Acheter d'occasion
EUR 16,20
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Robert Laffont 1970 ?COUVERTURE SOUPLE EDITEUR
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'épopée kamikaze. Reliure inconnue – 1970

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Reliure inconnue, 1970
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00

bonnes résolutions 2017 bonnes résolutions 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

390 pages; photos

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par HORIZON 2050 TOP 500 COMMENTATEURS le 17 novembre 2007
L'auteur explique d'abord comment s'est formée cette idéologie kamikaze avant et durant la guerre. Ce mouvement plongeait ses racines dans les tréfonds de la culture japonaise, ou ont considérait le trépas, "non pas comme une fin en soi se confondant avec le néant et l'inconnu, mais comme une épreuve purificatrice et le moyen d'accéder au nirvana des ancêtres valeureux". Les kamikazes étaient "considérés comme des sortes de dieux, pour lesquels rien n'était trop beau". Ils "furent l'objet d'une vénération mystique de leur vivant". Le mouvement kamikazes prit une ampleur absolument phénoménale, à partir de 1944 des vagues de centaines d'avions s'abattirent sur les navires américains qui peu à peu trouvèrent les parades (blindages, DCA renforcée, par exemple).

Le mouvement ne fut pas décidé à l'origine par les chefs mais par la 'base', une base d'officiers et de matelots qui 'faisaient pression sur leurs chefs'. Comme l'explique l'auteur le phénomène des kamikazes ne se limitait pas à une élite d'aviateur mais concernait également les soldats terrestres, notamment lors de la conquête par les américains des iles du Pacifique tels que Okinawa ou les combats furent acharnés; 142 000 morts dont 130 000 japonais, plus de 400 navires américains endommagés ou coulés par plus de 4 600 kamikazes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?