8 neufs & d'occasion à partir de EUR 12,77

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

L'Aurore [Édition Collector]

4.8 étoiles sur 5 17 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
4 neufs à partir de EUR 49,00 4 d'occasion à partir de EUR 12,77

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : George O'Brien, Janet Gaynor, Margaret Livingston, Bodil Rosing, J. Farrell MacDonald
  • Réalisateurs : George O'Brien, Janet Gaynor, Margaret Livingston, Bodil Rosing, J. Farrell MacDonald
  • Format : Noir et blanc, Plein écran, PAL
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Carlotta Films
  • Date de sortie du DVD : 25 novembre 2003
  • Durée : 90 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 17 commentaires client
  • ASIN: B0000D91IN
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 48.304 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Documentaire : "Qui fut Murnau ?" (12')
Documentaire : "Murnau ou qu'est-ce qu'un cinéaste ?" (43')
Documentaire : sur le film perdu de Murnau "The Four Devils (40')
Bande-annonce
Rushes
Scènes coupées
Bande sonore originale de l'époque
Bande sonore interprétée par l'Olympic Chamber Orchestra

Descriptions du produit

Description du produit

Version restaurée
Livret 76 pages
Fourreau lenticulaire 3D

Amazon.fr

François Truffaut se désolait du temps où il serait critiqué par des générations de cinéphiles qui n'auraient jamais vu L'Aurore. Mais cela n'arrivera sans doute jamais, grâce à cette magnifique édition du chef-d'œuvre de Murnau. Premier film américain du cinéaste de Nosferatu et du Dernier des hommes, L'Aurore porte à son apogée le cinéma muet. Carte blanche fut ainsi donnée au réalisateur allemand pour reconstituer des quais de gare grandeur nature, bâtir une ville dans des perspectives faussées ou utiliser des nains comme figurants pour respecter la profondeur de champ. Mais derrière ce projet grandiose se cache l'un des plus beaux poèmes d'amour, l'éternelle histoire du paysan naïf séduit par une femme vénale venue de la ville – A Song of Two Humans, comme l'indique le sous-titre. Filmé de la façon à la fois la plus simple et la plus impressionnante qui soit, L'Aurore est truffée de moments d'anthologie : la sublime séquence finale ; l'étrangeté nocturne du lac ; la séquence de meurtre, pour laquelle le comédien dut se lester de plombs dans ses semelles ; ou bien encore le passage de la campagne à la ville en tramway, d'une maîtrise technique étourdissante. C'est décidément l'un des plus beaux films du monde, et l'on ne peut que saluer le remarquable travail réalisé par l'éditeur de ce titre. Bel objet de prime abord, le DVD révèle une copie somptueuse du film, et une galerie de suppléments soignés et du plus haut intérêt. Définitivement indispensable. --Sylvain Lefort

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par freddiefreejazz TOP 500 COMMENTATEURS le 19 avril 2011
Format: DVD Achat vérifié
Carlotta vient de ressortir ce superbe fleuron du septième art. Que dis-je? Un fleuron? Ne serait-ce là que l'ornement d'un bel objet, aussi beau soit-il? (remarque, des trois éditions, c'est certainement la plus belle). En fait, c'est bien mieux que ça. L'Aurore (Sunrise, 1927), c'est une rencontre, une expérience visuelle inouïe, une fable atemporelle d'une beauté à vous couper le souffle, et même, qui sait, à vous faire pleurer... L'Aurore de Murnau, c'est peut-être, si vous lisez cette petite chronique, le film à voir en priorité si vous ne l'avez pas encore vu. Quoi, vous êtes sur le point de commander un ou deux autres films avant de voir celui-ci? Vais vous dire une chose les amis. Pour moi, mais pas seulement, on tient là une oeuvre essentielle. Et c'est même plus flagrant que dans Naissance d'une Nation de Griffith (ou Intolérance). Ce film est certainement l'Aurore du Cinéma. L'aurore du cinéma "moderne", l'aurore de la poésie au cinéma... Une toile de maître que vous serez heureux de découvrir. Un film à la vision duquel chaque spectateur, chaque spectatrice, peut enfin s'identifier... Avec un phénomène de catharsis incomparable et carrément inoubliable, ce film vous change à jamais... Hommes et femmes, jeunes et vieux, petits et grands, beaux et laids... affreux, sales et méchants... tous peuvent s'identifier et se reconnaître... Quoi? Affreux, sales et méchants?Lire la suite ›
7 commentaires 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hervé "Horne" TOP 1000 COMMENTATEURS le 12 décembre 2010
Format: DVD Achat vérifié
FRIEDRICH WILHELM MURNAU, de son vrai nom F.W.Pumpe, naît à Bielefeld (Allemagne) le 28 décembre 1889.
Il commence sa carrière de réalisateur en 1919 mais la plupart des films qu'il a tourné avant 1921 ont été perdus.
En 1926, Murnau, auréolé du prestige du "Dernier des hommes", débarque à Hollywood sur l'invitation de William Fox qui a promis de produire son prochain film avec des conditions sans précédent : une totale liberté du sujet et du casting, la possibilité d'engager des techniciens de son choix, un budget quasiment illimité, et le contrôle du montage : The final cut, généralement refusé aux réalisateurs américains.
L'Aurore, son premier film américain sera acclamé par les critiques du monde entier

L'HISTOIRE DU FILM : Un fermier, heureux en ménage, tombe amoureux d'une vamp venue de la ville, au point d'accepter de tuer son épouse. Il emmène celle-ci en canot sur le fleuve... elle devine son intention et manifeste sa peur. Horrifié par son geste, il renonce à son funeste projet, calme sa femme et tente de gagner son pardon. Ils partent ensemble pour la ville et y passent une folle journée de réconciliation. Le soir tombe, il faut rentrer à la ferme. Un peu grisés par le vin, l'amour et la joie d'être réunis, ils reprennent la barque et traversent le fleuve. Une tempête se déclare...

Pour cette histoire intimiste sous-titrée "le chant de deux êtres humains", Murneau a eu des moyens de superproduction.
Lire la suite ›
23 commentaires 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Une sorte de genre de merveille comme dirait l'autre... D'une beauté redoutable ce premier film américain de Murnau n'a pas pris une ride, ce qui pas loin de 80 ans après sa sortie est un bel exploit. La mise en scène avant-gardiste, le scénario intemporel (le mari, la femme, la maitresse, etc.), le jeu des acteurs tout en retenu (un exploit du temps du muet où surjouer était trop souvent de mise), une partition musicale bouleversante, bref même à la 5463ème vision l'effet coup de poing est toujours garanti. Vivement la 5464ème ! En prime, un superbe boulot d'édition DVD avec bonus et un fac-similé du numéro de L'Avant-Scène de 1974 consacré à cet "Aurore".
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pressnitzer Gil COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 10 décembre 2003
Format: DVD
Je ne suis pas sûr que comme le disait Truffaut que ce soit le plus beau film du monde, d'autres méritent également ce qualificatif (La nuit du chasseur, Citizen Kane...) mais c'est une des plus belles étoiles du cinéma muet. Aprés avoir dans "le dernier des hommes en 1924 et avec Emil Jennings" (odyssée d'un vieux portier d'hotel déchu) ,introduit la caméra subjective dans le cinéma, Friedrich Wiihelm Murnau réalise en 1927 une des apogées du film muet qui vit ses derniers instants. Cette allégorie de l'amour pur face à la ville corruptrice réinvente le drame d'amour romantique. Une caméra mobile, des lumières psychologiques , une ville oppressante face à la douce nature, une pureté immense dans l'analyse des entiments et surtout une figure féminime digne de l'éternel féminin (l'immense Janet Gaynor). L'approche du metteur en scène est toute de tendressse et de poésie
En fait oui ce film venu de la nuit des temps est un immense poéme lyrique.
retrouver une copie si bien restaurée, un film si prenant et beau justifie le DVD qui peut être autre chose que la compilation de films insipides et guerriers. Le DVD a une mission aussi de cinémathéque
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?