qui lentement change face aux arguments apportés. Je me suis parfois reconnue dans son scepticisme et sa vision sur le monde et on peut dire qu’Aëlle a fait du bon travail, car j’ai moi-même évolué intérieurement osant m’affronter.

En bref, l’écriture d’Iléana est toujours aussi fluide et attirante, elle nous porte et nous ouvre les portes d’un monde meilleur, à lire absolument, c’est une expérience fabuleuse !
|0Commentaire|Signaler un abus
le 21 avril 2018
Je ne vais pas, encore une fois, raconter l'histoire, j'ai vu que d'autres lecteurs ll'ont très bien fait, ce serait redondant !
L'éveil est un beau roman que j'ai pris plaisir à lire ; pourtant je ne suis pas ce qu'on appelle son public cible, mais il a su me toucher à travers la relation délicate qui se construit au fil des pages entre les deux protagonistes. L'auteure possède une écriture fluide agréable à lire et ce roman, que je recommande chaudement, n'aurait nullement à rougir dans votre bibliothèque à coté des auteurs édités.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 janvier 2018
"L'Eveil" est un roman dont je ne sors pas indemne. J'ai l'impression que l'autrice a arraché tous mes pansements, uns à uns pour creuser mes blessures, et leur permettre, enfin, de cicatriser.

Je commence fort mais c'est ce qui me vient avec le plus d'intensité pour écrire cet avis.

Mais à part ça, il parle de quoi ce bouquin ?

"L'Eveil" est un livre inclassable.

Romance par l'histoire d'amour très forte entre Sloann et Aëlle, deux jeunes qui se cherchent, se trouvent et se déchirent à l'âge où on ressent plus fort.
Roman sociétal par les prises de positions des différents personnages, selon leur éducation, les valeurs transmises, leur environnement.
Développement spirituel avec la quête de son moi intérieur. Je pense qu'on peut lire ce roman sans entrer dans cette quête, en restant spectateur (et en y prenant beaucoup de plaisir). Ou alors, on se laisse guider par l'autrice et c'est une lecture à vivre, intensément. En fermant ce livre, je peux affirmer qu'il n'y a pas qu'Aëlle et Sloann qui ont évolué, mais moi aussi.

Le début a été un peu long à lire, parce que ça m'a fait beaucoup réfléchir, je faisais des pauses pour mettre en parallèle ce qu'enseignait Aëlle avec ma propre vie, mes propres blessures.

Et les personnages ?

Aëlle est une âme libre, élevée à l’amour et à la confiance.
Sloann est une âme formatée, élevé aux menaces et brimades.
Deux opposés qui doivent pourtant se côtoyer.

Si j'ai été impressionnée par Aëlle, sa force, ses connaissances, j'ai été très touchée par Sloann, qui se révèle être un jeune homme ouvert sous ce vernis d'arrogance. Grâce à Aëlle, il apprend à se remettre en question, à se perdre presque pour mieux se reconstruire, se connaître, s'écouter. Ça semble évident, mais qui le fait vraiment ?
Et finalement, si c'était l'élève qui apprenait au maître ? ;)

En résumé ?
 
Écologie, éducation, économie, blessures, besoins fondamentaux… Iléana Métivier traite de tout ça avec une bienveillance qui fait du bien. On ressort de cette lecture apaisé.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
Mon dernier article était consacré à mon dernier coup de cœur 2017 et aujourd’hui je vous parle de mon tout premier coup de cœur 2018 ! J’ai d’abord découvert l’univers de Iléana Métivier avec sa nouvelle » la maison abandonnée » (voir lien à la fin de l’article). Son talent s’est confirmé avec « Seconde chance » édité aux éditions Guinet (voir lien à la fin de l’article). Une auteure avec un sens inné à l’observation et l’écriture sincère qui m’a émue plus que de raisons. Je persiste à dire que Métivier est une auteure qu’il faut suivre et j’espère que son talent sera reconnu à sa juste valeur !

« L’éveil » est l’histoire rocambolesque de deux lycéens qui appartiennent à deux mondes bien distincts. Aëlle est une jeune fille dont sa vision du monde est bien définie : altermondialiste, elle défend un mode de vie bénéfique à la protection de la Terre et une certaine philosophie. Sloann est quant à lui, fils d’un très grand dirigeant d’une entreprise agroalimentaire. Destiné à reprendre le flambeau et être bien présent dans les hautes sphères politiques, sa vie et sa carrière sont tracées depuis bien longtemps par un père autoritaire. Quand leur deux mondes se rencontrent des étincelles en jaillissent ! Le mépris éprouvé envers l’un ou l’autre, va vite se transformer à un débat houleux et surtout extrêmement intéressant.

« L’éveil » est un manifeste intéressant d’une vision précise du monde dans lequel nous vivons. Via un argumentaire très pointilleux, Aëlle expose son point de vue à Sloann. D’abord résistant à cet exposé, il se laisse porter petit à petit par les mots censés de Aëlle. Il faut dire que cette dernière a les idées bien placé et son dialogue éveil petit à petit la curiosité de Sloann. Aëlle énoncé différents points :

L’éducation : notamment en dénonçant le système national en le comparant aux écoles Montessori ;
Le poids familial dans nos réactions, nos comportements, nos désirs et dans la projection de soi dans le futur ;
Notre mode de consommation qui influence d’une manière néfaste les pays les moins riches (sous développés) : exploitation des ressources de la terre, exploitation humaine, dégradation de la flore et la faune, la surconsommation…
Notre habitation : exposition d’un autre moyen d’habitation responsable et en adéquation du respect de l’environnement : permaculture, toilette sèche, énergie renouvelable, système d’autosuffisance et de traitement de l’eau…
La capacité à écouter soi même et ressentir le bien être ;
et bien d’autres points.

L’argumentaire ne tombe pas dans l’excès ni la redondance, au fil des pages les explications se développent et d’autres points viennent élargir ses idées. L’auteure offre un récit apolitique, ce qui est totalement bienvenue !

Ce roman est surtout axé sur la communication entre les protagonistes : tel qu’un match de ping-pong, les discussions sont alimentés pas une verbe explosive.

Je suis totalement séduite pas ce roman. Les quelques 600 pages n’ont absolument rien enlevé à l’addiction que j’ai pu éprouvée. J’en suis même a regretté qu’il ne soit pas plus long. L’auteur m’a plongée dans un monde que je soupçonnais mais dont je n’avais pas en ma possession les tenants et les aboutissements. Il a su toucher une corde sensible et m’a éveillée à voir les choses différemment et à me projeter dans des projets à ma portée de mains ( je pense notamment à la permaculture et pourquoi pas aux énergies renouvelables ou aux fonctionnements des écoles Monstessori).

« L’éveil » est un condensé de philosophie, de notions de bien être, de notions d’environnement, et le tout saupoudré d’une romance magnifique ! Il n’y a rien de prétentieux ou de science infuse dans ce roman. Il ouvre simplement le débat sur tous les points ci dessus, il n’influence nullement le libre arbitre et vous laisse seul, juge d’apprécier ou non les faits énoncés.

« L’éveil » est un véritable coup de cœur ! Roman que je ne pourrais en aucun cas oublier : les thèmes abordés et les personnages en font un de ces livres qu’on ne peut absolument pas passer à côté ! Curiosité et ouverture d’esprit n’ont jamais pris autant de sens !
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 janvier 2018
Je commence par remercier l'auteure Iléana Métivier de m'avoir fait confiance pour la lecture de son livre.
J'ai été tout de suite attiré par la couverture que j'ai trouvé très belle puis ensuite j'ai lu le résumé et là je suis tombé sous le charme. J'ai donc accepté aussitôt la demande d'Iléana.
Je me suis plongé dans l'histoire d'Aëlle et Sloann deux jeunes gens complétement différent mais qui vont être attiré l'un par l'autre dès leur première rencontre.
J'aime beaucoup Aëlle car elle a des idées bien précise sur la vie et elle est enthousiaste mais aussi elle n'a peur de rien. C'est une jeune femme sûr d'elle et bien dans sa peau.
J'aime aussi beaucoup Sloann car il est arrogant et beau gosse mais surtout il ne veux pas s'engager avec une fille. Il préfère les coup d'un soir. Ce que j'ai beaucoup aimer chez lui c'est qu'il va évoluer au fil du livre.
Tout les deux, ils vont vivre une belle histoire d'amour mais aussi d'amitié et des respectes des valeurs.
J'ai beaucoup aimer le passage sur l'éducation national et je suis d'accord avec ce qu'explique l'auteure comme quoi l'éducation façonne nos enfants pour être les meilleurs et nous parents ont exige la même chose d'eux mais ça ne les aide pas.
Il y a une partie que j'ai trouvé un peu longue quand l'auteure explique comment Aëlle vie ses émotions et ce que c'est l'Etre qui est en elle et qui gère ses émotion. C'est une partie du livre qui n'est pas facile a explique pour ma moi car c'est un peu de la philosophie.
Pour finir, j'ai adoré cette histoire car même si il y a eu un moment plus long j'ai fais abstraction de ça et je me suis concentré sur la romance. Du coup, j'ai rie, j'ai pleuré et quand j'ai fini le livre je me suis posé pleins de questions sur le coté philosophique de l'histoire.
Merci à Iléana Métivier pour ce bon moment de lecture.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 26 janvier 2018
L’Éveil, un roman d’Iléana Métivier, à la couverture magnifique, fraîche et pleine de douceur. Je suis arrivée à la fin de ma lecture, et je peux vous dire que toute l’histoire et les pensées qu’elle contient sont également très fraîches et pleines de douceur. Dans la foulée, j'en profite donc pour remercier Iléana Métivier de m'avoir fait parvenir son ouvrage, ce fut un réel plaisir de le découvrir !

Tout commence lorsque deux jeunes adultes se rencontrent de manière inopinée. D’un côté, nous avons Aëlle : une jeune femme en paix avec elle-même, en accord avec ses convictions et qui fait tout ce qu’elle peut pour ne pas porter préjudice à la Terre qui lui a donné naissance.

De l’autre côté, il y a Sloann : un jeune homme qui vit dans l’opulence depuis sa naissance, qui consomme, ou plutôt surconsomme, plus que de raison sans jamais se poser de questions. Il n’hésite pas à faire la fête dans la débauche la plus totale.

Le jeune homme dont la vie est toute tracée par son directeur de père tombe de haut lorsqu’il apprend qu’une façon de vivre différente est possible et découvre la vérité sur son mode de consommation. Sa prise de conscience va se faire au travers de véritables joutes verbales, lors desquelles chacun défend son point de vue. Aëlle, avec sa façon bienveillante de présenter les choses, devient immanquablement un personnage attachant. D’ailleurs, pour les mêmes raisons, Sloann va s’attacher à elle.

Au final, malgré leurs différences, un lien profond se tisse entre les deux jeunes, qui deviennent rapidement plus que des amis, tous deux s’ouvrant à un nouveau monde de sentiments qu’ils ne connaissaient pas.

L’Éveil est un roman très positif, c’est certainement ce qui attirera le plus les lecteurs. Le récit n’est jamais culpabilisateur, encore moins moralisateur. En plus, c’est tellement beau de voir Sloann s’épanouir progressivement, changer ses habitudes tout en restant lui-même, lâcher prise. C’est très encourageant.

En somme, comme je l’ai dit d’entrée de jeu, il s’agit d’une lecture fraîche et positive, qui montre qu’au-delà des différences de styles de vie et des avis opposés, des discussions et des rapprochements sont possibles ; il suffit de s’ouvrir un peu et de découvrir l’autre. En parallèle ce roman nous montre qu’un autre mode de vie est possible, tout un chacun pouvant faire ce qu’il peut/veut pour y arriver, mais pour ce faire, il est indispensable qu’il soit renseigné.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 mai 2018
Aëlle remplace sa mère à son boulot de femme de ménage chez une famille richissime (d'argent, pas d'amour, malheureusement) et rencontre le fils aîné dès son premier jour. Ils ont le même âge et la conversation s'engage facilement, notamment sur le système éducatif français, puisque Aëlle revient d'une manifestation en mauvais état.

A chaque rencontre donc, Aëlle et Sloann discutent de nombreux sujets différents, qui recouvrent les principaux domaines de la vie : l'éducation, l'économie, le bien-être et j'en passe. Au début, ce sont plus des débats que des discussions car les deux adolescents ont des avis opposés. De plus, au début, je trouvais Aëlle très mademoiselle-je-sais-tout, ce dont Sloann l'a d'ailleurs accusée également. C'était peut-être dans le ton, quoi qu'il en soit, c'est un fait que au final, Sloann adhère à beaucoup de choses qu'elle raconte, et j'ai un peu l'impression que tout ce qu'elle dit est correct, tout ce qu'il pense est faux. D'un autre côté, on ne peut nier que ces idées à lui sont loin d'être écologiques et n'œuvre pas pour le bien de l'humanité …, ce qui lui vient de son père qui n'en a cure, seuls l'argent et la puissance comptent. A se demander s'il est capable d'éprouver la moindre once d'amour. Aëlle est une fille simple, en symbiose avec la nature, elle lutte pour une vie meilleure, pas seulement pour elle, mais pour tout le monde. Elle agit à son niveau et même si ce n'est pas grand chose, ce n'est pas rien non plus. Sloann remet en question tout ce qu'il a appris et c'est dur pour lui, car toute sa vie repose dessus. Mais son cerveau ne peut plus s'arrêter de cogiter.

J'ai vraiment apprécié ces deux personnages, Sloann peut-être un peu plus. Il évolue beaucoup au fil des pages, alors qu'Aëlle, pas vraiment. Mais elle l'aide, elle est présente pour lui s'il a besoin. Dans les personnages secondaires, Nédji est … comment dire, très direct, il dit ce qu'il pense. Sa relation amicale avec notre héroïne (tout à fait ordinaire, cela dit) est solide et intéressante, bien mise en valeur. Au contraire, la relation entre Sloann et son meilleur ami n'est pas assez exploitée, j'aurais aimé qu'il discute plus avec lui, avoir son point de vue de gosse de riche (oh le préjugé ! Mais après tout je le connais pas assez). En revanche, l'évolution de la relation entre Sloann et sa mère prend un tournant inattendu, mais bienvenu, un peu de douceur, ça ne peut pas faire de mal. Et quelques larmes non plus, j'ai adoré les passages où Sloann se montre vulnérable. C'est pas très sympa pour lui, mais comme ça Aëlle peut le réconforter et en plus ça contribue à sa révélation.

Le récit alterne entre les deux protagonistes, c'est vraiment agréable à lire. Les propos et principes d'Aëlle poussent non seulement son interlocuteur (Sloann) mais aussi le lecteur à réfléchir. Si Sloann découvre bien le milieu de son amie, l'inverse est moins vrai, en tous cas pas de façon assez directe. L'intrigue est bien menée, même si je trouve que ça fait trop de séparation/réconciliation.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 janvier 2018
Quand l'auteur a pris contact avec moi pour me proposer la lecture de son roman, elle a su titiller mon intérêt, intérêt qui s'est d'autant plus éveillé quand j'ai lu la quatrième de couverture. Je dois admettre que ce livre a su me surprendre totalement car je ne m'attendais pas à de telles discussions entre Sloann et Aëlle, et encore moins à ce qu'elles prennent une telle place dans l'histoire.

C'est une remise en question de notre société et de nos habitudes de consommation que nous propose l'auteur à travers les échanges entre nos personnages. Ils sont finalement un bon prétexte pour nous faire réfléchir sur notre propre vie et je dois admettre que je me suis beaucoup interrogée durant cette lecture. J'ai aussi un peu plus ouvert les yeux sur certaines choses à travers les idées véhiculées par Aëlle et je compte bien commencer de changer certaines de mes habitudes.

Outre ces réflexions passionnantes, l'histoire entre Aëlle et Sloann est touchante et permet de travailler aussi sur certaines idées reçues et certains préjugés. Aucune vie n'est parfaite, nous avons tous nos hauts et nos bas et notre lot de galères. La découverte de leurs univers respectifs est passionnante et rappelle à quel point juger quelqu'un sans rien connaître de sa vie est trompeur.

C'est donc une histoire passionnante aux nombreuses réflexions qui nous est proposée, le tout servi par un style accrocheur et percutant, mais surtout par des personnages attachants et qui deviennent nos amis au fil des pages.

En bref, que puis-je dire de plus pour vous convaincre de tenter l'aventure? Sloann et Aëlle n'attendent que vous, alors lancez-vous!
|0Commentaire|Signaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici