EUR 8,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 15 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Ame insurgée : Ecrits s... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'Ame insurgée : Ecrits sur le romantisme Poche – 7 avril 2011

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Points achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 8,10 EUR 15,15
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Points
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'Ame insurgée : Ecrits sur le romantisme
  • +
  • Les romantiques allemands
  • +
  • L'âme romantique et le rêve
Prix total: EUR 34,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Jean-François Nozze TOP 500 COMMENTATEURS le 16 avril 2011
Format: Poche Achat vérifié
2011 voit les célébrations du centenaire de sa naissance d'Armel Guerne, mort en 1980. D'origine suisse, il a grandi dans le compagnonnage de Mounir Hafez, un mystique soufi de première importance, proche d'Henry Corbin. (Cioran a écrit un texte sur leur amitié, repris dans "Le Cahier de l'Herne Cioran".) Dans sa jeunesse, il a fréquenté les surréalistes (Breton, Eluard, Bataille), et le peintre André Masson. Il a publié ses premières traductions de Novalis aux éditions GLM, l'éditeur de Desnos, René Char, etc - en 1938. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est entré en Résistance. Il a été le second du réseau Prosper. Arrêté, torturé, déporté par les nazis, il a réussi à s'échapper et à rejoindre Londres. Après la Guerre, Armel Guerne a entrepris une double carrière : écrivain et traducteur. On lui doit des traductions célèbres - chez Gallimard, Albin Michel ou au Seuil -, de Novalis, Hölderlin, mais aussi Shakespeare ou Churchill, de Martin Buber ou Friedrich Durrenmatt. Kawabata, dont il a été le traducteur, disait qu'il devait son Prix Nobel aux traductions françaises d'Armel Guerne. (Kawabata a d'ailleurs cédé une part de ses propres droits pour les reverser à Guerne, dont il connaissait les conditions d'existence précaires.) Guerne a été reconnu comme un grand écrivain par ses pairs : André Breton, Georges Bernanos, Maurice Blanchot, Albert Beguin, Yves Bonnefoy, mais aussi Cioran avec qui il a échangé une très importante correspondance.Lire la suite ›
2 commentaires 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
L’âme insurgée de Armel Guerne est une lecture salutaire à laquelle mon être tout entier se ressource. Au sein même du désert contemporain – en continuelle expansion –, il est bon d'aller se frotter au pelage d'œuvres essentielles qui grondent comme le tonnerre ; qui éclairent de leur foudre la minuscule nuit étroite et étriquée de notre siècle.

Armel Guerne, véritable habitant du langage, chauffé au feu blanc de la Poésie – cette Parole hautement nourricière, ce lait d’aube du Verbe –, est né à Morges, en Suisse, le 1er avril 1911 et mort le 9 octobre 1980 à Marmande dans le Lot-et-Garonne. Poète et immense traducteur – entre autres de Yasunari Kawabata, de Hölderlin, de Novalis, de Heinrich von Kleist, de Martin Buber (pour les Récits hassidiques rassemblés par ce dernier), etc. –, Armel Guerne écrivait comme on allume des feux de signal sur les montagnes. Berger de la parole, il s'est engouffré corps et âme dans la pelure des mots, dans l'épaisse beauté de leur sang noir, dans la bouche d’or qui ressuscite les grandeurs oubliées.

Grand germaniste, il a su redonner à la figure trop galvaudée du Romantisme, son puissant souffle d'insurrection primordiale – mettant en relief ce refus du médiocre et de la bassesse qui constitue en partie cet élan de l’âme, de l’âme insurgée.
Voici ce qu'il en disait : « Le grand refus posé devant vos forces déployées et brandies, vaines et implacablement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Voici un vibrant plaidoyer en faveur de la poésie qui engage tout l'être, comme elle s'exprime chez un Antonin Artaud, le consume et le laisse de cendres, pour renaître phénix et réenchanter le monde de son chant. Les écrits d'Armel Guerne consacrés au romantisme allemand, peut-être le seul vrai parce que le plus profond et le plus déstabilisant, sont des textes de feu allumés dans la nuit du siècle, peu après la seconde guerre. Ce sont des portraits des grands porteurs de ces feux, des grandes âmes brûlées par le soleil incandescent de leurs langues incendiant l'air, ce ne sont pas des biographies mais des traits de lumière jetés en vrac pour en ramasser les braises sous forme d'hommes engagés dans leur siècle. Luther et Paracelse, dit Guerne, ont forgé la langue allemande, les poètes romantiques lui ont donné l'éclat resplendissant ou démoniaque de leurs inspirations.
"Et le monde est en train de crever, pris de claustrophobie au fond des cachots où il se trouve emprisonné derrière tant de serrures intellectuelles." (p.109)
"Le Romantisme est une insurrection contre la platitude, la veulerie, la soumission, l'anonymat imbécile et moutonnier des foules accroupies dans leurs moeurs bourgeoises ; un héroïsme du coeur, un défi de l'individu. Un besoin de ciel. Un besoin de Dieu." (p.139)
Armel Guerne est un mystique attentif aux saints profanes ou sacrés, un poète assez méconnu, et un grand traducteur aussi, et enfin comme tout traducteur un introducteur, un passeur qui fait voyager d'Allemagne en France des récits.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?