EUR 11,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Aveu a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'Aveu Poche – 23 janvier 1986

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.2 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 11,90
EUR 10,88 EUR 2,03
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'Aveu
  • +
  • Z
Prix total: EUR 22,08
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Vice-ministre des Affaires étrangères de Tchécoslovaquie depuis 1949, Artur London est arrêté en janvier 1951, en même temps que le ministre Clementis, et jugé dans le procès dit du «centre de conspiration contre l'État dirigé par Slansky». Condamné aux travaux forcés à perpétuité, réhabilité en 1956, il est, avec V. Hajdu et E. Löbl, un des trois rescapés des seize coaccusés du procès de Prague, qui rappelle à tous égards les procès de Moscou.L'Aveu est le récit du mécanisme impitoyable qui broya les meilleurs militants du mouvement révolutionnaire dans l'engrenage au jour le jour de l'auto-accusation : un «Huis clos» stalinien au pays même de Kafka.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Livre d'occasion en bon état. Témoignage des pratiques d'interrogatoires pratiqués dans les ex-pays de l'Est. Œuvre magistrale décortiquant le fonctionnement de rouages policiers et politiques. Incontournable. Merci.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Luc REYNAERT TOP 500 COMMENTATEURS le 13 janvier 2008
Format: Poche Achat vérifié
Dans cette autobiographie bouleversante, Artur London évoque les rouages diaboliques d'un procès purement politique dans un état dont tous les pouvoirs (politiques, économiques, sociaux) étaient monopolisés par un parti unique. De plus, ce parti était dirigé et contrôlé par un parti frère étranger dans l'intérêt de ce dernier.
Par les (confessions) autocritiques publiques imposées aux membres et par les rapports que les dirigeants rédigeaient régulièrement sur leurs subordonnés, les personnes au pouvoir (directement ou indirectement) disposaient d'éléments réels et essentiels contre leurs 'ennemis' en cas de règlements de compte.
De plus, les accusations contre les inculpés étaient si vastes qu'elles pouvaient être utilisées contre tout l'appareil du parti du plus haut au plus bas.
Les interrogations inhumaines parvenaient à transformer les victimes en animaux dominés uniquement par leur instinct de conservation. En fin de compte et même en étant innocents, les inculpés ont avoué d'être coupables ... dans l'intérêt du Parti (qui ne se trompait jamais) et du socialisme. Onze ont été condamnés à mort par pendaison (leurs cendres ont été vidées dans des sacs à pommes de terre) et trois à la peine de privatisation de liberté à perpétuité, dont l'auteur.
Lire la suite ›
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
La lecture de cet ouvrage - passionnant au demeurant- me laisse un peu mal à l'aise car l'auteur étale candidement son fanatisme Kominternien et celui de son épouse ; il n'invoque jamais ou pas très clairement les droits de l'homme et les libertés individuelles (notions bourgeoises sans doute) mais surtout la fausseté des accusations et l'incompréhension du fait qu'elles émanent de ses camarades ; ce qui laisse supposer qu'il aurait toléré un traitement identique envers un non communiste pour un délit d'opinion ; de même il ne se révolte pas contre les mauvais traitements mais veut surtout s'expliquer. Enfin il cherche à envoyer sa femme à l'Ouest pour qu'elle fasse intervenir le PCF son beau-frère étant membre du bureau politique; bref tout sauf un dissident; pas la moindre autocritique;
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?