Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'épopée des hydravions Latham : L'Aéronautique maritime Broché – 10 juin 2015

A la recherche d'une idée cadeau ? Découvrez notre boutique idées cadeaux livres, organisée par tendances et catégories. Une large sélection pour tous les goûts !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché

Idées cadeaux livres 2017 Idées cadeaux livres 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Caudebec
Ville touristique ou ville industrielle ?

Caudebec est une petite ville normande d'à peine 2 000 habitants située sur les berges de la Seine et surplombée au nord par le plateau crayeux cauchois. Bénéficiant d'un climat relativement doux et clément, elle subit l'influence du climat océanique. Ville historique, elle était connue pour la beauté de son église Notre-Dame d'un style gothique flamboyant. Henri IV la décrivait comme "la plus belle chapelle du royaume". Située à plus de 40 km de l'embouchure de la Seine, Caudebec-en-Caux était réputée, jusque vers 1960, pour son mascaret que l'on nomme localement «la barre». Dans certaines conditions de marées, de vent et de débit de la Seine, celui-ci pouvait prendre la forme d'une vague de plus de 2 mètres de haut qui remontait le fleuve à vive allure.

Ce phénomène n'encourageait donc pas l'implantation d'un aéroport, ou d'une usine sur les berges. Avec l'aménagement du fleuve et du port du Havre situé en aval, ce phénomène spectaculaire a aujourd'hui pratiquement disparu.

Au début du siècle, les voies de communication par la route n'étaient pas non plus très faciles. Une ligne de chemin de fer devenue propriété de l'État en 1908 permettaient de relier Caudebec à Barentin (la banlieue de Rouen) en passant par la vallée de l'Austreberthe qui ne comptait pas moins de 20 filatures. Quatre liaisons étaient programmées chaque jour permettant d'attraper une correspondance sur Paris. Le matin, la première liaison vers Rouen permettait d'acheminer le poisson sur les étals des poissonniers de Rouen et de Paris. A proximité de Caudebec, au Sud Sud-ouest, s'étend le village de Villequier, connu par la noyade de Léopoldine, fille de Victor Hugo, et de son mari. Le Château de Villequier dominant la vallée de la Seine eut des propriétaires illustres. A l'Est, on trouve le village de Saint-Wrandille-Rançon et son abbaye. La douceur des berges protégées des pluies et des vents dominants apportées par la mer grâce aux falaises du pays de Caux, les difficiles communications avec les sites industriels contribuaient à préserver la qualité de vie de cette petite bourgade, tant et si bien que certains Havrais négociants avaient choisis d'y établir leur résidence secondaire. On pourra citer les familles Latham, Rufenacht, etc..

Présentation de l'éditeur

"Au cours de la première guerre mondiale l'Hydraviation légère eut un rôle essentiel dans la protection des côtes des alliés afin de préserver les infrastructures portuaires des tirs de torpilles depuis les sous-marins allemands.
Au lendemain de ce conflit, la Marine perçut l'intérêt d'impartir à l'Hydraviation d'autres misions et si elle continua de s'équiper d'hydravions de reconnaissance, elle commanda également des hydrations torpilleurs.
Les hydravions Latham, construits à Caudebec en Caux, furent affectés dès 1922 au Centre Aéronautique Marine de Cherbourg Chantereyne afin d'expérimentations en haute mer, notamment en matière de radiogoniométrie.
De telles avancées technologiques aboutirent à concevoir une liaison transatlantique avec des hydravions quadrimoteur, qui n'eut jamais lieu du fait de la disparition du Latham 47-2 le 18 juin 1928, dans l'Océan Arctique, lors d'une mission de sauvetage dirigée par l'illustre explorateur Roald Amundsen.
Cette disparition, conjuguée aux pressions exercées par le Ministère de l'Air et aux effets dévastateurs sur le plan économique de la crise de 1929, imposèrent une fusion absorption de la Société Latham par le groupe Amiot, sous le vocable de Société d'Emboutissage et de Constructions Mécaniques (SECM).
D'autres temps, d'autres destinées s'ouvraient à partir de 1932..."

Une même technique constructive, poussée à l'extrême finesse au cours de 10 années d'études et d'essais a conduit à la réalisation d'appareils métalliques tous semblables quant à la robustesse.au rendement et aux qualités de vol

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?