• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
L'élégance du hérisson a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

L'élégance du hérisson Broché – 31 août 2006

3.7 étoiles sur 5 430 commentaires client

Voir les 7 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,50
EUR 8,00 EUR 0,50
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'élégance du hérisson
  • +
  • La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
Prix total: EUR 43,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Qui sème le désir

- Marx change totalement ma vision du monde, m'a déclaré ce matin le petit Pallières qui ne m'adresse d'ordinaire jamais la parole.
Antoine Pallières, héritier prospère d'une vieille dynastie industrielle, est le fils d'un de mes huit employeurs. Dernière éructation de la grande bourgeoisie d'affaires - laquelle ne se reproduit que par hoquets propres et sans vices -, il rayonnait pourtant de sa découverte et me la narrait par réflexe, sans même songer que je puisse y entendre quelque chose. Que peuvent comprendre les masses laborieuses à l'oeuvre de Marx ? La lecture en est ardue, la langue soutenue, la prose sub­tile, la thèse complexe.
Et c'est alors que je manque de me trahir stupidement.
- Devriez lire l'Idéologie allemande, je lui dis, à ce crétin en duffle-coat vert sapin.
Pour comprendre Marx et comprendre pourquoi il a tort, il faut lire l'Idéologie allemande. C'est le socle anthropologique à partir duquel se bâtiront toutes les exhortations à un monde nouveau et sur lequel est vissée une certitude maîtresse : les hommes, qui se perdent de désirer, feraient bien de s'en tenir à leurs besoins. Dans un monde où l'hubris du désir sera muselée pourra naître une organisation sociale neuve, lavée des luttes, des oppressions et des hiérarchies délétères.
- Qui sème le désir récolte l'oppression, suis-je tout près de murmurer comme si seul mon chat m'écoutait.
Mais Antoine Pallières, dont la répugnante et embryonnaire moustache n'emporte avec elle rien de félin, me regarde, incertain de mes paroles étranges.

Revue de presse

La surprise est jolie et le succès mérité pour cette enseignante en philosophie qui croque de si réjouissante façon les personnages et les situations...
Les plaisirs minuscules de l'existence, ces instants parfaits où, parfois, tout bascule, Barbery les saisit avec la nostalgie atemporelle d'un Marcel Proust et la fraîcheur d'un Philippe Delerm. Drôle, intelligent et servi par une langue mélodieuse, ce conte philosophique a quelque chose de japonais : gravement léger, aérien comme un haïku. (Anne Berthod - L'Express du 23 novembre 2006)

Dire que Muriel Barbery est douée serait rester en dessous de la vérité. Elle est comme l'orgue, un orchestre à elle seule. Capable de faire entendre les jeux les plus variés, l'érudit, le bouffon, le moqueur, l'ému, le polémique, le truculent... Elle a un humour dévastateur. Plus rare encore, le sens de l'inattendu. On pleure de rire en la lisant. Et ce n'est que son deuxième roman. Si elle est, à 37 ans, capable d'une telle virtuosité, que sera-ce demain ? (Jacques Nerson - Le Nouvel Observateur du 23 novembre 2006)

Elle dit également qu'elle écrit de manière désordonnée - alors que dans son livre, c'est justement cette structure de narration alternée et très travaillée que l'on remarque, de même que l'architecture savamment étudiée d'une galerie de personnages animée par trois acteurs forts et psychologiquement bien pensés : la concierge, l'adolescente riche et surdouée qui veut se suicider, et le nouveau locataire japonais, riche également, veuf, et amateur d'art - il y a de belles envolées sur l'art et la culture dans cet ouvrage. Renée, n'est pas ce que l'on peut appeler une héroïne, et elle n'est même pas sympathique - au début tout au moins. Cette concierge de 54 ans, qui officie depuis près de trente années au 7, rue de Grenelle, est une veuve, «rarement aimable», «une haleine de mammouth», «petite, laide, grassouillette», «des oignons aux pieds», qui manie l'ironie avec générosité. Personne n'échappe à ses sarcasmes. En fait, derrière la concierge se cache une férue de philosophie. Les apparences sont trompeuses : c'est l'un des messages simples de ce récit, écrit dans un style vraiment piquant, drôle, léger et érudit. Un roman qui pourrait entrer dans le registre des contes, sans leur côté puéril, avec une dose d'insolence même. Bien sûr, il est difficile d'expliquer les raisons d'un succès qui a été, avant tout, porté par le formidable travail des libraires - Muriel Barbery a d'ailleurs décroché le prix des libraires. Mais on peut dire que c'est un livre bien. De L'Élégance du hérisson, son auteur souligne qu'elle s'est fait plaisir en l'écrivant. Un plaisir largement partagé. (Mohammed Aïssaoui - Le Figaro du 10 mai 2007)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
J'ai vu le livre il y a un moment et j'ai voulu relire le livre. Il m'a paru très long de par les longs monologues intérieurs, parfois compliqué à suivre pour ceux qui n'ont aucune idée de qui sont les différents philosophes, etc. mentionnés. Néanmoins, j'ai aimé ce livre parce que l'histoire m'a touché et m'a transporté. Je l'ai même acheté en double pour l'offrir à une amie.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Sophia H. le 21 février 2017
Format: Poche Achat vérifié
Mon livre préféré :). J'ai adoré l'écriture de Muriel Barbery, et ce roman est original, touchant, et drôle également ! J'ai passé de très bons moment et l'ai même lu plusieurs fois :)
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. N'ayant pas eu la chance de faire de longues études littéraires, je me suis senti largué. Certains passages utilisant des références littéraires strictes étaient un peu longs et ce n'est pas pratique de lire un roman un dictionnaire ouvert à côté de soi. Mais ce roman nous tire par le haut, certains passages sont très drôles, d'autres très poétiques et enfin d'autres très émouvants. C'est un des meilleurs livres que j'ai lu dernièrement.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Elbaz le 11 novembre 2009
Format: Poche Achat vérifié
Il semble que mon niveau de connaissances ne soit pas à la hauteur de cette écriture qui est très recherchée et complexe. Dommage car l'histoire est originale, mais je n'ai pas pu le finir....
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par henri34 TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 juin 2015
Format: Poche
J'ai été grandement déçu par un début d'histoire poussif et faisant trop la part belle à une réflexion philosophique plutôt ardue et bourrée de poncifs éculés du genre : Les riches sont tous pourris ...Seuls les pauvres sont honnêtes ... La religion est l'opium du peuple...etc ...
En somme une première partie plus sectaire et moralisatrice que passionnante ...
Toutefois, ce livre m'ayant été vivement recommandé par une amie artiste aux goûts très surs , par égard pour elle, j'ai persisté, et, je n'en suis pas mécontent !
Donc, à mi-parcours j'ai failli abandonner, quand Mr Ozu est apparu .
Et c'est à ce moment là, que commence vraiment l'histoire : Les deux principales héroïnes Renée la concierge quinquagénaire et Paloma ,jeune fille de douze ans, prennent réellement vie , communiquent , vivent enfin !
Cette deuxième partie est vraiment intéressante , subtile et savoureuse avec une belle réflexion sur la place de l'art et son parfum d'éternité dans nos vies de mortels.
En résumé : Une fable triste, longue à se mettre en place, mais finalement intéressante et dont chacun tirera la morale qui lui plaira . Pour ma part, j'ai retenu une pensée attribuée à Renée "L'art , c'est la vie, mais sur un autre rythme" et, une autre de la jeune Paloma : " C'est comme si les notes de musique faisaient un genre de parenthèse dans le temps, de suspension, un ailleurs ici même, un toujours dans le jamais . Oui, c'est ça, un toujours dans le jamais ."
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Style compliqué à outrance... manque de modestie de l'auteur qui veut montrer combien elle est intelligente (à travers la gamine) et combien elle est cultivée (à travers la concierge).
En comparaison ça me fait penser à du Satriani qui est connu pour être un des meilleurs guitaristes au monde mais qui est inécoutable car toujours dans la performance technique. Contrairement à un BB King qui mettait trois notes là où l'autre en met vingt mais qui lui, jouait avec son âme. C'est ça le vrai talent !
Mets toi au blues Barbery !!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
J’avais entendu beaucoup de bien à propos de ce roman, et lorsque j’ai pu le repêcher pour lui éviter un passage dans une déchetterie, je n’ai pas franchement hésité !

L’élégance du hérisson parle de Renée, une concierge qui est beaucoup plus qu’elle ne le paraît en réalité : elle est incroyablement cultivée, mais fait tout pour le cacher. Paloma, elle, est une jeune fille qui passe son temps à cacher son intelligence, et qui se désole du monde qui l’entoure. Elle a donc décidé de se suicider pour ses 13 ans.
Et ces deux êtres incroyables habitent le même immeuble… parviendront-elles à se rencontrer ?

Il est vrai qu’il est parfois difficile de ne pas se laisser influencer par les commentaires que l’on peut avoir sur un livre. J’avoue aussi que j’en avais lu certains avant de commencer ce bouquin, et que j’ai essayé de ne pas trop entacher ma propre opinion avec. Laissez-moi vous dire que ce n’était pas de la tarte !

Le roman commence avec des réflexions et un style d’écriture qui ne sont pas forcément à la portée de tout le monde. Ça m’a rappelé mes cours de philo du lycée, et c’était pas glorieux, comme truc… cela étant, je suis curieuse et le tout restait assez fluide pour m’inciter à continuer. Renée se présente très rapidement comme une femme que nous allons avoir du mal à cerner, très riche de bien des manières, et avec un recul froid sur le monde qui l’accueille.

Je sais que certains ont pris ce roman comme une prise de haut, quelque part.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique