Acheter d'occasion
EUR 2,22
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Anti-Wagner sans peine Broché – 28 septembre 2012

2.4 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 6,50 EUR 2,22

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans le flot de manifestations et la multitude d'ouvrages relatifs à Richard Wagner, devant marquer en 2013 le bicentenaire de la naissance du maître de Bayreuth, il convenait qu'une fausse note donne un autre son de cor et trouble le concert de dévotions. Cet Anti-Wagner se veut ainsi l'antidote, la parole laissée à ce qui devrait être motif à allergie. Mais sans peine, avec légèreté. Un livre où puiser au gré de sa fantaisie, de sa colère ou de son amusement, dans les entrées par thème et ordre alphabétique de cette attaque en règle touchant à tous les domaines du personnage: idéologiques, esthétiques et musicaux. A travers des arguments fondés, sans ambages souvent, nuancés parfois, mais également un brin de parti pris et un grain de mauvaise foi.

Biographie de l'auteur

Pierre-René Serna est journaliste et musicographe. Il est l'auteur de Berlioz de B à Z et du Guide de la Zarzuela.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

2.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
On se demande comment une maison d'édition comme PUF à la réputation sérieuse peut publier une tel livre. Enfin, si on peut appeler ceci un livre. Plutôt un torchon, torrent d'insultes traduisant l'inculture crasse et abyssale de son auteur. La encore si un tel" scribouiillard" peut être qualifié d'auteur.
Après Freud et Sartre flingués par des écrivaillons de dernier ordre à l'intellect des plus limités, PUF en est réduit à publier des illettrés, sourds comme des pots et raclant les fonds de cuve des ragots!
Livre à utiliser pour allumer son feu de cheminée.
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Analyser les ombres de la légende wagnérienne : l'idée était neuve. Hélas ! Où est le livre-événement vanté sur la quatrième de couverture, cet « antidote [...] au raz de marée d'ouvrages, essais, dictionnaires, encyclopédies et autre pavés relatifs à Richard Wagner déjà publiés ou annoncés pour l'année 2013 » ? Où est cette « fausse note donnant un autre son de cor dans ce concert hagiographique » ? Le procureur Serna instruit, avec « un brin de parti pris et un grain de mauvaise foi » revendiqués certes, un procès à charge. Son dossier d'instruction se présente sous forme d'un abécédaire de 41 entrées classées, de A comme « antisémitisme » à W comme « Wolf » (allusion à l'Oncle du même nom...). Une large part, consacrée à l'idéologie, représentant près d'un quart des articles, nous dresse le portrait d'un artiste raciste, antisémite, pangermaniste, anti-français et inspirateur du nazisme ! Exemples à propos de l'antisémitisme : « L'aeuvre quasi entière en procède » (p. 11) - « Car Hitler n'aurait pas existé sans Wagner, sans ce lien historique » (p. 15) ou encore « [...] Siegfried, l'Aryen resplendissant et vengeur... » (p. 49). La mise en perspective historique raisonnée et subtile d'un tel sujet est curieusement absente de l'argumentation.Lire la suite ›
4 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Tristan le 23 décembre 2012
Format: Broché
Beurk ! Dites du mal, crachez sur un personnage connu, ça se vendra ! Voilà ce qui constitue le fond de ce très mauvais bouquin que tout être un peu cultivé prendra soin d'éviter !
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Antoine Martin TOP 500 COMMENTATEURS le 11 mars 2013
Format: Broché Achat vérifié
Pamphlet facile meme si nous interrogeant quant à notre relation à Wagner .

Quelques informations mal connues et remarques assez justes:
- surtout les interrogations sur le père naturel de Richard Wagner qui n'est peut etre pas le fils de Friedrich mais celui de Ludwig Geyer, comédien célèbre en son temps naturellement plus " glamour " que Friedrich, anodin greffier. Le lien au père est une des problématiques traversant beaucoup d'opéras wagneriens : rapports Wotan/Brunnhilde; dialogue Gurnemanz/Parsifal à la fin du I ...
- l'"esprit bourgeois" de Wagner qui transparait à l'analyse de sa biographie: ascension sociale et amour de l'argent comme beaucoup. Et alors !!! La révolution industrielle de la fin du XIX ème siècle contemporaine des créations wagneriennes était le terreau propice à l'établisement de grandes fortunes. De là à dire que ceci empèche les gens modestes ( y compris les "jeunes " des banlieux !!!! ) d'assister à des opéras wagneriens !! On peut en douter: idem pour Mozart qu'il cite en contre-exemple !
- les emprunts et le magnifique thème du prélude de Parsifal est décalqué de l'andante de la Vème symphonie de Mendellsohn. Oui et c'est très beau à la fois chez Mendellsohn et chez Wagner

Sinon beaucoup d'affirmations péremptoires et caricaturales bien dans l'air du temps ou il est de bon ton de démolir les maitres ( se rappeler la phrase idiote de Woody Allen )
1 L'antisémitisme : " Hitler n'aurait pas existé sans Wagner " Quel raccourci facile.
Lire la suite ›
2 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique