Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,99

Économisez
EUR 10,01 (50%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

L'Enfant des ténèbres: Sainte Marie des Ombres, T2 par [Dabat, Sophie]
Publicité sur l'appli Kindle

L'Enfant des ténèbres: Sainte Marie des Ombres, T2 Format Kindle

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

« J’ai gagné. J’ai survécu. Le sang dans ma bouche a goût de victoire.

Allez tous vous faire foutre. »

Marie a besoin d’air, et de temps, pour panser ses blessures, et la route offre ce dont elle a tant manqué : tranquillité, liberté et solitude. Mais on peut aussi y faire de mauvaises rencontres...

Contrainte et forcée, Marie va devoir renouer avec ses origines nomades. Fera-t-elle le choix de plonger encore plus profondément dans sa propre histoire et remuer le couteau dans la plaie de ses traumatismes ?

Elle ne pourra compter que sur elle-même, et Cullan, pour surmonter l’épreuve du sang et des ombres. À moins qu’elle pactise avec ceux qu’elle a cru pouvoir repousser dans les recoins obscurs de son passé.

Biographie de l'auteur

Née en 1979 près de Marseille, Sophie Dabat s'est installée en Bretagne après avoir en partie délaissé sa formation d'origine, l'architecture, pour se lancer dans les métiers de l'édition. Lectrice, traductrice et correctrice, elle anime régulièrement des ateliers d'écriture et a publié de nombreuses nouvelles, un essai, Bit-lit?! l'amour des vampires, et plusieurs romans fantastiques et de fantasy urbaine.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1319 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 328 pages
  • Editeur : Bragelonne; Édition : 1 (16 juillet 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00L1F2KSS
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°64.543 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle Achat vérifié
Après avoir délaissé Marie pendant quelques temps, j'ai décidé de replonger dans son univers avec l'Enfant des Ténèbres, tome 2 de Sainte Marie des Ombres par Sophie Dabat. Je ne l'ai absolument pas regretté même si j'en voudrais longtemps à l'auteur pour un acte qui m'a littéralement mis les larmes aux yeux.

Oui, j'ai failli pleurer (bon j'ai peut-être pleuré) à la lecture de ce second tome à cause du décès de l'un de mes personnages préférés de cette histoire. Pourquoi l'avoir tué ? Pourquoi avoir imposé ça à Marie, qui en bave quand même régulièrement ? Ce n'était clairement pas juste.

Mais avant d'en arriver à ce rebondissement déchirant, nous retrouvons Marie sur les routes en compagnie de son fidèle Cullan. Hélas, la tranquillité ne dure pas très longtemps puisque la jeune femme voit son passé ressurgir quand elle croise la route d'un groupe de nomades dont elle a fait partie. Les retrouvailles ne seront pas forcément chaleureuses, plutôt synonyme d'emm****s, mais permettront de faire la connaissance de Djuka, un personnage que j'ai apprécié.

Et pendant que le passé lui rappelle de mauvais souvenirs, les Dévorantes vont ressurgir en compagnie de vieux amis comme Ballard, Anne ou encore Thomas. Emotionnellement, Marie va s'en prendre plein la tête dans ces retrouvailles là aussi. J'aime toujours autant sa relation avec le lieutenant Ballard, qui revient dans un sale état émotionnel il faut le reconnaître.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par San San COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 18 juillet 2014
Format: Broché
Sophie Dabat réitère l'exploit de m'épingler à son univers sombre, glauque et bien plus noir que La Brûlure de la nuit: Sainte Marie des Ombres, T1 de m'accrocher à ses mots telle une sangsue aspirant jusqu'à l'essence de votre être, me laissant sur le carreau des heures défilant bien trop vite en compagnie de son héroïne, fuyant le sommeil, suspendue au point d'interrogation final qui me laisse étourdie, retournée, insatisfaite, dubitative... L'auteur a dû souffrir d'insomnies, descendre des litres de café et se shooter à la vitamine C dans un champ de cannabis en feu tout en conservant une lucidité extrême, tant elle garde la maitrise de son style et son intrigue.

Au milieu de ces vapeurs hallucinogènes, elle a dû entrevoir le film de son inspiration tant elle nous le conte de manière si tangible et ce au travers des pensées de Lily, ou par le biais de son oreillette alors qu'elle ne visionne même pas ce qu'il se passe autour d'elle. C'est un vrai blockbuster à l'américaine dans lequel Bruce Willis, Rambo et Ripley se fondent en Marie des Ombres, en route pour la revanche sur son destin macabre. Et j'avoue, c'est ce côté too much qui m'a fait drôle, ne sachant plus de quel côté penchait la balance de mon appréciation...car oui, ça pète et pétarade, ça rue dans les brancards, ça castagne, ça saigne par litres, ça souffre, ça crie et hurle, s'égosille sans que personne n'entende, ça se relève toujours et ça recommence!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir, Marie et son univers.

Les dévorantes sont toujours aussi dangereuses mais Marie parvient à leur tenir tête et même à les tuer.
Mais malgré qu'elle ait laissé derrière elle Thomas, Anne, Ballard et sa fille, son passé ne tarde pas à la rattraper.
Thomas lui manque, Anne lui manque mais voilà qu'un passé encore plus ancien la rattrape et elle se retrouve, de force, dans son ancien camp de nomade où, prise en otage, elle va devoir affronter des ennemis pire que les dévorantes car la rancoeur, la haine et l'ignorance font souvent plus de dégâts que l'on ne pense.
Et alors qu'elle veut faire croire à tous qu'elle est une femme dure, au coeur de pierre que plus rien n'émeut, elle n'hésite pas à se mettre en danger pour sauver... (Hé, hé...je ne le dirai pas !!!)

Ce que je peux aimer Marie : son caractère, sa ténacité (qui lui joue parfois de bien vilains tours), son courage, son esprit et son talent combatif, sa tendresse et son amour pour Thomas et Cullan et tant d'autres choses qui font que l'on ne peut qu'aimer cette femme que la vie (et les hommes) n'ont pas épargnée.

J'ai adoré cette lecture. Tout comme dans le premier tome, pas une seule minute de répit dans le récit. De l'action à gogo, de l'amour juste ce qu'il faut... En résumé : tout ce que j'aime.

Sophie Dabat a le don de nous emmener au coeur de l'action, nous vivons, comme Marie, ressentons ce que Marie ressent, luttons avec Marie, souffrons avec Marie.

Mais Sophie, je te déteste ^^...
Pourquoi ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus