undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
15
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:6,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 décembre 2010
Jean de Florette - Manon des sources fait partie des romans que je peux relire plusieurs fois sans jamais m'en lasser. Cette histoire est extraordinaire, il y a tout: de l'humour, du drame, des personnages attachants auxquels on peut s'identifier, du suspens!!! Cette histoire est d'une richesse inépuisable! A lire absolument!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2012
L'univers provençal frappe à votre porte... Laissez-le entrer. Les cigales stridulent, le thym embaume l'air des collines, on imagine les protagonistes parler avé l'accent de Marseille peuchère... C'est un hymne d'amour à la belle Provence. L'histoire se lit en deux heures. Les ingrédients sont éternels: une histoire de souffrance humaine, des acteurs hors pairs, des dialogues savoureux... et la lumière du sud que l'on peut sans peine imaginer.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 3 septembre 2014
Ugolin s’enrichit avec ses œillets. Manon, sa mère et Baptistine la Piémontaise vivent en quasi autarcie dans la baume où coule une source pérenne. Manon grandit et embellit au grand air. Ugolin l’épie et la découvre se baignant nue. Captivée, il tombe sous son charme. Commence alors son calvaire d’autant que Manon a surpris une conversation entre deux villageois venus poser des pièges dans les parages. Elle comprend les malversations des Soubeyran. Sa révulsion première se métamorphose en haine viscérale. Ugolin va tenter de séduire celle qu’il a ruinée (financièrement en s’accaparant son domaine et mentalement en condamnant à mort son père). Cherchant d’abord à incendier la propriété d’Ugolin, Manon découvre accidentellement la source du village et décide à son tour de la détourner, privant toute la population de la précieuse eau de vie. Les rivalités villageoises s’exacerbent et les langues se délient. Bernard Belloiseau, le jeune instituteur flaire et perçoit peu à peu l’envergure du drame qui se noue.
Immédiatement captivé par le second volet du diptyque « L’eau des collines », « Manon des sources », le lecteur ne peut que s’immerger dans la tragédie œdipienne qui anéantit la famille Soubeyran. Le Papet n’a eu de cesse de mettre à mort son propre fils, Jean de Florette, avec un aveuglement que la cupidité paysanne éclaire en soubassement. Il ne comprendra ses sinistres manigances perpétrées en sous-main par son neveu qu’avec les ultimes révélations de Delphine, amie de Florette. La lettre testamentaire du Papet adressée à Manon fait jaillir l’eau des yeux : « Pense un peu que par malisse jamet j’ai voulu m’approcher de lui. Sa voix je l’ai pas connu, ni sa figure. Jamais de prêt j’ai vu ses yeux que peut être c’était ceux de ma mère et j’ai vu que sa bosse et sa pène, tout le mal que je lui ai fait. Alors tu comprends que je me languis de mourir pasque a côté de mes idées qui me travaille même l’enfer cet un délice. » La seconde perversion frappant les Soubeyran tient à l’amour fou d’Ugolin pour Manon, sa petite-cousine. Si Ugolin pressent le drame, le Papet, finaud, en ressent toute l’horreur métaphysique. La force et l’intérêt majeur des deux romans émanent du destin tragique des Soubeyran, oncle et neveu que la consanguinité a minés. Ugolin est éperdu d’amour. Ses rites magiques pour amener Manon consentante chez lui sont à la fois naïfs et bouleversants. L’adaptation cinématographique de Claude Berri (1986), pour fidèle qu’elle soit à l’œuvre romanesque, ne doit son aura qu’aux interprétations magistrales de Daniel Auteuil (Ugolin) et Yves Montand (César Soubeyran dit Le Papet). Manon et l’instituteur quant à eux frisent le ridicule à travers leur inconsistance. Dans le roman, la « domestication » de Manon, la sauvageonne des garrigues et sa réconciliation avec les villageois dont la lâcheté et l’intérêt mêlés (ils connaissaient tous l’existence de la source mais aucun, hormis Pamphile, le menuisier n’a tenté de la révéler à Jean Cadoret s’exténuant pieds nus, portant les jarres d’eau sur sa bosse). Cette couardise collective prétextant qu’on ne se mêle pas des affaires des autres, en l’occurrence celle des Soubeyran, oncle et neveu est absolument impardonnable. La fin conventionnelle et fade est rehaussée par les mots de braise du Papet. Il aurait été intéressant de connaître la réaction des Belloiseau Manon et Bernard vis-à-vis de cette pure tragédie antique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2014
Rien à dire sur le contenu de l'ouvrage, largement connu maintenant. Par contre j'ai apprécié la mise en page dans une version de base, économiquue qui me sffit et me convient très bien, me permettant d'avoir ainsi un livre neuf à un prix facilemet accessible.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2015
Une jolie édition, la couverture de Sempé est tout à fait adapté à ce Roman.
Le roman lui est simplement passionnant ! Retrouver le Papet et Ugolin pour la leçon finale est un vrai plaisir, je conseil largement !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2015
Ce roman est un classique et pourtant indémodable. Facile à lire même pour un jeune de 11 ans, c'est une édition agréable et aérée.
Je recommande pour découvrir les oeuvres de Pagnol.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2013
Une suite brillante au premier tome.
Une œuvre fondamentale, magnifiquement dramatique, comique, touchante. Assurément un chef d'œuvre de la littérature du XXème siècle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2013
tout est l'histoire SUPER
super produit très content!
je recommande ce livre il faut dire que le choix était imposé par l'école.
Mais bon le livre est bien.super produit très content!
.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2012
Très bon livre, il faut bien sûr avoir lu le tome 1 jean de florette. Ce second tome est tout aussi bon que le premier. Un des meilleurs livres de Pagnol. Envoie rapide et soigné par Amazon.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2015
C'est la suite de Jean de Florette , la vengeance d'une petite fille devenue femme qui a eu trop de chagrin de voir mourir son père après avoir tant galéré à trouver de l'eau .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,00 €