Acheter d'occasion
EUR 0,10
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Envoi Rapide et Soigné - 1 volume bon format poche bon état. Le Livre De Poche, 1980
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'IDIOT. Tome 2 Poche – 1 avril 1996

4.3 étoiles sur 5 12 commentaires client

Voir les 11 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 1 avril 1996
EUR 1,04 EUR 0,01

Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Amazon.fr

C'est à partir de L'Idiot que Dostoïevski cherche les contours d'un personnage qu'il nomme le "Christ russe", incarné par l'Aliocha des Frères Karamazov, le Makar de L'Adolescent, il ne prendra sa véritable mesure que sous les traits du prince Muichkine. "Un homme complètement beau...", doté d'une extrême candeur qui le fait passer aux yeux de ses semblables pour un simple d'esprit. Mais plutôt qu'un imbécile, il est l'image de l'innocence qui prodigue le bien. Arrivé de Suisse, autant dire de nulle part, sans parents - il est issu de rien - le prince Muichkine prend place au centre d'un tourbillon de vanité, de passion, de violence et d'orgueil qui se joue sous ses yeux ébahis et dont il sera malgré lui à la fois le sujet et l'acteur. À l'ombre de ses accès de fureur, le Prince perçoit des êtres à l'âme tourmentée en proie à de multiples souffrances dissimulant néanmoins les plus grandes vertus. Ainsi incarnera-t-il le double positif de ces esprits perdus, qui dès lors lui demanderont tout : Nastasie de la sauver, Aglaé de l'aimer, Rogojine d'être son frère... Lui, animé de compassion et de pitié, mais peu enclin à l'amour, finalement impuissant, cristallisera peu à peu leur haine en retour. --Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Ce volume contient les oeuvres suivantes : L'Idiot - Les Carnets de l'Idiot - Humiliés et Offensés. Traduit du russe par A. Mousset, Boris de Schloezer et Sylvie Luneau. Édition et introduction de Pierre Pascal. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Montoya le 17 octobre 2012
Format: Poche Achat vérifié
Dans cette édition, les prénoms des personnages ont été francisés, ce qui donne l'impression de sortir du contexte russe à chaque fois. Je trouve cette perte dommageable. J'avais lu le tome 1 dans une autre édition & les prénoms & diminutifs d'origine avaient été conservés ce qui permettait de plonger vraiment dans l'ambiance de l'univers de l'auteur.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Mieux vaudra prendre des notes sur les noms et descriptions des personnages, car ils sont nombreux et on peut rapidement ne plus savoir de qui il s'agit.
Le héros du récit est sincère et bon avec tout le monde, bref un idiot tel qu'on en rencontre que dans les romans.
Peut-être faut-il chercher du côté du fol-en-Christ russe l'archétype qui a inspiré Dostoïevski lors de la création de ce personnage.
Notre héros est de plus noble et ne va pas tarder à être riche et à évoluer dans la bonne société de son époque, et dans la jeunesse dorée du XIX° siècle, on se tourne autour, on s'échange des billets doux ou d'humeur, on fait mine de se provoquer en duel.
Alors, l'épousera-t-il ou ne l'épousera-t-il pas? Celle-ci ou celle-là?
Il y aura du suspense et des rebondissements jusqu'au bout, mais jusqu'au bout également tous s'accordent pour le dire: quel idiot!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Rapport très net entre L'Idiot et Crime et Chatiment : ces deux romans sont comme deux développements autour de deux aspects opposés d'une idée, l'homme-orgueil théorique et l'homme dénué de tout orgueil. Explorations de deux facettes d'une même attitude.

Ecoutons donc le prince Léon Nicolaïevitch Muichkine :
"Ne faites pas attention, Elizabeth Prokofievna, ce n'est pas un accès, je vais m'en aller tout de suite. Je sais... que je suis déshérité par la nature. J'ai été malade 24 ans, depuis ma naissance jusqu'à l'âge de 24 ans. Considérez-moi encore comme un malade. Je vais partir, je vais partir tout de suite, soyez-en certaine. Je ne rougis pas, parce qu'il est étrange de rougir de ces choses là, n'est-il pas ? Mais je suis de trop dans une société... Je ne dis pas cela par amour-propre..."

Beaucoup d'analyses voient en l'idiot (le prince Muichkine, ou tout simplement "le prince") la figure du Christ. On ne peut presque qu'être sceptique avant de lire l'oeuvre ; on se dit "Encore des commentateurs qui sont payés à la ligne", mais finalement on pense "Oui, ceci est vrai. Absolument vrai.", et c'est peut-être le plus surprenant. Rien que pour ça on pourrait lire le livre. Malgré tout, ce n'est pas sa seule qualité. J'avoue avoir longtemps été presque effrayé par l'épaisseur du livre, j'ai d'ailleurs hésité à l'acheter. N'ayez pas peur de sa taille (plus de 900 pages), on n'en reste pas bloqué. Fortement conseillé pour tous les amateurs de bonne littérature, de démesure russe, du 19ème siècle ou de développements forts et originaux.
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Voilà, j'ai terminé L'Idiot de Dostoïevski.
J'ai un mal fou à structurer ce que je comprends et la façon dont je vois ce livre.
Pour commencer, L'Idiot n'a pas de structure, ou plutôt une structure explosée, un peu comme un peintre qui aurait projeté à l'aide de son pinceau des coups de peintures sur une toile... De fait, L'Idiot a certes un début et une fin, mais il serait très difficile de définir le plan du livre. Même carrément impossible. C'est un roman de la contingence, en ce sens que, au gré de ses rencontres et des évènements qu'il vit, le prince Mychkine donne au récit le visage de ses préoccupations actuelles. En fait, comme dans la vie, on met en sourdine une histoire, un drame, des soucis, et on rencontre d'autres gens, on vit d'autres choses, on croise d'autres personnes, même si le drame n'est jamais très loin.
L'Idiot, c'est le prince Mychkine, traité pour ses crises d'idiotisme en Suisse et revenu en Russie pour y chercher son héritage.
Le prince Mychkine, c'est pour Dostoïevski le Christ revenu sur terre. A ce titre, les premiers chapitres du livre sont parmi les plus beaux que j'ai eu entre les mains. L'auteur joue d'ailleurs, à travers le livre, avec les motifs du Nouveau Testament, faisant intervenir l'âne de l'étable, Marie Madeleine, Judas, ou encore les enfant du « laissez les enfants venir à moi. »
Enfin, il faut bien qu'il y ait une histoire. De loin en loin, la figure de la pécheresse Nastassia (mais l'est-elle réellement ?) structure le récit autour de sa personne, bien qu'elle n'apparaisse pratiquement pas.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Excellente traduction d'un des romans majeurs de la littérature Russe. A lire et à relire sans aucune modération pour en saisir toutes les subtilités.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique