undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
7
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 août 2009
Dans un atelier de confection, après la deuxième guerre mondiale, des employées travaillent en bavardant. On apprend que certaines sont juives, et que leurs maris ont été déportés. Elles attendent leur retour...
Constituée de différents tableaux, cette pièce n'offre pas une intrigue linéaire. Elle donne à réfléchir sur le traumatisme de la seconde guerre mondiale chez ceux qui y ont survécu. Si le thème, intéressant, semble accessible à des élèves de troisième, le style, en revanche, cédant volontiers à la vulgarité, parfois graveleuse, n'incite pas à faire lire cette pièce en collège.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2009
Le livret est maniable, suffisamment annoté pour une lecture sans préalables excessifs; une bonne référence.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"L'Atelier" est une pièce de théâtre inspirée par le vécu de l'auteur, Jean-Claude Grumberg. La brillante interprétation par la troupe dirigée par Laure Meurisse "ToiledeScène" a su dévoiler tout le sens, lourd, terrible, de la souffrance heureusement mise sur un terrain de vie, relativisée de fait, par l'humour, cet humour spirituel des Ashkénazes comme il me fut permis de le découvrir dans le chef d'oeuvre Train de vie avec Rufus campé un officier nazi par devoir de protection de ses concitoyens juifs comme lui, fuyant pour survivre devant les hordes germaniques quelque part en Europe Centrale pendant la seconde guerre mondiale.

L'auteur écrit :

"Le premier atelier de ma vie fut ce lieu inutile dans les trois pièces de mon enfance où mon père travaillait avant-guerre, dans les années cinquante, ma mère se décida à nous en faire une chambre...
Elle-même, en attendant le retour de mon père travaillait comme finisseuse dans un atelier de confection pour hommes.
Plus tard - nous n'attendions plus, ayant appris peu à peu le sens du mot "déporté" - devenu moi-même apprenti tailleur, j'ai bien connu d'autres ateliers...
Cette pièce est écrite pour ma mère,
et pour toutes celles et tous ceux que j'ai vu rire
et pleurer dans mes nombreux ateliers..."

La souffrance grandissante, violemment éclairée à froid de Simone (Anne THIERREE), mère juive de deux jeunes enfants, cette ouvrière jamais désespérée de retrouver son mari déporté, les rencontres, la vie de Léon (David ZEMMOUR), patron de l'atelier, juif polonais marié à Hélène (Nathalie YANNIC) une juive allemande, ayant réussi à se planquer, sa volonté d'aller de l'avant qui maladroitement passe par la négation de ce qui fut, les confrontations avec l'Autre, Madame Laurence (Turiane GUITTON) l'épouse d'un fonctionnaire au passé supposé vichyste, Gisèle (Maud JADERHOLM) la bonne mère de famille, Marie à la simplicité déconcertante en rires et pleurs (Marion OECHSLI) et la picaresque Mimi, délurée humaniste au langage fleuri (Marie-Cécile VEYRENC) incarnent autant d'instants à saisir pour le partage dans leur vérité, leur profondeur de vie. Impressionnant jeu du premier presseur (Alexandre BON), qui n'a pas de nom, revenu de la déportation : la tension est palpable à chaque scène. La joie de vivre de Mimi permet au lecteur - spectateur de respirer, de donner le champ libre aux Autres d'exprimer le quotidien, banal qui tisse la vie et l'identifie par rapport à la mort.

Cette pièce de théâtre est sublime. La succession des tableaux fait revivre une époque oubliée, dans sa modeste dimension du vivre au quotidien, avec un passé sans nom, dans ce Paris de l'après-guerre. Les personnages se révèlent, la liberté leur étant donnée, pour certains l'assumant, alors dans leur dimension hors-norme.

Les scènes :

1945 : l'essai
1946 : chansons
1947 : la fête
1947 : la nuit
1948 : la concurrence
1949 : l'acte de décès
1950 : la réunion
1951 : refaire sa vie
1952 : Max
33 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2013
Ce livre a été proposé pour être étudié en classe de première au lycée par le professeur de français. Il faisait partie d'une liste.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2014
un super livre pour les revissions du bac
donne la note de 5
très bon rapport qualité /prix
a recommander
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2011
Non pas de surprise avec amazon, le produit est conforme a la comande,la qualité est au rendez vous pour un prix mini. Coté expédition et réception, comme d'habitude amazon c'est montré a la hauteur... donc R A S
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2013
ce produit correspond à l'origine
a été demandé pour les cours d'école
tout est parfait
pas besoin d'écrire des pages
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

4,90 €
6,10 €
4,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici