EUR 21,66
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L.A.M.F. a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

L.A.M.F. Edition spéciale

5.0 étoiles sur 5 8 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 9,79 7 d'occasion à partir de EUR 9,78 1 de collection à partir de EUR 18,89
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • CD (8 mars 2013)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Edition spéciale
  • Label: Freud
  • ASIN : B00007MFGI
  • Autres éditions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 23.305 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Born To Lose - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  2. Baby Talk - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  3. All By Myself - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  4. I Wanna Be Loved - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  5. Its Not Enough - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  6. Chinese Rocks - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  7. Get Off The Phone - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  8. Pirate Love - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  9. One Track Mind - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  10. I Love You - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  11. Goin Steady - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  12. Let Go - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  13. Cant Keep My Eyes On You - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  14. Do You Love Me - Thunders, Johnny & The Heartbreakers
  15. Born Too Loose
  16. Chinese Rocks
  17. Let Go
  18. Goin Steady (Instr.)
  19. Baby Talk (Instr.)
  20. Pirate Love (Instr.)
  21. Born To Lose (Instr.)
  22. Chinese Rocks (Instr.)
  23. Do You Love Me
  24. Cant Keep My Eyes On You
  25. Get Off The Phone
  26. All By Myself
  27. Its Not Enough
  28. One Track Mind
  29. Too Much Junkie Business
  30. London Boys

Descriptions du produit

JOHNNY THUNDERS & THE HEARTBREAKERS L.A.M.F. (2003 UK Special Edition double CD set comprising the lost 1977 mixes re-compiled from the 1/4 mixes in 1994 expanded with a enhanced MPEG video for Chinese Rocks plus a collection of demos rehearsals and alternateremixes. Both discs come in a slimline double jewel case housed in a sealed & custom stickered picture slipcase complete with a 24-page picture / lyric booklet! FREUDCD044J)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 8 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Le punk, dans la mentalité collective, c'est ce rock brouillon et mal joué, venu d'Angleterre, représenté par les Damned, les Clash et les Sex Pistols. Soyons clair : le punk est américain, voire new-yorkais. Il est l'expression d'un retour aux sources du rock'n roll, par des parias qui n'ont rien d'autre dans la vie que ça, l'héroïne et des copines prostituées. Qui vivent en marge de tout, dans les rues délabrées du Lower East Side, clochards pitoyablement célestes, affichant une classe infernale : se reporter à la pochette, la plus rock'n roll de tous les temps.
Les Heartbreakers donc, le groupe de Thunders et Nolan, ceux qui ont claqué la porte des Dolls quand McLaren (alors manager des poupées, plus tard celui des Pistols - même lui avait commencé sur le sol US) les a poussé dans un délire trop absurde, ou peut-être, comme le veut la légende, simplement parce qu'ils avaient besoin de rentrer à New-York pour trouver leur dope ; le groupe de Richard Hell aussi pendant un temps, avant que le poète mégalomane ne cherche à prendre le contrôle du groupe et n'en soit exclu ; le groupe de Walter Lure enfin, qui partage guitare et chant avec Thunders, mais aussi des compositions remarquables, tout ce petit monde nageant dans la dope, le seul groupe de l'histoire à avoir envisagé de se rebaptiser The Junkies, terrifiant maisons de disques et tourneurs. Mais un groupe qui savait jouer du rock'n roll. Non pas préoccupés de chaos, de violences et de slogans situationnistes, mais de faire du rock'n roll, le meilleur possible, avec les moyens du bord.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En 1977 ,il est sorti UN grand disque de rock:celui des Heartbreakers,qui devait davantage aux Yardbirds qu'aux Sex Pistols et c'est tant mieux...Drivés par les guitares vicieuses de Johnny T. & de Walter Lure et la batterie de Jerry Nolan,il contenait une flopée de classiques vitaminés ,entre speed rock maniaque(Baby Talk) et balade véneneuse(It's not enough).

Le pressage original avait un mixage tellement foireux qu'il fallait péter les enceintes pour en tirer quelque chose;au moins,cette édition cd permet de l'apprécier dans des conditions "audiophiles",on ne s'en plaindra pas!
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
La floppée de groupes 'à guitares' a forcément une dette énorme envers Johnny Thunders, génie obscure et objet d'un culte chez les innitiés. Voici certainement le disque qui illustre le mieux son talent, avec un groupe qui a suscité l'admiration des PISTOLS et CLASH entre autres, après sa participatoin aux légendaires NEW YORK DOLLS et avant un lent naufrage dans l'héroine.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
"I say, hey ! Born to lose !"
En 1975 Johnny Thunders, ex guitariste du groupe proto-punk New York Dolls, quitte le groupe (qui se sépare, de toute façon), et fonde, avec le batteur Jerry Nolan (ex New York Dolls aussi), et le bassiste Richard Hell (qui venait e quitter le groupe Television) le groupe des Heartbreakers. Ce groupe commence à jouer dans les clubs new-yorkais, notamment le fameux CBGB's, où tous les gropes punk venaient défendre leurs chansons. Très vite, des chansons telles que Chinese Rocks ou Pirate Love se créent, mais Richard Hell se barre, assez rapidement, laissant les deux autres membres à la recherche d'un remplaçant. Ca sera Billy Rath (basse), et même un autre guitariste, Walter Lure.
Devenu quatuor, le groupe commence à devenir célèbre, au point que Malcolm McLaren (manager des Sex Pistols) les fait venir en Angleterre, avec leur manager Leee Black Childers, afin de les faire jouer et enregistrer sur place.
C'est en 1977, soit deux ans après la création, que les Heartbreakers enregistrent ce disque, leur unique, au titre nébuleux, L.A.M.F. (le vrai titre est en fait D.T.K.L.A.M.F., et ça sigifie Down to kill like a mother fucker, inscription que le jeune Johnny Thunders taggait sur les murs de sa cité du Queens). En 14 titres (pour tout juste 40 minutes), le groupe offre au monde entier le disque de punk-rock ultime, et aussi un des derniers du genre. Bref, le souvenir impérissable du mouv'. Avec un son pas possible tellement il est pourri.
Oui, le son est pourri, crade, caverneux, punk.
Lire la suite ›
1 commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?