• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Lélia a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ships from USA. Please allow 2 to 3 weeks for delivery. Book shows a small amount of wear to cover and binding. Some pages show signs of use. Sail the seas of value.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Lélia Poche – 15 septembre 2003

4.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les 17 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 26,51
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 23,90
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 7,90 EUR 4,26
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Lélia
  • +
  • Indiana
  • +
  • La mare au diable
Prix total: EUR 17,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Ce roman (1833) est inspiré, moins par la vie que par la personne de George Sand. L'héroïne est une femme d'action, mais dévorée du démon de l'analyse, et dont le charme opère sur bien des hommes : le poète Sténio (on songe à Musset), l'ancien aventurier converti, Trenmor, l'ermite Magnus. Lélia cherche la paix en devenant l'abbesse d'un couvent. Sténio l'y retrouve et c'est le drame. George Sand distinguait elle-même dans son livre une question psychologique, une question sociale (la femme dans la société), la poésie des personnages, le style qui traduit cette poésie. Lélia, ajoutait-elle, signifie la déception, la souffrance, le cœur défiant et desséché, le désespoir. - Sténio signifie l'espérance, la confiance dans l'avenir, l'amour. L'auteur apporte une philosophie, celle du désespoir lucide, au service d'un grand livre

Biographie de l'auteur

Née le 5 juillet 1804 à Paris, Aurore Dupin est la fille d'un officier des armées impériales et d'une couturière. Très tôt, elle noircit cahier sur cahier. Comme toutes les jeunes filles de son époque, elle se marie et devient mère de famille. Elle se sépare pourtant de son mari pour mener une vie indépendante, décision qui fit scandale. Ses premiers romans, "Indiana" et "Lélia", ont un immense succès : elle devient célèbre, sous le pseudonyme de George Sand. Écrivain engagé, elle revendique pour les femmes le droit au divorce, à l'égalité civile et elle s'enthousiasme pour la révolution de 1848. Sous le Second Empire, elle continue d'écrire, publiant notamment "La petite Fadette". Ses œuvres les plus connues sont ses romans «paysans» mais elle est aussi l'auteur de contes, de légendes, de romans au réalisme social très marqué et de nombreuses pièces de théâtre, ainsi que vingt-quatre volumes de correspondance ! George Sand est décédée le 8 juin 1876.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Avant 'Lélia' je n'avais lu que les romans "champêtres" de G. Sand ('la mare au diable', 'la petite fadette'). Celui-ci n'a rien à voir. Il est probablement une oeuvre magnifique pour les passionnés du genre ou les étudiants en littérature, mais pour moi lecteur lambda, qui veux modestement passer un agréable moment de lecture en compagnie d'un bon écrivain (d'une autre époque certes, mais certains vieillissent mieux que d'autres), 'Lélia' est un roman qui a vraiment subi les assaults du temps, imprégné de religion et de tourments de l'âme à n'en plus finir et un peu niais : Lélia, Sténio, Magnus, tout ce petit monde hystérique se torture à plaisir sur les passions charnelles ! Il faut néanmoins souligner la richesse des réflexions existentielles qui constituent le coeur du roman, réflexions sur la nature humaine, sur la religion, sur la vie ascétique. Voici un extrait des paroles de Lélia concernant sa retraite monastique : "Et pourtant, me disais-je encore, à quoi sert la retraite, à quoi sert la réflexion ? Ai-je moins souffert parmi ces tombeaux en ruine qu'au sein des pompes humaines ? Qu'est-ce qu'une philosophie stoïque, qui ne sert qu'à créer à l'homme des souffrances nouvelles ? Qu'est-ce qu'une religion expiatoire et gémissante, dont le but est de chercher la douleur au lieu de l'éviter ? Tout cela n'est-il pas le comble de l'orgueil et de la folie ?".
Je tiens à souligner un détail pratique concernant les notes de bas de page. Le livre en est plein ! et on y apprend le suicide de Sténio avant même qu'il ne soit révélé par l'auteur...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Skin-deep, le déclassé TOP 1000 COMMENTATEURS le 11 janvier 2008
Format: Poche
"Lélia" ou la quintessence du romantisme. D'un romantisme, celui des années 1830, désenchanté, sombre, désespéré. "Dieu est mort", semble proclamer, dès les premières pages, la farouche Lélia, debout dans une église au sein d'une assistance agenouillée. Lélia, belle ténébreuse, saturnienne, "la plus atrabilaire des femmes", emblématise la mélancolie et le "mal du siècle" dans ce qu'il a de plus profond: le sentiment déchirant d'un infranchissable abîme entre le Ciel et la Terre, l'âme et les sens, entre la part divine de l'être et son écorce charnelle: "Hélas! j'ai besoin du ciel, mais je doute." Autour de Lélia, comme pour illustrer l'ancienne théorie des quatre humeurs, gravitent trois personnages, trois grands "Types", qui figurent hiératiquement trois âges de la vie, trois saisons du coeur, trois modes d'être au monde: le poète Sténio, c'est l'humeur sanguine, l'enthousiasme de la jeunesse et la foi en l'avenir; le flegmatique Trenmor, l'ataraxie du sage philosophe que les passions n'ébranlent plus; et, figure plus complexe qu'il n'y paraît, l'ironiquement dénommé Magnus, prêtre à la foi chancelante, la colère devant la vénéneuse beauté de Lélia. Il suffira d'une énième, très belle et sulfureuse variation romantique sur le thème du Double et des masques, pour lancer véritablement l'action d'un roman jusque-là figé, et exhausser le destin de Sténio, grande figure romantique de "l'enfant du siècle", au rang des anges déchus de l'Idéal inaccessible.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus