3 d'occasion à partir de EUR 177,00
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Occident barbare et la philosophie sauvage : Essai sur le mode d'être et de penser des Indiens Ojibwé Broché – 8 mai 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 177,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de la préface de Roger Renaud, Maître de Conférence en ethnologie - Université René Descartes, Paris V :

IL Y A UN PEU plus de trente ans que nous avons fait connaissance, Éric Navet et moi, en distribuant ensemble, à l'entrée de cinémas parisiens qui affichaient des westerns, des tracts de soutien aux luttes indiennes en Amérique du Nord. Et si j'évoque cette anecdote, en elle-même des plus banales, ce n'est pas seulement pour dater une amitié qui ne s'est entre nous, depuis lors, jamais démentie. C'est pour situer, dans son essentielle continuité, ce qui l'a initialement fondée et qui continue de nous réunir aujourd'hui autour de ce livre sur la philosophie des Indiens Ojibwé et de sa préface.
Le mouvement personnel qui nous avait alors conduits, à notre faible mesure (pas bornée, toutefois, à la distribution de tracts), à «militer» en faveur des Indiens nous avait aussi et du même pas déterminés à devenir, chacun de notre côté, étudiants en ethnologie. Nullement par vocation pour cette discipline en tant que telle. Mais pour l'opportunité qu'elle nous paraissait offrir de mieux connaître et faire connaître les cultures autochtones nord-américaines (en ce qui me concerne), nord-américaines et de Guyane (en ce qui concerne Éric Navet).
C'est dire que notre engagement «militant» ne se tournait pas vers des peuples réduits pour nous à un simple statut de victimes, si criantes que fussent les violences et spoliations de toutes sortes qu'ils aient eu historiquement à subir. Ces peuples, nous semblait-il, n'avaient pas seulement des revendications à formuler, un besoin d'être soutenus.
(...)
Mais cette intervention ne vise aucunement à se superposer à la philosophie ojibwé, en la ramenant à des catégories de pensée ou des représentations européennes. Entre celles-ci et celle-là, il s'agit bien plutôt d'instaurer un dialogue, où elles s'éclairent réciproquement, où quête de soi et quête de l'autre se répondent en procédant du même pas. Dialogue et double mouvement de quête qui me paraissent constituer le sens même de l'ethnologie, le fondement de sa validité comme instrument de connaissance et sa pleine justification humaine comme pratique expressive de la rencontre des cultures.
Qu'on n'hésite donc pas à suivre Éric Navet dans l'exploration per­sonnelle qu'avec ouverture, avec honnêteté, avec passion, il fait de la pensée ojibwé. On pourra toujours en discuter certains points, c'est dans l'ordre des choses. Mais on ne fera pas le voyage en vain. L'auteur et les Ojibwé ont, ensemble, beaucoup à nous apprendre.

Présentation de l'éditeur

Face aux échecs de la modernité, les Peuples traditionnels opposent une philosophie basée sur les valeurs humaines, écologiques et spirituelles qui font gravement défaut aux sociétés dites "civilisées". L'Occident barbare et la philosophie sauvage nous convie à l'exploration d'un tel mode d'être et de penser à partir de l'exemple de l'une de ces sociétés traditionnelles : les Indiens ojibwé du Canada. La leçon qu'ils nous enseignent entend démontrer qu'il n'est de monde humain possible, de monde tout simplement, que dans le respect des équilibres naturels (sociaux, écologiques et religieux), et la prise de conscience par les êtres humains qu'ils ne sont qu'un élément du monde qui les entoure. Les Ojibwé l'affirment : le monde ne saurait être autrement que "beau, ordonné et harmonique".

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



À l'occasion de la journée mondiale du livre :
Audible vous offre Le Portrait de Dorian Gray en livre audio Cliquez ici

Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?