Acheter d'occasion
EUR 6,47
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Aîné des orphelins Broché – 5 mai 2000

Rentrée Littéraire 2017 : Découvrez toutes les nouveautés
3.9 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 6,36

Romans et littérature
--Ce texte fait référence à l'édition Poche.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Revue de presse

Dire l'indicible, peindre le génocide : c'est l'œuvre titanesque à laquelle s'est attelé l'écrivain guinéen à propos du drame rwandais de 1994.
Tierno Monénembo n'en est pas à son coup d'essai, puisque cet universitaire originaire de Guinée a déjà publié une demi-douzaine de romans, édités aux Editions du Seuil, parmi lesquels Les écailles du ciel, Grand Prix de l'Afrique noire en 1986. Mais avec L'Aîné des orphelins, paru en mai 2000, l'écrivain se confronte au défi le plus lourd qu'il ait jamais tenté de relever : dire l'indicible, peindre le génocide, sa logique imprévisible et ses conséquences tragiques.

Et de cette gageure historiquement insoutenable, il fait un coup de maître littéraire. D'abord, en abandonnant tout jugement moral sur les actes des uns ou des autres, puis en faisant, dans son propre texte, une part au creusement de l'amnésie et à l'auto-aveuglement des acteurs et des victimes, enfin en adoptant, pour se rapprocher des événements, le regard vide et incrédule d'un enfant rescapé par miracle, ballotté dans l'angoisse quotidienne d'un perpétuel arrachement.

Il ne faut pas espérer comprendre d'emblée, tant la psychologie balbutiante et obnubilée du héros, Faustin Nsenghimana, va proposer de fausses pistes à suivre, tant les rebondissements seront nombreux. La fatalité qui s'acharne sur lui semblera à plusieurs reprises prise en défaut, proche d'un dénouement heureux. Mais il n'y aura pas de dénouement heureux. Il n'y aura même pas de dénouement, au sens vrai du terme. A aucun moment l'angoisse, l'abandon, la misère, ne se desserreront entièrement.

Que reste-t-il d'une enfance quand les massacreurs l'ont fauchée, quand elle a traversé l'épisode irrationnel et brutal des croix rouges peintes sur les maisons dont les familles sont un beau jour condamnées, sans raison qui vaille. Cette Saint-Barthélémy rwandaise survient en plein jour dans un village où rien ne semblait la rendre possible, qui avait jusque là pu rester à l'écart des affrontements ethniques.

Faustin, de mère tutsi et de père hutu, porte en lui même la négation et le refus de cette folle haine qu'il ne saurait comprendre. Est-il vraiment orphelin, ou seulement égaré, cet enfant jeté sur les routes de son pays après que cette malédiction d'intolérance eut dévasté son existence ? De ses rencontres, Tierno Monénembo tire une peinture juste et crue des malheurs du Rwanda : tous les personnages, vue par les yeux de Faustin, révèlent leurs ridicules et leurs manques.

Même les bons se révèlent maladroits, sourds à sa détresse, et ceux qui veulent lui venir en aide comprennent-ils vraiment ce qu'il recherche, eux à qui il cache, jusqu'au bout, cette tragédie qu'il a vécue et qu'il ne révèle que dans les dernières pages du livre ? Les journalistes occidentaux, qu'il accompagne sur les lieux du génocide, peuvent bien lui faire rejouer, de manière factice, des centaines de scènes atroces qu'il recompose pour leur complaire, celles qu' "il a réellement vécues, et qui ne sont pas de l'ordre du jeu, sont un hurlement intérieur qu'il ne parvient pas à exprimer.

Tierno Monénembo ne cherche pas des responsabilités, il ne vient pas en justicier, il reste romancier : attaché à témoigner, pour l'avenir, de l'invraisemblable inhumanité de l'homme, de ce comportement de bête fauve qu'il adopte soudain, de l'imprévisibilité de la barbarie, et de la facilité déconcertante avec laquelle en une minute une victime se mue en bourreau, un juste en assassin, un voisin en ennemi mortel. Son livre est sans leçon : il est simple et fort, comme un acte. Car montrer, c'est déjà commencer à résister. -- Amadou Atar -- -- Afrik.com

Présentation de l'éditeur

Au Rwanda, Faustin Nsenghimana, né d'un père hutu et d'une mère tutsi, est l'aîné de quatre enfants. Son père, Théoneste, considéré comme l'idiot du village, lui a appris à voir clair: c'est-à-dire, à s'accommoder de tout. Il a treize ans lorsque des hommes entourent les collines de Nyamata et exhortent les gens à aiguiser les machettes et les couteaux. Ses parents sont massacrés, il prend la fuite, mène une vie errante et misérable pendant des mois. Et lorsqu'enfin il retrouve ses frères et soeurs, sa vie est de nouveau bouleversée...

Usant de la fiction romanesque pour évoquer le génocide rwandais, Tierno Monénembo place ce personnage de jeune garçon, fuyard, orphelin, pensionnaire et prisonnier, au coeur d'une tragédie qui secoua tout le continent africain.


Prix Tropiques 2000

--Ce texte fait référence à l'édition Poche.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 7 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 25 juin 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2010
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2013
Format: Poche
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2009
Format: Poche
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?