• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
L'Homme qui tua Lucky Luk... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

L'Homme qui tua Lucky Luke - tome 0 - Prix du public Cultura Festival d'Angoulême 2017 Relié – 1 avril 2016

4.3 étoiles sur 5 48 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 14,99
EUR 14,99 EUR 11,12
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'Homme qui tua Lucky Luke - tome 0 - Prix du public Cultura Festival d'Angoulême 2017
  • +
  • Ce qu'il faut de terre à l'homme - tome 0 - Ce qu'il faut de terre à l'homme
  • +
  • Été Diabolik (L') - tome 0 - L'Été Diabolik
Prix total: EUR 55,98
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

L'Hommage de Matthieu Bonhomme à Morris. Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l'Ouest, une poignée d'hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l'or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l'aide qui lui est demandée : retrouver l'or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l'aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone...

Biographie de l'auteur

Matthieu Bonhomme est né à Paris le 17 juin 1973. Très vite, il passe l'essentiel de son temps libre à dessiner. Il se lance, dès la seconde, dans un enseignement artistique qui s'achèvera, en 1992, avec un BTS d'arts appliqués. Il fait alors des rencontres décisives, avec Christian Rossi d'abord, puis avec Serge Le Tendre et Jean-Claude Mézières : pendant cinq années Matthieu apprend à leurs côtés. Il reçoit de leur part de précieux conseils concernant le métier sous toutes ses formes. Autant de recommandations qu'il a l'occasion de mettre en pratique alors qu'il attaque divers travaux de presse (BD et illustrations) pour Spirou', Je bouquine', Grain de soleil', Maximum', D-lire', Image Doc', etc. Il réalise ensuite, avec Jean-Michel Darlot, un 46-pages qui est publié dans Okapi' entre janvier et avril 2000 avant de sortir en album en 2002 (Carabas). Il effectue d'autres petits travaux d'illustration pour Nathan. Il intègre ensuite durant 2 ans l'atelier de la place des Vosges, où il rencontre Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval. Le premier lui écrit "Le marquis d'Anaon" (Dargaud, 2002-2008), série en cinq tomes, et avec son complice Gwen de Bonneval il fonde l'Atelier du Coin. Une fois sur place, ce dernier lui écrira "Messire Guillaume" (Dupuis, 2006). En parallèle, Matthieu Bonhomme réalise également des albums en solo, comme « L'Âge de raison" (Carabas) pour lequel il reçoit le prix du premier album au festival d'Angoulême en 2003. En 2005, il entame sa série la plus personnelle: Esteban. Publiée tout d'abord dans le magazine Capsule Cosmique, elle continuera à évoluer dans Spirou. Un tome 6 est en préparation. En 2008 il rencontre Lewis Trondheim. Leur collaboration donnera le jour à "Omni-visibilis" (Dupuis, 2010), puis à "Texas Cowboys" tome 01 et 02 (Dupuis, 2011-2014), un wester

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Décorations chambre bébé
Créez un univers féérique dans la chambre de bébé Découvrir

Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Relié Achat vérifié
1ere page et le personnage est au sol "Lucky Luke" mort.... flashback sur l'histoire bien conçue et qui sort de l'ordinaire, un album que je conseille, l'histoire et les graphisme sont excellents, seul bémol les couleurs un peu trop pastel
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
"L'Homme Qui Tua Lucky Luke" est un one-shot entièrement réalisé par Matthieu Bonhomme (Scénario, dessin et couleur). L'album a été publié initialement en 2016, comme un hommage au personnage de Lucky Luke et à son créateur, Morris.

Le pitch : Lucky Luke, toujours aussi solitaire, arrive à "Froggy Town", une petite ville de chercheurs d'or isolée, où il pleut fréquemment. Pour échapper à la pluie battante, il met son cheval à l'abri dans une écurie et entre dans un saloon afin d'y trouver une chambre et de se restaurer. Il est immédiatement reconnu par un jeune freluquet particulièrement agressif, qui le somme de dégainer plus vite que lui, histoire de vérifier sa réputation "d'homme qui tire plus vite que son ombre". Luke désarme rapidement son agresseur (sans sortir son arme) qui s'avère être le sheriff ! Cette échauffourée ne plait pas à un second cowboy, qui met le héros solitaire en joue et qui est en vérité le grand frère de ce sheriff juvénile ! Quelle est donc cette ville qui vit sous le joug de cette inquiétante fratrie ?
Parallèlement, tandis que Lucky Luke est désespérément en quête de tabac (tous les stocks disponibles ayant été annihilés par l'humidité constante qui règne à Froggy Town), les habitants de la ville lui demandent d'enquêter sur le cambriolage de la diligence, apparemment effectué par un mystérieux indien.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Semper Victor COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 17 avril 2016
Format: Relié
« L'homme qui tua Lucky Luke » est la BD hommage d'un auteur pour qui héros de Morris a été un véritable « compagnon d'enfance ». Scénarios, dessins, couleurs sont magnifiquement réussis. Le Far West américain est admirablement restitués, au fil des pages, avec des références historiques, comme celle de « la main du mort » de Wild Bill Hickock. L'histoire, sous la forme d'une enquête, recèle un véritable suspense, des surprises et des coups de théâtre. Sa qualité est incontestable, mais dans tout cela, où retrouver « notre » Lucky Luke ?

Il y a donc un « mais » à ce bel hommage conçu et réalisé par Matthieu Bonhomme. Si le dessin de Lucky Luke rappelle celui des tous premiers albums de Morris, la personnalité, l'humour, les attitudes, bref, le caractère si particulier du héros s'est estompé au profit d'un véritable héros, mais d'un héros qui n'est plus Lucky Luke. C'est d'ailleurs surtout l'humour - en dehors d'un effet à répétition, sur l'envie sans cesse inassouvie du héros de se griller un cigarette - qui est le grand absent de cet album. De facto, le Lucky Luke de cet histoire ressemble presque plus à Blueberry, dans le style, qu'à son modèle.

Œuvre intéressante et passionnée, cette histoire de Lucky Luke, est une véritable réussite, dans l'absolu, mais elle ne manquera pas néanmoins de susciter une pointe de déception auprès de tous ceux qui se sont nourris, depuis des décennies, des aventures du cow-boy solitaire qui tire plus vite que son ombre. Véritable western, cette BD ne restitue pas le véritable esprit de Lucky Luke tout en lui rendant, et c'est là un terrible paradoxe, un hommage particulièrement abouti.
2 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
C'est un Lucky Luke vu par ... et là c'est par un grand Matthieu Bonhomme inspiré et au sommet de son art. Pas une fausse note, tout est parfait le scénario, les dessins, les couleurs et l'édition en elle même. Un vibrant hommage au Lucky Luke de Morris mais pas que, à découvrir sans hésiter c'est brillant !
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
car il s'agit d'un hommage,non pas d'une reprise!
Et l'exercice est tout à fait réussi,bravo et chapeau bas pour cette belle oeuvre d'amour,
loin des dernières reprises un peu lourdes et dénuées d'humour,enfin pas d'un bel humour...
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
A mon sens M. Bonhomme est le réel assassin de ce Lucky Luke . Et , lui, par contre ne l'a pas raté. L'histoire pourrait être celle de n'importe quel cow boy, . On ne retrouve pas la "patte" de Morris. Quand au dessin, n'en parlons même pas, il y a des pages où l'on ne reconnait même pas notre héros . . On n’est pas m=Morris qui veut, ni Gosciny. Pour moi échec complet. Sauf pour la vente assurée !!!! Dommage, J'attends le suivant mais d'un autre auteur qui respectera le héros dont il se veut le chantre .
A suivre .
Michel D.
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
Jamais vu ça...quelle déception !

Je lis souvent des BD et jamais, au grand jamais, je n'avais tant été mal à l'aise devant le vide de cette BD : les dessins sont moches et complètement différents de l'oeuvre originale du grand Morris.

Certes, parfois, le changement a du bon mais ici, c'est mal dessiné, sombre et les visages sont mal faits.

Le scénario est sans rythme, mal écrit et certaines situations sont abracadabrantesques.

Sans compter Jolly Jumper, qui ne parle pas et est réduit à un rôle de figuration : jamais ça ne serait arrivé chez Morris !

Je souhaite vous permettre de ne pas faire l'erreur d'acheter cette BD de seconde zone.

Vive le vrai Lucky Luke.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique