• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Université n'est pas en crise : Les transformations de l'enseignement supérieur : enjeux et idées reçues Broché – 12 septembre 2013

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 19,00 EUR 11,26
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Les 10 livres les plus attendus du moment Les 10 livres les plus attendus du moment

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

«L'Université n'est pas en crise». Ce titre peut surprendre. Ceux qui sont éloignés des luttes internes au monde de l'enseignement supérieur pourront le trouver paradoxal. Ceux qui sont plus proches des «facultés» et des «écoles», y verront sans doute une provocation. Écartons donc quelques malentendus. Dire que l'Université n'est pas en crise, ce n'est nullement ignorer les difficultés rencontrées par un certain nombre d'étudiants et, de plus en plus fortement, par les agents de cette institution (personnels techniques et administratifs, enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs). Il s'agit seulement de se donner les moyens d'une analyse empirique de la situation actuelle et de l'évolution récente de l'enseignement supérieur (de ses STS, IUT, universités, petites et grandes écoles) en rompant avec l'un des discours récurrents et les plus aveuglants à ce sujet : celui de la «crise».
Car, s'il y a débat sur le sens, le contenu et les causes de cette crise, l'évidence de son existence ne semble plus faire question. Or, en s'imposant comme un constat indiscuté, parce qu'indiscutable, cette idée de «crise de l'Université» a réussi à se constituer comme le cadre a priori de toute réflexion sur les transformations récentes et la situation actuelle de l'Université, occultant ainsi d'autres manières plus pertinentes de penser et d'interroger.
En outre, les discours sur la «crise» de l'Université, quelle que soit leur nature (et leur époque), semblent paradoxaux à plus d'un titre. Ils le sont d'abord dans la mesure où ils mobilisent le plus souvent la rhétorique de la catastrophe imminente, c'est-à-dire de la nouveauté et de l'urgence, là même où un peu de recul historique montre le retour incessant et régulier des mêmes inquiétudes et des mêmes arguments. Ils le sont ensuite dans la mesure où ils semblent contre-productifs au regard même des objectifs qu'ils se donnent. En effet, le discours sur la «crise» de l'Université, sur les taux d'abandon et/ou d'échec catastrophiques en première année de licence, ou encore sur les taux d'insertion professionnelle particulièrement mauvais des diplômés de l'Université (autre topique plus que douteux), est celui-là même qui justifie chez d'autres la privatisation de l'enseignement supérieur. Cette rhétorique «crisologique», non seulement paralyse et démoralise les acteurs universitaires, mais elle justifie aussi, depuis de nombreuses années maintenant, les réformes les moins solidement fondées de l'Université publique.

Actualité et pertinence d'un discours sur la crise ?

Ce que l'on appelle la «crise de l'Université» a suscité nombre de prises de position récentes, dans et hors le milieu universitaire et beaucoup s'accordent pour dire qu'il faudrait, de façon urgente, faire quelque chose pour l'Université. Son état actuel semble donc particulièrement inquiétant. Pour autant, à regarder un peu arrière, il apparaît que cette crise (ou, du moins, le fait d'en affirmer l'existence) n'est pas si actuelle qu'on voudrait le laisser entendre. En 1971, François Bourricaud parle déjà d'une Université à la dérive. En 1972, Jean Fourastié condamne La faillite de l'Université. En 1983, Laurent Schwartz cherche des solutions Pour sauver l'Université. Ces traités-catastrophes ponctuent ainsi les décennies telles des Cassandre, où l'Université n'en finit pas de mourir. La presse n'est pas en reste et se fait amplement le relais de cette déchéance programmée. Le dépouillement systématique des archives du Monde, disponibles depuis 1944, l'illustre bien. Entre la fin de la deuxième guerre mondiale et 2013, on dénombre 103 articles faisant mention de l'expression «crise de l'Université» ; 115 articles évoquant la «crise universitaire» et 11 articles qui contiennent les termes «Université» et «en crise». (...)

Un mot de l'auteur

Chers étudiants, parents d'élèves, collègues et lecteurs en tous genres, Non, l'Université n'est pas en crise : c'est pour cela qu'il faut plus que jamais la défendre et la valoriser. En la comparant aux autres filières de l'enseignement supérieur et en confrontant les idées reçues à des observations empiriques systématiques, notre livre donne à voir une autre image de l'Université.
Non pas un lieu d'échec et d'abandons massifs, mais un temps d'expérimentation et de construction de soi pour des publics aux profils variés.
Non pas un lieu d'irréalisme social et professionnel, mais un temps de maturation des projets, de formation des esprits critiques.
Non pas un lieu déconnecté du monde du travail, mais un temps d'acquisition de savoirs théoriques et pratiques aux débouchés professionnels bien réels.
Vive l'Université !

Romuald Bodin et Sophie Orange

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : crayon graphite

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?