Acheter d'occasion
EUR 11,40
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Empire gréco-romain Poche – 1 mars 2012

4.3 étoiles sur 5 12 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 1 mars 2012
EUR 11,40

Il y a une édition plus récente de cet article:

L'Empire gréco-romain
EUR 14,50
(12)
En stock.

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés



Description du produit

Présentation de l'éditeur

La séparation des chaires de grec et de latin au sein de l'Université française perpétue le mythe d'une distinction, voire d'une opposition, entre la " Grèce " et " Rome ".

Pourtant, l'Empire dit " romain " fut en réalité gréco-romain à plus d'un titre. Et d'abord par la langue. Certes, la langue véhiculaire qu'on pratiquait dans sa moitié occidentale était le latin, mais c'était le grec autour de la Méditerranée orientale et au Proche-Orient. Ensuite, la culture matérielle et morale de Rome est issue d'un processus d'assimilation de cette civilisation hellénique qui reliait l'Afghanistan au Maroc. Enfin, l'Empire était gréco-romain en un troisième sens : la culture y était hellénique et le pouvoir romain ; c'est d'ailleurs pourquoi les Romains hellénisés ont pu continuer à se croire tout aussi romains qu'ils l'avaient toujours été.

Le présent volume entend suggérer, à coups d'aperçus partiels et de questions transversales, une vision d'ensemble qui ne soit pas trop incomplète de cette première " mondialisation " qui constitue les assises de l'Europe actuelle.

Biographie de l'auteur

L'auteur


Paul Veyne, est né en 1930 à Aix-en-Provence. Élève de l'École normale supérieure, puis de l'École française de Rome, il a été nommé professeur d'histoire romaine au Collège de France en 1975. Il a publié notamment, au Seuil, Comment on écrit l'histoire, L'Élégie érotique romaine, Le Pain et le Cirque, Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ? et La Société romaine.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
A lire impérativement si vous vous intéressez sur le sujet.
Paul Veyne est le spécialiste incontournable de cette période le l'histoire, bien que spécialiste, universitaire, etc.. l'écriture est très abordable, super rédigé, structuré, pédagogique.
En tout cas, une des lectures des plus enrichissantes.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Paul Veyne est décidément un historien surprenant. Cet ouvrage nous propose la publication de 13 articles extrêmement hétéroclites, sous un titre polémique.

En effet, peut-on parler d'empire gréco-romain, ou n'existait-il pas une différence entre la civilisation romaine et le monde grec ? La Grèce antique n'a jamais été unifiée, comment peut-on dire que l'Empire romain était grec ? C'est que, ainsi que cherche à le montrer Paul Veyne, cet empire était fortement imprégné d'une culture d'héritage hellénistique, et même son administration, ses structures étaient bilingues : latin en Occident, grec en Orient.

Les questions abordées sont très variées : la première, encore une fois très polémique, s'intitule "qu'était-ce qu'un empereur romain ?" Il ne s'agit pas forcément ici d'une explication pour néophytes, mais d'un effort de reclarifier l'un des trous de l'historiographie : tout le monde sait à ce point ce qu'est un empereur que jamais personne ne s'est posé la question. L'historien, ici, se propose de réparer cet oubli, et signe une définition marquante et, bon gré mal gré, que l'on ne peut qu'admirer.

Parmi les autres questions, le lecteur trouvera "existait-il une classe moyenne en ces temps lointains ?", "l'identité grecque contre et avec Rome : "collaboration" et vocation supérieure", ou encore "buts de l'art, propagande et faste monarchique".
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Le livre de Paul Veyne est passionnant et se lit comme un roman. Passionnant par les vues neuves et audacieuses de l'historien, qui relie constamment le passé au présent en établissant des relations entre l'empire romain et le monde global d'aujourd'hui. Le citoyen-lecteur contemporain y trouvera bien des leçons à apprendre, sur l'"exception culturelle", pour ne citer qu'un exemple.
Mais attention! Dans certains domaines, comme celui de l'art, Paul Veyne défend une thèse très discutable. Je laisse au lecteur le soin de la découvrir.
Un livre à lire mais avec un esprit critique!
Remarque sur ce commentaire 39 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Lorsque j'ai tenté d'obtenir des évaluations concernant ce produit, j'ai noté un commentaire beaucoup trop obscur pour pouvoir m'en faire une idée correcte et un autre tellement objectif et narratif que l'on croirait qu'un employé d'Amazon l'a écrit à la lecture du sommaire...
Ce livre contient indéniablement des faits et des remarques très intéressants (origine et naissance de la gladiature, place et rôle de la religion païenne chez les Grecs de l'Antiquité etc...). Cependant, ces informations pertinentes sont noyées dans un flot délayé à outrance dans le cadre duquel l'auteur répète extrêmement souvent les mêmes choses mais sous des formes différentes comme s'il écrivait tour à tour "la religion permettait au peuple d'être encadré", "le peuple était encadré par la religion" et "le cadre du peuple était la religion". Autant dire que les longueurs à répétition font que l'on s'ennuie la moitié du temps. De plus, les notes de bas de page, souvent bien plus conséquentes que le texte lui-même, n'éclairent bien souvent pas du tout le lecteur sur ce qu'elles sont supposées détailler et ne font que nous perdre davantage.
Conclusion : l'auteur, qui a souhaité noircir un maximum de papier, aurait pu nous délivrer les informations pertinentes en 2 à 3 fois moins de pages (la question de la disparition de l'art gréco-romain a été traitée en plus de 130 pages...).
1 commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Paul Veyne a réussi un ouvrage fascinant sur l'empire romain qui rappelle "L'histoire de la chute et du déclin de l'empire romain", de Edward Gibbon.
En effet, dans une très belle langue, il nous dresse un portrait des différents aspects de Rome, usant d'une force de conviction qui donne l'impression d'y être. Plus qu'un livre d'histoire, il nous offre un livre d'aventure et de voyage à travers le temps, une fenêtre ouverte sur cet empire que nous connaissons tous et qui, pourtant, nous est mystérieux à bien des égards.
Ce livre est pour moi le livre d'histoire de l'année car il concilie à la fois la vulgarisation scientifique de haute volée et la magie de la découverte et, de plus, se laisse lire comme un roman.
Remarque sur ce commentaire 36 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents