Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 6,99

Économisez
EUR 0,31 (4%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

L'Evangile selon Pilate par [Schmitt, Eric-Emmanuel]
Publicité sur l'appli Kindle

L'Evangile selon Pilate Format Kindle

4.4 étoiles sur 5 115 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 6,99

Longueur : 369 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Amazon.fr

Le Messie a-t-il été reconnu des siens avant de comprendre lui-même son destin ? Autour de Yechoua - mauvais charpentier mais homme au verbe sage - l'étau se resserre. Son cousin, Yohanân le prophète, le reconnaît comme l'élu de Dieu. Impossible dès lors de fuir la rumeur publique, un cercle de disciples se forme aussitôt et Yechoua, assailli par le vertige, se réfugie dans le désert. Plongeant brusquement en lui-même, il trouve Dieu, puis se met à douter, effrayé par la prétention de son sentiment. Sans signe, sans indice et guidé par sa seule intuition, il décide de "faire le pari", retourne auprès de ceux qui l'ont désigné et accepte - sans jamais le revendiquer - son statut, soupçonnant même ses disciples d'être à l'origine des prétendus miracles qui jalonnent son chemin. Arrêté puis crucifié, il deviendra le pire cauchemar de Pilate, "l'affaire Yechoua", ce cadavre disparu, cette résurrection dont on parle dans les ruelles de Jérusalem. Éric-Emmanuel Schmitt ajoute à l'intelligence de son propos une écriture élégante et limpide, signant ici un roman lumineux. --Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot

Présentation de l'éditeur

« Dans quelques heures, ils viendront me chercher. Ils croiront me surprendre...Je les attends. Ils cherchent un accusé, ils trouveront un complice. Mon Dieu, faites qu'ils ne soient pas modérés ! Rendez-les sots, violents, expéditifs. Épargnez-moi la fatigue de les exciter contre moi ! Qu'ils me tuent! Vite ! Et proprement ! »

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 602 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 369 pages
  • Editeur : Albin Michel (26 mars 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BU4UFNW
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 115 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°2.823 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
L’auteur nous livre une vision personnelle et inhabituelle de la vie de Jésus, loin des mythes et de la propagande théologique ; il désacralise le Christ pour mieux lui redonner sa dimension humaine avec ses forces et ses faiblesses, ses doutes et ses certitudes. Loin de nous imposer son interprétation, l’auteur nous propose les fondations d’une construction puis nous fournit un ensemble de briques - de forme inattendue pour certaines – et laisse au lecteur le soin de les assembler à sa guise pour bâtir l’édifice qui correspond le mieux à sa vision des évènements. Ainsi personne n’est frustré : l'incroyant comme le croyant en extrait ses propres conclusions.
Le roman est structuré en deux parties :
Yeshoua à l’aube de sa crucifixion nous raconte sa vie : comment, malgré lui, Il est devenu le Christ, niant longtemps son statut d’élu de Dieu, alors que tous ses proches et ceux qui croyaient en Lui en avaient déjà la certitude. Il nous livre ses pensées intimes, ses états d’âme, et au travers de celles-ci on découvre : un homme, tout exceptionnel fut-il. On vit avec lui ses joies, ses peines, ses révoltes, ses affrontements avec l’ordre religieux établi, ses doutes quant à ce qu’Il est et quant à son rôle au sein de l’humanité.
Ponce Pilate, le représentant du pouvoir romain, un homme avant tout pragmatique, au service de son Empereur, refuse de croire à l'inconcevable résurrection de Yeshoua.
Lire la suite ›
1 commentaire 40 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Anouchka TOP 500 COMMENTATEURS le 17 décembre 2015
Format: Poche Achat vérifié
Schmitt est parti en 89 traverser le Sahara. Il a démarré son aventure athée et en ressortira croyant, le temps d une nuit, seul, apeuré, il prétend rencontrer Dieu. Il raconte ce témoignage troublant dans son dernier livre La nuit de feu.
Encore plus troublant, c est l écriture subtile de ce cinquième evangile. Il faut oser se mettre dans la peau de Jésus et raconter la courte vie de celui ci. Dans la seconde partie, Ponce Pilate, ordonnateur de la crucifixion du Christ, nous écrit le 5 éme evangile..le doute s installe. À qui avons nous affaire? Un magicien habile, un fou cynique, un malade qui se prétend être le fils de Dieu . Ponce Pilate est déstabilisé. Il,ne connaît pas son ennemi, d autant plus que Claudia procura, sa jeune épouse souffrante, retrouve la santé grâce à ce mythique Yeshoua.
Jésus est le fils de Myriam et de Joseph...il deviendra le fils de Dieu après sa résurrection. C est là que réside toute la complexité de l affaire. Je pense que l ère du christianisme est en route....quoiqu en doute ceux qui ont côtoyé le christ de près.
Beau livre encore une fois sur des thèmes qui lui sont chers. La religion, la croyance, la connaissance l obsèdent pour notre plus grand bonheur. Sa lecture accessible, fédératrice nous emmènerait au bout du monde...il,faut continuer de nous étonner, de nous bousculer mais surtout de nous émerveiller....n arrêtez jamais d écrire pour vos lecteurs
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Subtil ! Eric-Emmanuel Schmidt invite son lecteur à revivre la naissance du christianisme en se mettant dans la peau de Jésus d'abord, de Pilate ensuite. Jésus est-il le fils de Dieu ? C'est bien là toute la question que se posent l'un comme l'autre les deux principaux protagonistes de cette histoire. On suivra donc un Jésus dont la certitude d'être un homme parmi les autres bascule peu à peu sous la pression de ceux qui l'entourent, comme s'ils étaient tous pris dans une machine infernale qu'alimente un irrépressible besoin de croire, jusqu'à ce qu'il accepte finalement d'épouser le destin qu'on lui assigne. On suivra ensuite un Pilate qui doit lutter contre la rumeur de la résurrection, et pour cela retrouver le corps dont on lui annonce trois jours après la crucifixion qu'il a disparu du tombeau où il avait été enseveli. Pilate comme si vous y étiez, car imaginez-vous demain confronté à la même situation : ne vous efforceriez-vous pas de trouver le "truc", quitte à imaginer le scénario le plus alambiqué, l'intrigue la plus machiavélique, enfin l'explication la plus tortueuse pourvu que votre raison puisse l'entendre, convaincu que vous êtes qu'il ne peut y avoir pas de miracle en ce bas monde, et en premier lieu de résurrection ?

Un roman très prenant qui se présente comme une enquête policière, avec pour toile de fond toute une réflexion sur la puissance d'une idéologie de l'amour sur le pouvoir violent - "Je l'ai déjà crucifié. Que puis-je faire de plus ?" -, une oeuvre très subtile dont j'ai simplement regretté que la première partie soit peu soignée en comparaison de la seconde, le style naïf avec lequel Jésus se raconte laissant à tort mal augurer de celui qu'emploie Pilate lorsqu'il lui succède.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique