• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
LARMES, TOME 1 a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

LARMES, TOME 1 Broché – 27 mai 2014

4.3 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,90
EUR 14,90 EUR 5,45
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • LARMES, TOME 1
  • +
  • LARMES -T2- DÉLUGE
Prix total: EUR 35,80
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

« Ne pleure jamais, jamais plus. » À 9 ans, Eureka a promis à sa mère de ne plus jamais pleurer. Aujourd'hui, Eureka a 17 ans et n'a pas versé une seule larme depuis ce jour. Même aux funérailles de sa mère, morte dans un étrange accident. Quelques mois plus tard, la jeune fille rencontre Ander, un mystérieux jeune homme aux yeux turquoise. Il lui apprend qu'elle est en danger. Eureka se sent perdue : peut-elle faire confiance à ce garçon qui semble tout connaître d'elle alors qu'elle ignore tout de lui ? Grâce au livre écrit dans une langue inconnue que sa mère lui a laissé, Eureka va comprendre qu'elle est l'héritière d'un extraordinaire et terrifiant pouvoir...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Médias liés

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Céline Meg (Megworld) TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 juin 2014
Format: Broché
J’avais bien aimé les premiers tomes de la série « Damnés ». Quand j’ai appris que Lauren Kate allait écrire une autre saga, je l’ai aussitôt ajouté à ma wish list. Je n’ai pas eu à attendre avant de le découvrir puisqu'il m'a été proposé en partenariat. Je remercie Dorothée et les éditions Bayard pour cette lecture. J’ai dévoré « Larmes » d’une seule traite. C’est un roman extraordinaire, bien au dessus de « Damnés ». Ce premier tome pose les bases d’une saga époustouflante et très addictive!

Au début de l’histoire, Eureka perd sa mère, tuée par une vague scélérate qui lui était destinée. Il s'agit d'un meurtre, commis par les "Veilleurs", un groupe mystérieux qui maîtrise la magie. En mourant, Diana laisse un vide immense dans le cœur et la vie de sa fille unique. Un vide que l’adolescente n’arrivera pas à supporter. Après une tentative de suicide ratée et un internement en psychiatrie, Eureka tente de reprendre le cours de sa vie. Elle a beau aller mieux, elle se sent incomprise. Eureka va faire la rencontre de Ander, un inconnu qui semble néanmoins bien la connaître. Ce que notre héroïne ignore, c’est qu’il lui a sauvé la vie alors qu’il était censé y mettre fin.
Lauren Kate est douée pour les histoires dramatiques et les personnages complexes. Nous retrouvons quelques points communs avec Damnés mais la comparaison s’arrête là. Cette fois, l’auteure a choisi une mythologie moins exploitée et dont nous n’apprendrons le lien qu’à la fin du roman.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Et bien voilà, j'ai continué ma petite collection de Lauren Kate en intégrant cette nouvelle série : Larmes. Il était impossible pour moi de ne pas me le procurer. Ayant adoré la saga Damnés, qui est très réussit au passage, je voulais me laisser tenter par cette nouveauté. Au final, j'en suis plutôt satisfaite.

Je reviens sur la couverture avant l'histoire : on ne peut pas reprocher à l'auteur de ne pas miser sur la qualité de ses couvertures, et j'ai doublement apprécié la qualité de celle-ci. Un peu dans le même touché que la saga Damnés, je dirai presque que c'est sa marque de fabrique et ... j'ADORE ! Douce au touché, titre et arabesque en relief : oui, il n'y a pas à dire, cette couverture est sublime. Quand à l'ensemble, la cohérence du graphisme en dit long sur l'intégralité de l'ouvrage.

L'histoire à présent .

Même si elle traîne sur quelques longueurs, j'ai été happé par l'histoire d'Eurêka (très original comme prénom, au passage). Très jeune, elle perd sa mère, elle dérive un peu sur les flots. S'en suit ensuite de tout un tas de consultations chez les psy à cause de *je vous dis rien : lisez-le, vous comprendrez !*. Mais aussi, Eurêka n'a pas le droit de pleurer. Sa mère l'en a interdit alors qu'elle était enfant. du coup, pas de chagrin pour la jeune fille, elle n'en a pas le droit, même si c'est pas l'envie qui lui manque ! La première larme qu'on voit apparaître, c'est lorsqu'elle se trouve aux côtés d'Ander et qu'il agit de façon très bizarre ! *soupir*.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
A ma très (très, très) grande surprise, LARMES est un roman qui m’a énormément plu ! Moi qui m’attendais à être déçu par l’histoire après avoir lu une dizaines de chroniques, je dois bien reconnaître que c’est exactement le contraire qui s’est produit. Le roman m’a enivré de la première à la dernière page et j’en suis juste ultra heureux !
Assez paradoxalement, je ne me suis pas senti proche du tout des personnages qui peuplent ce récit. Eureka m’a laissé complètement indifférent. Son caractère ne m’a ni touché, ni frustré. Je suis incapable de vous dire si je l’ai aimé ou l’ai détesté, en fait. Ses émotions ne m’ont pas renversé. Elles n’ont rien provoqué en moi, pour être sincère. Il en va de même avec Ander, Brooks ou encore les proches d’Eureka. Ils sont, certes, profonds et possèdent un vrai rôle défini dans l’histoire, mais je me suis senti très loin d’eux. Le truc vraiment (VRAIMENT) étrange, c’est que cette impression ne m’a pas plus dérangé que cela.
En effet, habituellement, j’aime me mettre dans la peau des protagonistes que je découvre. Ici ça n’a beau pas être le cas, tout le reste du livre rattrape ce bémol. Effectivement, c’est l’ambiance, l’écriture et les révélations qui portent à elles seules toute l’histoire. Le climat m’a inévitablement rappelé celui de DAMNÉS/FALLEN, autre saga de Lauren Kate que j’ai adoré. La tonalité de LARMES est à la fois grise et bleutée.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique