Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 14,99

Économisez
EUR 8,01 (35%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

L'île du serment par [May, Peter]
Publicité sur l'appli Kindle

L'île du serment Format Kindle

3.3 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 14,99

Longueur : 423 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Extrait

Prologue

À la manière dont les pierres étaient encastrées dans la pente de la colline, il était évident que des bras vigoureux avaient autrefois oeuvré pour aménager ce chemin. À présent, il était recouvert de végétation et le fossé peu profond qui le longeait était à peine visible. Avec précaution, l'homme descendit en direction des vestiges du village, habité par le sentiment étrange de marcher sur ses propres traces. Pourtant, il venait ici pour la première fois.
Au-dessus de lui, la silhouette d'un mur en pierres sèches à demi effondré courait au sommet de la colline, vierge de tout arbre. Au-delà, il le savait, un vaste croissant de sable argenté se déroulait en direction du promontoire où se dressaient les stèles du cimetière. À ses pieds, les fondations des blackhouses étaient à peine visibles au milieu du sol tourbeux et des touffes d'herbes hautes qui dansaient dans le vent. Les ultimes traces des murs à l'abri desquels, autrefois, vécurent et moururent des familles.
Le chemin serpentait au milieu des ruines en direction de la plage où un alignement de rochers grossièrement taillés s'enfonçait dans les vagues mousseuses et crachotantes qui projetaient leur écume sur les galets. Les restes d'une antique tentative, avortée, de construire une jetée.
Il devait y avoir eu sur le site entre dix et douze blackhouses. Leurs toits de chaume courbes campés sur d'épais murs de pierre laissant échapper par leurs lézardes et leurs crevasses la fumée de tourbe qu'emportaient les bourrasques glacées de l'hiver. Arrivé au coeur du village, l'homme s'arrêta et se représenta l'endroit où, autrefois, le vieux Calum était tombé, se vidant de son sang, le crâne fendu, toutes ses années de vie et son héroïsme anéantis par un simple coup. Il s'accroupit pour toucher la terre, entrer en contact avec l'histoire, communier avec les fantômes, avec un fantôme qui hantait son propre passé. Un passé qui n'était toutefois pas le sien.
Il ferma les yeux et imagina comment cela devait être, ce que l'on ressentait, sachant que c'était là que tout avait commencé, à une autre époque, dans la vie de quelqu'un d'autre.

1

L'entrée de la résidence d'été donnait directement sur le séjour par une porte moustiquaire à côté du porche. La pièce était vaste et occupait presque toute la surface du rez-de-chaussée de la maison que l'homme assassiné réservait aux invités qu'il n'avait jamais.
Au pied des escaliers, un étroit couloir conduisait à une chambre et une petite salle de bains à l'arrière de la maison. Une cheminée ouverte en pierre ornait la pièce. Le mobilier, sombre et massif, occupait une grande partie de l'espace disponible. Sime se dit que même si la maison avait été rénovée, il s'agissait sûrement du mobilier d'origine. Cela donnait l'impression de faire un bond dans le passé. De gros fauteuils fatigués protégés par des têtières, des tapis usés disposés sur un plancher inégal mais récemment verni. De vieux tableaux aux cadres épais et travaillés décoraient les murs et toutes les surfaces disponibles étaient encombrées de bibelots et de photos de famille. Même l'odeur des lieux évoquait l'ancien et lui rappela la maison de sa grand-mère à Scotstown.
Blanc déroula des câbles jusque dans la chambre du fond où il avait prévu d'installer ses moniteurs et Sime aligna deux caméras juchées sur des trépieds qu'il braqua sur le fauteuil face à la fenêtre, là où la femme, à présent veuve, serait bien éclairée. Il plaça sa propre chaise dos à la lumière du jour. Ainsi, elle ne le verrait qu'à contre-jour tandis qu'il pourrait observer la moindre micro-expression qui lui traverserait le visage.
(...)

Revue de presse

Après deux romans, estimables mais qui m'avaient moins marqué, Peter May revient avec l'Île du serment à son domaine de prédilection, le roman noir d'atmosphère dont les intrigues trouvent leur source dans l'Histoire et dont sa Trilogie écossaise, justement rééditée en un volume, constitua un sommet...
Un récit passionnant dans lequel Peter May joue de nouveau avec les éléments déchaînés, les paysages torturés d'îles balayées par le vent, les odeurs des embruns et de la terre humide, excellant à décrire les uns et les autres sans jamais oublier de donner vie à des personnages auxquels leurs passions tragiques, leurs faiblesses et leurs fractures procurent une intensité exceptionnelle. Un roman déchirant. (Roger Martin - L'Humanité du 11 décembre 2014)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1583 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 423 pages
  • Editeur : Éditions du Rouergue (3 septembre 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00L7PK5KC
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°23.501 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Ce livre se laisse lire, même si à mon gout, la fin reste décevante. Je compare surement trop ce livre avec la trilogie écossaise, de cet auteur, que j'ai adoré. Ici nous avons toujours l'ambiance des iles, avec en plus le canada. Des retour en arrières que j'affectionne mais pas la magie dont j'étais habitué. Je recommande toute fois ce livre qui reste bien. Par contre, je viens de partir sur les livres de cet auteur sur la Chine et je suis très agréablement surprise. Bref, à mes yeux, il reste un super bon écrivain !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jay TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 mai 2015
Format: Broché
Ceux qui ont aimé la trilogie de Lewis seront heureux de voir ressurgir les îles des Hébrides dans « L’île du serment ». Peter May aborde dans ce roman l’émigration forcée au Canada de la population de ces îles dans le contexte historique de la Famine de la pomme de terre. Ainsi un pont invisible relie l’île canadienne de la Madeleine à l’île écossaise de Lewis et un meurtre du présent fait écho à un serment du passé.

J’ai toujours plaisir à lire Peter May qui a une grande maîtrise des narrations alternées sur deux époques. Je dois avouer néanmoins qu’ici le résultat m’a paru un peu déséquilibré. Si j’ai été complètement charmée par sa plongée dans le passé (d’autant plus que j’ignorais tout de cet épisode sombre de l’Histoire), son intrigue dans le présent, malgré des personnages intéressants, m’a par contre un peu déçue.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Peter May écrit bien, son style est agréable. Par contre l'histoire est décevante. L'idée de départ me plaisait, cet enquêteur insomniaque qui se retrouve sur cet archipel et a le sentiment de connaître la femme dont le mari vient assassiné. Le double récit qui raconte les raisons et les conditions de la migration m'a plu aussi. Le passage de l'un à l'autre m'a gêné. De plus, ces femmes qui attendent toute leur vie sur cet îlot minuscule, non, c'est tiré par les cheveux...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Dans la trilogie, "le braconnier du lac perdu" était le livre qui annonçait la fin d'un filon dune saga qui m'a tenu en haleine dans les deux premiers volumes. Cette suite des aventures du peuple chassé au 19eme siècle, des îles écossaises aurait pu être aussi passionnante que "l'homme de Lewis" s'il n'y etait pas venu se superposer cette histoire à dormir debout du policier qui se met dans la peau de ses ancêtres au quatrième degré de l'ascendance et croise le destin d'une femme elle même descendante de ces écossais exilés. La fin se devine ! Heureusement que l'écriture est toujours aussi pertinante, avec des flash back qui engagent à poursuivre la lecture et des descriptions fortes de la rudesse du climat sur les îles du Saint Laurent et de la vie difficile des gens qui les peuplent.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique